POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > 20 000 mercenaires étrangers opèrent en Libye, selon l’ONU.

20 000 mercenaires étrangers opèrent en Libye, selon l’ONU.

La crise prolongée détruit les infrastructures, les armes arrivent encore...

jeudi 3 décembre 2020, par N.E. Tatem

Le Libye est maintenant divisée entre est et ouest et entre deux administrations rivales. Chacune soutenue par un éventail de milices et de puissances étrangères. Le commandant militaire Khalifa Hafter, avec lui les élus de l’assemblée nationale installée à Benghazi, dirige l’est et le sud. Ces groupes armés ont donc l’aval de l’assemblée élue. Tandis que le gouvernement reconnu par l’ONU est basé dans la capitale Tripoli qu’il contrôle avec la région ouest. Cette carte existe depuis déjà plus de 5 années. Alors qu’un prochain vote semble être décisif...

Ecouter l’article.

Ce qui est intenable et dérangeant pour les actions qui se démènent afin que la crise libyenne prenne fin, c’est l’afflux incessant des armes et de mercenaires ainsi que des terroristes de tous acabits. Selon l’ONU qui sui suit avec beaucoup d’attentions la situation, en cette fin d’année 2020, qu’ils y auraient plus de 20 000 mercenaires actuellement…

Sur le terrain, les données favorables au dialogue des inter-Libyens.
10 novembre 2020

L’accord de cessez-le-feu, signé en Suisse et suivi pour consolidation avec un dialogue en Tunisie, avait bien fixé ce préalable de la poursuite des démarches concluante déjà réalisées. Dans le délai de trois mois, pour que les forces étrangères quittent la Libye, n’est pas respecté. Car peu importe, les géostratégies qui se défient dans ce pays du nord-est africain persistent.

Selon l’ONU qui se base sur des expertises, des milliers de personnes, dont des Russes, des Syriens, des Soudanais et des Tchadiens, sont en Libye dans les rangs des côtés rivaux. Ce qui exaspère les responsables de l’ONU qui voient leurs efforts inutiles, avec l’existence des étrangers qui eux, contrairement aux locaux, peuvent reprendre facilement les combats.

Les interférences de l’étranger, plus de prétendues forces régionales que les puissances ayant collaboré à la chute de feu Kadhafi. D’une part la Turquie a pour allié le Qatar. Ils agissent en concert pour soutenir le gouvernement Saraj. Lequel ne cache plus qu’il sert un projet des « frères musulmans ». D’autre part les EAU (Emirats Arabes Unis) et la Russie, suivis par l’Egypte, se placent côté Haftar, pour endiguer tout projet islamiste.

Les milices en Libye refusent la paix, en récusant leur dissolution.
30 octobre 2020

Stephanie T. Williams a également critiqué des gouvernements étrangers non spécifiés pour « se comporter en toute impunité » et avoir approfondi le conflit libyen avec des mercenaires et des armes. Alors que le pays et ses infrastructures continuent de se détériorer sous l’effet des combats et de l’absence des maintenances.

Dernièrement une équipe de la société « sonelgaz » d’Algérie s’est déplacée et a opéré un dépannage selon les médias publics des 2 pays. Or Stephanie T. Williams vient de mettre en garde, un mois après, contre un « effondrement imminent du réseau électrique » dans le pays, en raison de la corruption et de la mauvaise gestion.

Les tensions en Libye se sont encore intensifiées lorsque les forces de Hafter ont lancé l’année dernière une offensive pour prendre Tripoli. Leur campagne est considérée en échec depuis juin dernier. Les milices du gouvernement, que l’ONU soutient sa présence à Tripoli et qui a l’aide de la Turquie, ont pris le dessus. Ils ont réussi à chasser les forces du vieux et ancien officier de la périphérie de la capitale ainsi que de plusieurs villes de l’ouest de la Libye.

Les experts de l’ONU disent qu’il faut un investissement d’un milliard de dollars dans l’infrastructure électrique et elle doit être immédiate. Elle est nécessaire alors que la saison d’hiver s’installe où la journée, avec la lumière naturelle, ne dure pas longtemps. Elle est nécessaire, étant donné que seules 13 des 27 centrales électriques de la Libye fonctionnent actuellement, après le passage du groupe de travail algérien.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier Libye

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don