POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > Les fournisseurs de la censure d’Internet en Algérie démasqués.

Les fournisseurs de la censure d’Internet en Algérie démasqués.

Un Internet libre est un droit citoyen que les gouvernements redoutent.

vendredi 9 octobre 2020, par Damien Djamel Bouch’Raf

La société américaine qui aide le gouvernement algérien à censurer Internet est actuellement sur la sellette. Des employés qui l’ont quittée et d’autres anonymement de l’intérieur dénoncent ses échanges et pratiques, dont des transactions confidentielles, contre les droits et les libertés des citoyens. L’histoire qui vient d’éclater intéresse, à plus d’un titre, les organismes internationaux, comme l’ONU qui a dernièrement réagi à 2 reprises.

Ecouter l’article.

La fonction de blocage de sites Web consiste en un filtrage à motivation politique des plateformes d’actualités, de médias sociaux et des applications de messagerie. La technologie conçue pour garantir aux citoyens un accès de haute qualité et une meilleure diffusion de l’information dans le monde entier, a été détournée par ses nouveaux acheteurs. L’éthique et l’intégrité de l’utilisation du vaste dictionnaire qu’est le Web sont trahies et dévoyées, ce qui convient aux autocrates nouveaux et anciens qui règnent à Alger.

En Algérie plusieurs sites internet sont censurés, principalement ceux qui travaillent sur l’actualité. Ce sont des concurrents de Populi-Scoop. Cet enjeu de l’information laisse le champ libre aux organes publics qui se livrent aux Fake News. Même l’ONU a réagi pour le cas algérien et les fausses informations des médias publics. C’est un désastre et une honte pour les citoyens.

- Le Hirak algérien demeure sur Facebook, Paris et la Kabylie.
lundi 28 septembre 2020

Selon un article publié par Bloomberg News, le gouvernement algérien, à l’instar de ceux de nombreux pays, utilise la technologie de Sandvine pour scruter et censurer Internet. La technologie que vantent ses fabricants cible d’abord les criminels. Mais finalement, elle est utilisée pour enregistrer des informations sur l’historique de navigation des gens et des sites Web ciblés.

Dans un bulletin d’information interne de l’entreprise diffusé en août dernier, les produits de Sandvine facilitent le travail des gouvernements. Créée en 2001 au Canada, l’entreprise de technologie a commencé par se préoccuper des actions malveillantes. C’était pour aider les fournisseurs de téléphonie mobile et Internet à gérer les données circulant sur leurs réseaux, pour les filtrer des données scélérates, tels les spams.

Puis diversifiant sa gamme, elle planche sur la surveillance, quand en 2017 elle a changé de main, car acquise pour 444 millions de $ par Francisco Partners, une société américaine de capital-investissement spécialisée en technologie. Elle vend des systèmes d’inspection approfondie et des paquets de produits contrôlant le flux d’Internet à toutes les échelles, ainsi que des logiciels qui sont largement utilisés par les gouvernements et les forces de l’ordre.

Dernièrement les autorités algériennes ont été encore une fois surprises que le peuple commémore le 5 octobre. Les bureaucrates qui ont corrompu les militaires, afin de succéder aux anciens moudjahidine dans le monopole du pouvoir, ont aussi détruit le rapport des citoyens à toutes les institutions dont la justice ou bien les services étatiques. Ils cherchent à mieux encadrer Internet. Le nouveau ministre de la communication a publié un livre qui a pour titre : comment contrôler Internet ?

- Les hackers "Team System DZ" frappent des sites gouvernementaux des USA
4 juillet 2017

A 3 semaines du référendum sur la réforme constitutionnelle, qui est un vote clé pour le nouveau régime, des condamnations pleuvent contre les militants engagés, dans le Hirak, pour l’exigence d’une réforme des élites. Pas moins de 20 citoyens qui ont pris part au 5 octobre 2020, à travers les villes du pays, ont été arrêtés. Depuis des mois, les statuts diffusés sur les réseaux sociaux du Net servent aux juges pour réprimer les expressions citoyennes.

Tebboune espère que le peuple lui soit acquis. Alors les demandes des manifestants, dont beaucoup espèrent une reprise des rassemblements, l’arbitraire devient quasi maximal. Les nouveaux dirigeants, issus de la bureaucratie, croient arrêter les manifestations qui ont continué après la chute du despote Bouteflika. Les Algériens restent frustrés, les mêmes auxiliaires du nationalisme décadent sont considérés ineptes et corrupteurs.

Les équipements de Sandvine souvent utilisé pour gérer le flux du trafic réseau, ont facilité pour censurer Internet. C’est même l’outil dans plus d’une douzaine de pays ces dernières années, selon les registres de ventes consultés par des journalistes. Trois actuels et cinq anciens employés ont montré des documents de l’entreprise où figurent l’Algérie. Elle y est avec l’Afghanistan, l’Azerbaïdjan, l’Égypte, l’Érythrée, la Jordanie, le Koweït, le Pakistan, le Qatar, la Russie, le Soudan, la Thaïlande, la Turquie, les Émirats arabes unis et l’Ouzbékistan.

Non seulement le partenaire du gouvernement algérien aide à censurer, mais il se livre à fournir des mises à jour et une expertise technique à bon nombre de ces clients, selon les mêmes employés et les documents. Les agences gouvernementales et les opérateurs de réseau privés ou publics sont responsables de leurs actes.

Dans une déclaration écrite fuitée les mêmes moyens sont «  utilisés pour protéger chaque jour les réseaux et les abonnés contre des milliards de transactions Internet malveillantes liées à des activités illicites et illégales, telles que la pornographie enfantine, la traite des êtres humains, le terrorisme et la propagation des logiciels malveillants.  »

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier : Internet

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don