POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Alliance internationale contre le terrorisme : aide ou complot pour les musulmans.

Les musulmans se déchirent entre eux, mais enfantent aussi des masses radicalisées !

 

mercredi 14 février 2018, par Gros Emile

Après la mise en échec du daesh en Irak et son net recul en Syrie ainsi que la perte d’un repère prépondérant aux loups solitaires dans le Monde, la lutte contre le terrorisme est encore toujours et plus délicate dorénavant. De nouveaux plans stratégiques plus préventifs des expériences écoulées, dont l’afflux des "djihadistes" vers des points de fixation où le laxisme finit en conflits, doivent, comme moindres mesures, être suivis.

La violence religieuse est bien ancrée, principalement grâce à l’islamisme. Partout où ce dernier, en masquant souvent ses desseins se présente comme un courant conservateur et libéral, il ronge les fondements sociaux (peuple, territoire et puissance publique) des nations. Qu’il s’attaque aux pays occidentaux ou bien aux peuples et despotes qui gouvernent des majorités de musulmans, le terrorisme s’alimente d’une pseudo-idéologie que les théologiens entretiennent dans des cadres où la liberté d’expression est tolérante...

D’une part, la politisation de l’islam participe dans les processus démocratiques, avec ses partis, là où des compétitions électorales sont organisées. Et de l’autre, cette théologie utilisant la dernière révélation monolithique pour l’accès au pouvoir, a préférence de soutien aux salafistes ou autres radicalisés qui s’occupent de la mortalité de la société. Ainsi que constituer des réseaux faits des connivences et des connexions entre croyants politiquement engagés.

La prévention du terrorisme, au stade "post-Qaïda/Daesh" qui revient aux médias, aux politiciens honnêtes et aux armées est une véritable et audacieuse défiance aux soubassements idéologiques cyniques. L’islamisme, quoique penseront les compositeurs de fatalités, qui participent à la dévotion de la religion musulmane en déconstruisant les sociétés des croyants, continuera de massacrer les peuples et dévoyer les équilibres nécessaires aux collectivités humaines.

Depuis les toutes dernières expériences, irakienne et la syrienne, après la "décennie noire" d’Algérie, de même que la source originelle afghane, des leçons doivent être tirées. Constituer l’éclairage des abîmes où l’islam a été plongé, encore une fois, n’est pas uniquement théorique. La sécurité est devant les conséquences du militantisme islamiste.

L’industrie cultuelle qui pourvoit en chaire humaine les cruautés, utilise amplement les nouvelles technologies dont Internet. Des milliers de faux experts continuent, sous prétexte d’impartialité et en suggérant leur valeureuse supériorité d’après leur contact avec l’OTAN, n’expliquent le fléau de réseaux collectifs et les cas d’individualités. Dans les "halqas" (réunions), prêches et autres sont dites les connaissances religieuses.

Comment vaincre le terrorisme, sans une alliance internationale ? Faut-il laisser les pays musulmans, ou bien seulement les pays arabes, face à la criminalité à l’iranienne ou selon le modèle sunnite d’Al-Qaïda et de Daesh ? Sinon la question d’une alliance internationale où prennent part les pays occidentaux et à leur tête les Etats-Unis, serait-elle discutée pour rapprocher souvent des stratégies complètement contradictoires ?

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT