POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


L’Ethiopie à la tête de la croissance du PIB en Afrique lors de 2016 & 2017

A ne pas confondre avec l’émergence économique : l’essor annuel est une reprise qui génère l’essentiel

vendredi 31 août 2018
par Azouz Benhocine


L’un des berceaux de l’humanité, l’Éthiopie, 2ème du continent avec 100 millions d’habitants, s’est fait connaître par de grandes famines, dont celle des 2 années successives 1984/85, plus souvent causées par les sécheresses. Située au corne de l’Afrique, ce pays a entamé son essor économique il y a une décennie. La moyenne annuelle de la croissance à presque 2 chiffres s’est établie lors de la période entre 2004 à 2016.

Voir en ligne : Notre dossier Afrique

L’économie éthiopienne est basée sur la ruralité qui fait les principales activités de la population. En réalité la caractéristique du développement en Ethiopie est inclassable. Ces bons résultats sont une association d’une idéologie proche du marxisme, car fortement protectionniste, voire dirigiste. L’inquiétude de ne pas être dans la détérioration sociale est accompagnée par l’ouverture des partenariats régionaux et internationaux...

- L’émergence économique de l’Afrique souffre des délinquances et de l’insécurité 21 août 2017

... Cependant elle séduit les investisseurs privés aussi bien locaux et ceux en quête des salaires qui réduisent le prix de revient sur le marché mondiale. Notamment ceux du secteur textile trouvent à leur disposition d’une main-d’œuvre féminine habile. 4,3 milliards d’investissements directs étrangers ont été enregistrés entre 2016 et 2017, dont presque les 3/4 sont dans le secteur manufacturier.

La portée de l’agriculture garde sa caractéristique vivrière, mais elle réalise la base non-négligeable une réponse des besoins locaux, tant en consommation que de matières premières. C’est avec 38 % du PIB que les tâches en relations avec le travail de la terre font 80 % des emplois et assurent 85 % des exportations. Mais c’est un secteur vulnérable aux aléas climatiques, alors on mise davantage sur l’industrie.

- - L’Afrique prochain fief des terroristes, après le Moyen-Orient. 20 octobre 2017

Dans une discrétion, voire le mépris de l’opinion internationale, cette émergence n’est pas de celles qui intéressent les grands challenges économiques, pourtant championne du Monde aussi en 2017, avec un PIB maintenu dans le même élan, +9% pour les 2 années 2016/17, de 3 fois de celui réalisé sur Terre qui est de 2.7%.

Pendant cette dernière période, plusieurs régions, de la même zone de l’est-africain, ont été frappées d’aridité avec la faiblesse de la pluviométrie. Mais le déploiement des aides publiques aux populations, pour atténuer l’effet social de cet aléa climatique habituel, a été d’une efficacité redoutable, selon nombreux observateurs qui se disent impressionnés.

Les institutions internationales sont toutes satisfaites du parcours. Au regard des investissements étrangers qui sont passés de 265 Millions USD en 2005 à 2.16 Milliards USD en 2015, rarement le pessimisme n’est émis à l’égard de l’Ethiopie. Pour sa le FMI juge que les perspectives, de croissance à moyen terme, sont confortées par des investissements privés importants.

- Le Maroc revient à l’UA après une éclipse de 33 années 2 février 2017

Ce qui est encore encourageant, l’achèvement des projets d’infrastructures d’une importance non-moindre pouvant favorablement impacté les réalisations. C’est aussi un nouvel appui à la hausse de la productivité en général. Ces équipements urbains et de liaison entre les zones dynamiques sont placés sous le signe d’une consolidation des industries d’exportation, chose qui était inimaginable pourtant un surplus de production et la compétitivité se ressentent.

Plusieurs pays du continent africain amorcent l’émergence économique avec une force de travail très engagée à donner un élan à l’éducation et à la lutte contre la corruption. Le Ghana était en tête des pays en plein essor.

Classement des pays selon l’index de l’émergence en Afrique 2017 en Afrique. (L’émergence économique, à ne pas confondre avec la croissance annuelle ou l’évolution du PIB.)

Rang Pays Moyenne générale Catégorie
01 Maurice 68,04 émergent
02 Afrique du Sud 62,74 émergent
03 Seychelles 61,31 émergent
04 Botswana 60,31 émergent
05 Cap-Vert 57,73 émergent
06 Rwanda 56,20 émergent
07 Ghana 55,45 émergent
08 Tunisie 55,17 émergent
09 Namibie 55,07 émergent
10 Maroc 54,62 émergent
11 Sao Tomé-et-Principe 54,41 émergent
12 Égypte 53,11 seuil
13 Ouganda 52,97 seuil
14 Algérie 51,60 seuil
15 Sénégal 51,49 seuil
16 Zambie 49,03 seuil
17 Tanzanie 49,01 seuil
18 Kenya 48,86 seuil
19 Gabon 47,94 seuil
20 Bénin 47,82 seuil
21 Malawi 47,59 seuil
22 Lesotho 46,26 seuil
23 Djibouti 46,16 potentiel
24 Comores 46,08 potentiel
25 Libéria 45,96 potentiel
26 Burkina Faso 45,92 potentiel
27 Togo 45,76 potentiel
28 Sierra Leone 45,53 potentiel
29 Éthiopie 45,31 potentiel
30 Mali 44,39 potentiel
31 Madagascar 44,29 potentiel
32 Gambie 44,24 potentiel
33 Burundi 44,17 potentiel
34 Zimbabwe 44,00 potentiel
35 Mozambique 43,61 potentiel
36 Congo 42,63 potentiel
37 Côte d’Ivoire 42,56 potentiel
38 Cameroun 42,47 potentiel
39 Swaziland 41,46 potentiel
40 Libye 41,40 potentiel
41 Niger 39,93 potentiel
42 Nigéria 39,50 potentiel
43 République dém. du Congo 38,64 potentiel
44 Guinée 38,47 autre
45 Mauritanie 38,11 autre
46 Guinée-Bissau 37,15 autre
47 Guinée équatoriale 36,36 autre
48 Angola 35,37 autre
49 Érythrée 35,24 autre
50 Soudan 34,63 autre
51 République centrafricaine 33,30 autre
52 Tchad 28,78 autre
53 Soudan du Sud 23,94 autre
54 Somalie 15,55 autre

Répondre à cet article