POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Femme algérienne : protégée du harcèlement sexuel et de l’agression physique



... sans l’émancipation des traditions barbares ou la promotion professionnelle


jeudi 4 février 2016
par Damien Djamel Bouch’Raf


Avec le premier jour de février 2016, est entrée en vigueur la loi qui punit la violence contre les femmes ainsi que le harcèlement sexuel, en Algérie. Les derniers barouds des segments de la décadence sociale et de l’humiliation humaine maintiennent la polygamie ainsi que des tas de coutumes discriminatoires et sexistes à l’égard de la moitié du peuple. Ces "conservateurs" ont sauvé la face avec les us obscurs. Seules l’atteinte physique, sous ses deux formes, est maintenant interdite et punie par la loi.

Voir en ligne : Notre dossier : sur la condition féminine

Nous vous conseillons notre article qui a lancé l’alerte sur le port de la jupe dans l’université algérienne : La jupe algérienne, un dossier pour la carrière d’une avocate. C’est l’un des plus visités sur notre site.


ALGERIE , IGNOBLE CODE DE LA FAMILLE MACHISTE... par Populi-Scoop

L’horreur du code de la famille promulgué par l’ancien parti unique alors qu’il s’était plongé dans l’étroitesse nationaliste en créant une pseudo-tradition islamique, vient de tomber. Après des décennies de luttes dont la dernière s’était tenue au sein même des assemblées législatives.

Femmes dans le Monde Arabe
- Premières femmes dans les 3èmes élections locales en Arabie Saoudite
- FEMMES ARABES FACE A LA DÉRIVE ISLAMISTE DE LA REVOLUTION
- La révolution sexuelle en marche dans les sociétés musulmanes

La victoire des groupes féministes qui avaient combattu pendant des années pour la législation, est maintenant irréversible. Si elle est protégée par la mobilisation pour l’élargissement des valeurs basées sur les libertés individuelles qui sont le critère fondamentale de toute démocratie, la femme algérienne peut continuer d’autres parités avec l’homme.

A compter du lundi, 1er février, le Sénat qui a bloqué pendant huit mois son vote, s’est plié à avaliser à la manière Ben-oui-oui. À cause de son aile réactionnaire et « islamo-conservatrice » qui considère toujours, à s’y méprendre, une ingérence dans les affaires familiales, cette élargissement de la gente féminine. Le joug d’hégémonie phallocratique et machiste est encore plus ancré et atroce.

C’est l’une des archaïques et perverses absence de législations. Elle a fâché nombreux militants de tous bords, quand les mères et les soeurs ne sont pas protégées. La nouvelle loi renferme le potentiel, qui reste perfectible, d’être extrêmement juste et rigoureux pour infliger des lourdes peines aux auteurs des actes de violence domestiques. Ceci vise spécifiquement les conjoints, les parents géniteurs et les frères ou sœurs évocateurs de traditions insoutenables.

Surtout le harcèlement des femmes dans les rues, qui est un vrai fléau en Algérie, tombe maintenant sous le coup de la loi. Dernièrement en Allemagne, mêlés à des réfugiés déferlant en Europe, des jeunes frustrés sexuels algériens ont été identifiés et arrêtés après les faits de la nuit du jour de l’an 2016 à la ville de Cologne.

Femmes Algériennes uniquement.
- Femmes Algériennes, thèse au combat de la citoyenneté
- Violences contre les femmes en Algérie, chantage envers le colloque international organisé par la société civile.
- Inculture à l’UNFA, une certaine arabisation et ses symboles

Les attaques, contre les femmes qui peuvent être maintenant poursuivies en justice. Si elles provoquent un empêchement de travail pendant plus de 15 jours, l’auteur écopera de deux à cinq ans de prison.

Si une femme est mutilé, ou la violence entraîne la perte de la vue ou d’un membre, ou toute sorte de dommages permanents, la loi prévoit que les attaquants pourraient être condamnées à une incarcération de 10 à 20 ans.

Selon un bilan officiel des déclarations faites auprès des juridictions, de justice et de police, 7.500 cas de violence contre les femmes ont été rapportés pendant l’année écoulée de 2015. Pour les observateurs, ayant connaissance de cette criminalité maintenant reconnue, ces chiffres ne représentent que 20 pour cent du nombre réel. Les femmes en Algérie préfèrent garder le silence plutôt que de faire honte à leur famille.

Nous avons diffusé sur Populi-Scoop, un message trouvé sur Facebook où a été agressée une fille dans la rue d’une violente et inimaginable manière. Nous le remettons dans cet article.

encore une fois des algériens non éduqués & frustrés qui se prétende musulmans . On en à marre de ces animaux

Posted by ‎Alger الجزائر‎ on mercredi 20 mai 2015


la révolution de la femme Algérienne par argotheme

Et voilà, c’est donc officiel ! L’université de Constantine vient de publier une note mentionnant l’interdiction du port...

Posted by Chouf-Chouf on mardi 19 mai 2015

Nous organisons des sondages et enquêtes, inscrivez-vous pour particper à nos panels.

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Répondre à cet article