POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


ALGERIE : La RDN « Révolution Démocratique Nationale » reportée… PARTIE REMISE !

… Qui se profile à advenir avant le cinquantenaire de la fête pour l’indépendance ! -5 JUILLET 2012-

mercredi 19 janvier 2011
par Damien Djamel Bouch’Raf


La révolution du jasmin, aux effluves propagés à l’ensemble monde arabe, a proposé ses premiers éclaboussements en Algérie. Pays voisin dont les masses ont été dépolitisées, par le rayonnement grandissant de la religion et sa manipulation par les monopolisateurs du pouvoir et les partis intégristes. La population attendait des changements, depuis aussi l’indépendance de 1962, démocratiques.

Lire tous les sujets sur les revendications sociales et démocratiques en ALGERIE

1- LES MANIFESTANTS ALGERIENS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE DES MEDIAS INTERNATIONAUX.SVP mr le prochain Président qui sera PROCHAINEMENT destitué. Ne nous joue pas une ennuyeuse série turque. RAPIDEMENT, VITE ! DEGAGE ! DEGAGE ! LA LISTE EST ENCORE LONGUE !

2- 30 000 POLICIERS POUR LA MARCHE DU 12 FEVRIER, tous les sanctionnés reprennent leur service ! Les corrompus de la BOUTEFLICAILLE, en première ligne pour bloquer la marche.

3- Algérie les émeutes sociales et le feu de paille, DE LA MARCHE du 12 février d’un après-midi de journée de repos. Une lutte de classes en Algérie ou l’équation d’un pouvoir contre son peuple démuni !

4- Algérie : un régime contaminé de dépravantes pathologies qui, à termes, DEGAGERA ! Les algériens, après les émeutes, identifient leurs aspirations : démocratie et justice sociale.

5-Algérie, rendez-vous le 12 février. 19 ans d’état d’urgence et départ du système, une confusion des genres.

6-Comment les dictatures bloquent Internet, l’expérience tunisienne en primauté des études de cas.

7- Marche du RCD algérien le 22 janvier, une courbe dans le mouvement social.

8-ALGERIE : La RDN « Révolution Démocratique Nationale » reportée… PARTIE REMISE !

9- ALGERIE : LE SOULEVEMENT ENCORE ATTENDU !

10-Algérie : les barricades de la corruption despotique ébranlées.

11-La colère des algériens déshérités de leur démocratie.

12-3000 manifestants face à 30 000 policiers. Les émeutes des déshérités continuent, désignant que seule l’offensive populaire dans les rues viendra à bout des despotes.


Depuis, d’ailleurs, le début du siècle qui s’est éteint, le 20ème, l’Algérie entamait et reculait sur sa RDN. Qui, (Révolution Démocratique Nationale) est la seule mutation sociologique, psychologique et politique ayant effet d’une transformation conséquente et protectrice d’un projet sociétal lié à l’évolution.

Arpentant tout le mouvement nationaliste de libération née dès 1900 avec l’Emir Khaled, la RDN avait été soumise à des tergiversations et des scepticismes de la part des politiciens historiques. Tous ayant versé au populisme, Messali El-Hadj le père des idées libératrices a payé de son écartement, car ayant cédé à la culture populiste la plus arriérée. Son éloignement de la RDN !

Quand en octobre 1988 la rupture algérienne est passée par la case mondiale de la chute du mur de Berlin, les 1ers à s’accaparer la direction, de la contestation populaire des algériens, étaient les islamistes. Car induits auparavant par le système de Chadli qui a importé le plus redoutable prêcheur, dont le miel parolier était habité des pires affabulations qu’a connu l’islam depuis sa révélation. La RDN a été de suite mise en berne, et est devenue une criminalité qui a coûté 200 000 victimes et un rayonnement néfaste sur le mental de la population avide de liberté, à qui simplement le paradis dans l’au-delà a été prétendu.

En janvier 2011 de nouvelles émeutes, venant parachever un processus continuellement réfractaire à la paix sociale. Il s’est toujours manifesté sans cesse depuis l’année 1988 avec des barrages sur les réseaux routiers du pays et des assauts ciblant les institutions représentant le système étatique (mairie, wilaya et autres directions publiques) et aussi des personnalités officielles. Mais ce dernier soulèvement, inspiré de la révolution des jasmins, a donné des leçons de haute valeur aux mouvements sociaux algériens. Parmi les conséquences vaillantes, la fin de la cause islamiste de laquelle il était vraiment difficile de prendre des distances. Finalement, c’est fait !

Mais le résultat tant attendu, de la fin du règne de l’arabo-islamisme qui est un nationalisme réactionnaire, n’a pas encore abouti. Cependant le climat original, de la fin aussi du système de la corruption et de la haute main de la sensibilité religieuse en matière politique (dite BEZZZEF : C’EST TROP), plane encore. Malgré la connivence de certains médias et journalistes issus des anciennes pratiques avec les « Fascislamistes », encore attachés à des données désormais erronées depuis ces dernières protestations, la société algérienne est devenue plus sereine.

Elle a rompu avec les sbires fanatiques, et leurs protecteurs bien vissés sur les centres de décision centralisés par Bouteflika, l’auteur d’une fausse concorde. Et surtout qui ses mains embourbées dans une falsification insoutenable de la constitution. Et que les émeutiers, loin de la classe politique, LES PARTIS SOUVENT désignés comme manipulateurs que cadres de militantisme sincère, aspirent à faire payer au Raïs le truquage de la première loi du pays.

La RDN "Révolution Démocratique Natioanal" est à l’ordre du jour, qu’elle advienne avant le cinquantenaire de la fête de l’indépendance, les jeunes algériens y tiennent plus que jamais.

Lire tous les sujets sur les revendications sociales et démocratiques en ALGERIE

1- LES MANIFESTANTS ALGERIENS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE DES MEDIAS INTERNATIONAUX.SVP mr le prochain Président qui sera PROCHAINEMENT destitué. Ne nous joue pas une ennuyeuse série turque. RAPIDEMENT, VITE ! DEGAGE ! DEGAGE ! LA LISTE EST ENCORE LONGUE !

2- 30 000 POLICIERS POUR LA MARCHE DU 12 FEVRIER, tous les sanctionnés reprennent leur service ! Les corrompus de la BOUTEFLICAILLE, en première ligne pour bloquer la marche.

3- Algérie les émeutes sociales et le feu de paille, DE LA MARCHE du 12 février d’un après-midi de journée de repos. Une lutte de classes en Algérie ou l’équation d’un pouvoir contre son peuple démuni !

4- Algérie : un régime contaminé de dépravantes pathologies qui, à termes, DEGAGERA ! Les algériens, après les émeutes, identifient leurs aspirations : démocratie et justice sociale.

5-Algérie, rendez-vous le 12 février. 19 ans d’état d’urgence et départ du système, une confusion des genres.

6-Comment les dictatures bloquent Internet, l’expérience tunisienne en primauté des études de cas.

7- Marche du RCD algérien le 22 janvier, une courbe dans le mouvement social.

8-ALGERIE : La RDN « Révolution Démocratique Nationale » reportée… PARTIE REMISE !

9- ALGERIE : LE SOULEVEMENT ENCORE ATTENDU !

10-Algérie : les barricades de la corruption despotique ébranlées.

11-La colère des algériens déshérités de leur démocratie.

12-3000 manifestants face à 30 000 policiers. Les émeutes des déshérités continuent, désignant que seule l’offensive populaire dans les rues viendra à bout des despotes.