POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


ALGERIE : Les chômeurs assument leur révolution des polissons.

1ere partie : Les chômeurs à l’avant-garde de la pratique contestataire qui peut à la fois chasser les prédateurs et instaurer un régime socialement égalitaire.

lundi 14 février 2011
par Azouz Benhocine


La rupture de la société algérienne avec les partis politiques qui végètent sans crédibilité, a été consommée au lendemain de la victoire des islamistes les plus virulents aux élections de décembre 1990. Car surprise du suicide démocratique programmé conjointement par les plus réactionnaires individus de tous bords. Du pouvoir et ceux qui croyaient aux principes de la pseudo-tradition cultuelle.

Lire tous les sujets sur les revendications sociales et démocratiques en ALGERIE

1- LES MANIFESTANTS ALGERIENS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE DES MEDIAS INTERNATIONAUX.SVP mr le prochain Président qui sera PROCHAINEMENT destitué. Ne nous joue pas une ennuyeuse série turque. RAPIDEMENT, VITE ! DEGAGE ! DEGAGE ! LA LISTE EST ENCORE LONGUE !

2- 30 000 POLICIERS POUR LA MARCHE DU 12 FEVRIER, tous les sanctionnés reprennent leur service ! Les corrompus de la BOUTEFLICAILLE, en première ligne pour bloquer la marche.

3- Algérie les émeutes sociales et le feu de paille, DE LA MARCHE du 12 février d’un après-midi de journée de repos. Une lutte de classes en Algérie ou l’équation d’un pouvoir contre son peuple démuni !

4- Algérie : un régime contaminé de dépravantes pathologies qui, à termes, DEGAGERA ! Les algériens, après les émeutes, identifient leurs aspirations : démocratie et justice sociale.

5-Algérie, rendez-vous le 12 février. 19 ans d’état d’urgence et départ du système, une confusion des genres.

6-Comment les dictatures bloquent Internet, l’expérience tunisienne en primauté des études de cas.

7- Marche du RCD algérien le 22 janvier, une courbe dans le mouvement social.

8-ALGERIE : La RDN « Révolution Démocratique Nationale » reportée… PARTIE REMISE !

9- ALGERIE : LE SOULEVEMENT ENCORE ATTENDU !

10-Algérie : les barricades de la corruption despotique ébranlées.

11-La colère des algériens déshérités de leur démocratie.

12-3000 manifestants face à 30 000 policiers. Les émeutes des déshérités continuent, désignant que seule l’offensive populaire dans les rues viendra à bout des despotes.


Alors que les islamistes sont actuellement presque laminés, leur extension « le terrorisme » de l’AQMI reste dans le temps comme, un stigmate qui s’amenuise, le symbole de la barbarie. Les démocrates d’Algérie sont à l’orée de rebattre leurs cartes pour ne pas être soufflés par la tempête des révoltés de la rue. Le pays revoit, avec soulagement et espoir, ses forces disputer la liberté aux tyrans !

En Algérie se réveille une nouvelle génération plus indomptable et moins encline à considérer la classe politique, précisément les organisations partisanes. Ces dernières sont totalement isolées, discréditées et ignorées de la société. La jeunesse avide de conquérir ses libertés, partagées avec les jeunes du monde entier, ne suit pas leurs propositions et ne rejoint pas leurs rangs.

Les partis politiques, ainsi que nombreuses associations de la société civile, sont absolument dépréciés par la population, que cela risque d’agacer ou de froisser des sensibilités du gotha du personnel publiques ! Aussi bien ceux qui partagent actuellement le pouvoir par une démocratie formelle réduite aux trucages des urnes de vote, que ceux de l’opposition et sans distinction d’aucuns. Même si l’illusion de se déclarer anti-pouvoir obnubile ces derniers, la classe politique algérienne dans son ensemble est, disqualifiée, devenue la honte du peuple. Ce dernier se trouve désarmé…

Certes il n’y a de similitudes mécaniques entres les pays arabes, la chute du duo Ben Ali et Moubarak ne vaut pas la poursuite du processus. Car en matière de longévité Bouteflika, faussaire de la constitution de part le vote à l’assemblée national et non au suffrage universel, est au tiers d’autres parcours. Du président Yémen, 33 ans qu’il est au pouvoir, embourbé dans un islamisme tribal abritant les sectes d’Al-Qaïda. Et du voisin Kadhafi, un corniaud de l’égocentricité, qui va sur sa 42ème pour bien, à qui de droit, remettre le trophée du record. Le poids des monarchies dans le pays arabe du fait de leur nombre dénote de quel modèle il question.

Les manifestants perturbés par les Batalgia algériens

Porteuse d’une révolte qui a d’autres valeurs dont ceux de la justice sociale, cette jeune est entièrement en déphasage avec les discours partisans de la scène politique algérienne. La forme de thèses qui la mobilise, si on admire le contenu exacte de ses revendications et ce qui motive ses séditions. Certes les initiateurs de la marche du 12 février, la CNDN, légitime largement les protestations de nature qui peuvent surgir en cette période où le cocotier des despotes se plient aux vents de la gronde.

A SUIVRE Prochain sujet : Le cri des sans-emplois hurlé par la voix du peuple.

Lire tous les sujets sur les revendications sociales et démocratiques en ALGERIE

1- LES MANIFESTANTS ALGERIENS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE DES MEDIAS INTERNATIONAUX.SVP mr le prochain Président qui sera PROCHAINEMENT destitué. Ne nous joue pas une ennuyeuse série turque. RAPIDEMENT, VITE ! DEGAGE ! DEGAGE ! LA LISTE EST ENCORE LONGUE !

2- 30 000 POLICIERS POUR LA MARCHE DU 12 FEVRIER, tous les sanctionnés reprennent leur service ! Les corrompus de la BOUTEFLICAILLE, en première ligne pour bloquer la marche.

3- Algérie les émeutes sociales et le feu de paille, DE LA MARCHE du 12 février d’un après-midi de journée de repos. Une lutte de classes en Algérie ou l’équation d’un pouvoir contre son peuple démuni !

4- Algérie : un régime contaminé de dépravantes pathologies qui, à termes, DEGAGERA ! Les algériens, après les émeutes, identifient leurs aspirations : démocratie et justice sociale.

5-Algérie, rendez-vous le 12 février. 19 ans d’état d’urgence et départ du système, une confusion des genres.

6-Comment les dictatures bloquent Internet, l’expérience tunisienne en primauté des études de cas.

7- Marche du RCD algérien le 22 janvier, une courbe dans le mouvement social.

8-ALGERIE : La RDN « Révolution Démocratique Nationale » reportée… PARTIE REMISE !

9- ALGERIE : LE SOULEVEMENT ENCORE ATTENDU !

10-Algérie : les barricades de la corruption despotique ébranlées.

11-La colère des algériens déshérités de leur démocratie.

12-3000 manifestants face à 30 000 policiers. Les émeutes des déshérités continuent, désignant que seule l’offensive populaire dans les rues viendra à bout des despotes.