POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Le vrai bilan, sur l’emploi et les ressources du pays, de Bouteflika

Un règne ultralibéral, comme le souhaitent les opinions parasitaires...

vendredi 19 février 2016
par Damien Djamel Bouch’Raf


Certains mauvais dirigeants africains et arabes qui gagnent leur impunité par la force et la farce, continueront par tromper encore les gens. Mais ils ne peuvent pas échapper à leurs bilans. Quand ils sont défaillants, là où ils devaient plus d’efforts. Ils récolteront de la colère, les faisant perdre lors des votes. Quand surtout les citoyens sont conscients et décident sur la mauvaise gouvernance. Mais s’ils votent déjà selon leur volonté et intérêts !

Voir en ligne : Notre dossier : Algérie


L’Algérie dans l’impasse les DESSOUS DES CARTES... par Populi-Scoop

C’est le cas de l’échec de la période de Bouteflika en Algérie, dont parlent sans rougir certains nationalistes. Nous vous donnons ici de constater les contradictions de la factice prospérité que les partis derrière le président et les membres du gouvernement falsifient par la démagogie.

Nos derniers articles sur l’Algérie
- Les médias algériens, manipulations droitières, du fascisme et de dictature
- 70% des chômeurs en Algérie ont moins de 30 ans et le pétrole va à moins 20 $
- Constitution algérienne 2016 : de nouvelles exclusions...
- Femme algérienne : protégée du harcèlement sexuel et de l’agression physique

Les indications statistiques, suivies et enregistrées pendant des années, offrent une lecture limpide, c’est ça le vrai bilan. Des institutions indépendantes, travaillant dans l’observation du Monde, utilisent ces données dans des sciences basées sur le comparatif.

Avec les nouveaux outils, comme Internet, la transparence des transcriptions (données) qui retracent les résultats est de plus accessible. C’est aux médias de les présenter, voire de les analyser. Voici le règne de Bouteflika en quelques chiffres.

Les segments essentiels qui retracent le nombre d’emplois créés et le volume des recettes faisant le budget d’Algérie, sont concrets. Ils parlent sous nos yeux, nous montrant l’impuissance, de l’actuel locataire du palais d’El-Mouradia, à redresser le pays

En matière d’économie, l’ère Bouteflika est présentée sous les deux lignes du graphique suivant : la ligne bleue représentant l’emploi qui régresse depuis 1999. Et celle, de couleur verte, des revenus du pays qui progressent.

Ce paradoxe est trop visible pour être négligé.

Percent of total labor forceNational currency (Billions)Unemployment rate (Percent of total labor force)General government revenue (National currency)5101520253035400k2k4k6k1k3k5k7k20002004200820122016
La source : Fond monétaire international - téléchargé par Knoema - fourni par Open-Data for Africa et diffusé par Populi-Scoop A consulter ICI

La collusion du régime de Bouteflika avec la corruption, n’est pas notre sujet ici, nous l’avons plusieurs évoqué. L’ère de Bouteflika a été derrière l’emblématique escroc Khalifa et par la suite Khellil ou Saaïdani en ont rajouté une couche. Par aillieurs, plusieurs domaines sont encore achevés, la perfection manque comme dans l’enseignement et la sécurité.

Mais le détour pour la justice est désormais obligatoire, avec des faits incroyables. Quand un certain général Benhadid est jeté en prison, ce n’est pas facile au chômeur Kherba d’échapper à l’abus… Les trous de caisses et la « hogra » (l’exaction) laissent des traces flgrantes...


Bouteflika ‫دعاء العهد المتين و الموثق الغليظ... par Populi-Scoop

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Répondre à cet article