POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Législatives tunisiennes, fin de parcours à la révolution institutionnelle

Deux projets : la théocratie islamiste ou bien la démocratie laïque ?

 

mercredi 22 octobre 2014, par Azouz Benhocine

Pays précurseur du grand chamboulement dit "Printemps Arabe", la Tunisie élira sa nouvelle assemblée qui peut être présentée comme démocratique, puisque née de la révolte de 2011. Une nouvelle expérience politique est vécue lors de la campagne électorale, qui tire à sa fin, la réclame propagandiste des partis a tenu à son ambiance fair-play.

Voir en ligne : Notre dossier : TUNISIE

Une nouvelle ère certes, mais les deux forces visiblement déterminées à gagner portent chacune l’antagonisme : tradition liée à la théologie (les islamistes) et modernité attachée à la liberté de conscience (les laïcs). Et comme ce raisonnement est inévitablement lu sur la course pour la conquête des palais décideurs à Tunis, la surprise est des plus incertaine.

Les choses sont apparemment très simples, le pile-ou-face semble être déjà lancé. Et le résultat du vote du 26 octobre indiquera qui de Nidaa Tounes ou d’Ennahdha, les deux camps ayant plus de visibilité, aura à gouverner la Tunisie lors du prochain quinquennat ? C’est un test majeur dans le nouveau régime post-2011.

Pour ne pas aussi sortir des expériences universelles de part les autres nations du Monde, l’abstention est le mal chronique, du corps électoral tunisien, qui éloigne les votants de l’accomplissement de leurs choix. Pourtant, aussi lors de ce type d’élection se dessine l’avenir. La bipolarisation en Tunisie ramène à la dualité des deux projets (de société) incarnés par l’aile des démocrates laïcs et celle des théocrates islamistes.

Ce qui rend ce vote décisif…

C’est aussi l’heure où un parti politique est déclaré dominant pour que logiquement la première personnalité qui le dirige, soit proposée à l’élection présidentielle prochaine. L’avenir de la Tunisie sera tracé lors de ces législatives, comme seule fin de parcours de la mutation entamée en 2011.

Depuis le départ des islamistes du pouvoir transitoire qu’ils ont dominé dans la constituante, la neutralisation des éléments virulents ayant adopté le terrorisme a aidé à une décantation. La stabilité n’a fait que gagner, après la troïka a montré la catastrophique des gouvernements de Jebali et Laârayedh…

« … Les Tunisiens vont trancher entre deux conceptions de la vie. Celle qui a laissé la porte ouverte au terrorisme, dont le développement a été favorisé par le laxisme des gouvernants, si ce n’est plus. Sur l’autre bord, Nidaa Tounes vous propose de faire rallier la Tunisie à la voie du progrès, celle de la Tunisie du XXIe siècle … » répète Béji Caïd Essebsi dans ses meetings…

Depuis l’existence de la Tunisie, c’est la 13ème fois que le pays s’adonne à élire ses députés. « L’Assemblée des représentants du peuple » pour un mandat de cinq ans, sera selon un scrutin proportionnel plurinominal (VOIR sur Wikipedia ce genre de vote).

== Calendrier électoral ==

- [1] [2] : Démarrage des inscriptions des électeurs ;

-  [3] [4] : Démarrage de la période électorale pour les législatives ;

-  [5] [6] : Fin des inscriptions ;

-  [7] [8] : Dernier délai pour la publication du décret de convocation des électeurs ;

-  [9] et [10] [11] : Publication des listes des électeurs ;

-  [12] [13] : Ouverture du délai de dépôt de candidature pour les législatives ;

-  [14] [15] : Dernier délai pour la clôture des listes électorales ;

-  [16] [17] : Clôture du délai de dépôt des candidatures aux législatives ;

-  [18] [19] : Dernier délai pour la publication des listes préliminaires de candidature aux législatives ;

-  [20] [21] : Dernier délai pour le retrait des candidatures aux législatives ;

-  [22] [23] : Dernier délai pour la publication des listes définitives de candidatures aux législatives ;

- date|1|octobre|2014 : Démarrage de la campagne électorale à l’étranger ;

-  [24] [25] : Démarrage de la campagne électorale sur le territoire national ;

-  [26] [27] : Silence électoral pour les législatives à l’étranger ;

-  [28], [29] et [30] [31] : Vote à l’étranger pour les législatives ;

-  [32] [33] : Silence électoral pour les législatives sur le territoire national ;

-  [34] [35] : Vote sur le territoire national ;

-  [36] [37] : Dernier délai pour la proclamation des résultats préliminaires des législatives ;

-  [38] [39] : Dernier délai pour la proclamation définitive des résultats des législatives

ar pdf Calendrier électoral des élections législatives de 2014 (Instance supérieure indépendante pour les élections).

Notes

[1] 23 juin

[2] 2014

[3] 6 juillet

[4] 2014

[5] 22 juillet

[6] 2014

[7] 28 juillet

[8] 2014

[9] 2 août|2

[10] 3 août

[11] 2014

[12] 22 août

[13] 2014

[14] 27 août

[15] 2014

[16] 29 août

[17] 2014

[18] 6 septembre

[19] 2014

[20] 19 septembre

[21] 2014

[22] 24 septembre

[23] 2014

[24] 4 octobre

[25] 2014

[26] 23 octobre

[27] 2014

[28] 24 octobre|24

[29] 25 octobre|25

[30] 26 octobre

[31] 2014

[32] 25 octobre

[33] 2014

[34] 26 octobre

[35] 2014

[36] 30 octobre

[37] 2014

[38] 24 novembre

[39] 2014

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT