POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Les discriminations dans l’hôtellerie écornent le tourisme français

Les forums disent de l’arrogance et la défiance envers les asiatiques

 

mardi 21 mars 2017, par jaco

Le ministère du travail français vient d’épingler le groupe « accor » et les restaurants « courtepaille » pour discrimination à l’embauche envers les maghrébins. Ce qui est plus un manquement de management et une carence sociopolitique répandue, caractéristique à certains pays revêches avec leurs hôtes de l’immigration et des touristes. Elle est contre-productive en détournant les visiteurs très regardants sur l’expression, dans les commentaires ou appréciations, qui cite les relents dénonciateurs des errements au niveau de la direction des structures résidentielles.

Voir en ligne : Notre dossier : FRANCE

Paradoxalement en demeurant le 1er pays touristique du Monde, avec un peu plus de 80 millions de visiteurs par an, la fréquentation du circuit hôtelier ne cesse de baisser en France. Ce dysfonctionnement entre une demande inchangée et la désertion, ou bien le recul des affaires des commerces d’hébergement, tient à la croyance que la location d’un lieu de sommeil est obligatoire pour le repos, pressant le voyageur de se présenter en hôtes du circuit des hôtels.

Alors quand les touristes sont attirés par contempler des monuments, explorer des régions pittoresques et visiter le patrimoine muséologique, ils sont astreints à aller en hôtels, croit-on à l’éventuellement astreinte de trouver un lieu de sommeil… Mais, les conditions nouvelles sont présentes, comme l’insécurité qui explique seulement en partie l’évitement de la France secouée par des actes de violence. Cependant l’audition, de certains touristes, soulève les cas dans les forums sur Internet, pointant un accueil au professionnalisme douteux.

Puisque d’autres créneaux de la même famille sectorielle, comme les musées, n’en souffrent pas de l’évasion de la demande, même après l’attentat avorté de l’Egyptien qui s’est déchaîné contre les gardes militaires au Louvre, les hôteliers sont assurés que de l’attirance du pays, ils auront leurs clients. Avec une seule visite ou simplement un séjour d’une nuitée, on peut s’instruire sur le délabrement de la gestion de l’accueil.

Non seulement le nombre de nuitées de l’hôtellerie diminue, mais aussi, ce qui est la conséquence, le chiffre d’affaire est au rabais, donc l’imposition qui finance une partie des ressources publiques en pâtit aussi. Si ces deux éléments, de la grandeur des voyages à destination de l’Hexagone et de la perte de la clientèle des hôtels, ne sont pas concordants, c’est que plusieurs causes en sont l’origine. C’est surtout à l’image de la décadence économique ou le manque de croissance. Désigner ce mal, mais aussi d’autres raisons.

L’une d’elles est certainement la possibilité d’être, pour un touriste, accueilli avec le réseau « Airbnb » où les particuliers peuvent louer une partie de leur logement, ou l’ensemble, à des visiteurs étrangers ou provinciaux. Ainsi que le développement des réseaux sociaux du Web, permet lui-aussi de créer des échanges parallèles au circuit commercial traditionnel, dont des offres d’habitation aux tarifs attractifs…

Les discriminations pour l’accès au travail est plus un manquement de management et une carence sociopolitique répandue. On peut attribuer aux actes terroristes le manque d’affluence, mais comme les hôtels n’ont pas été touchés, c’est plus la gestion interne qui est mise en cause. Alors que l’effet des violences, comme les faits divers de délinquance dont été victimes des touristes fortunés en déplacement en France, n’a aucun impact puisque la France est encore 1ère destination.

Ce constat, de mauvaise gérance où le personnel ne représente pas la France telle que l’a façonnée son parcours historique, est observé par les catégories de touristes pointilleux en matière d’identité et de sociabilité. Il convient de rappeler la perte de la fréquentation asiatique, notamment chinoise qui, pour certaines autres destinations, demeure exponentielle. Et celle-là prépare énormément ses déplacements et pérégrinations, au regard des avis d’autres comptriotes.

Ce qui reflète l’échec de la fidélisation comme déficience causée par le processus d’accueil, généralement anxiogène et hostile envers ce créneau de clientèle, en matière d’amabilité parmi d’autres accommodations de relations humaines… Sensible à la manière qu’un travailleur réponde à une quelconque demande lors de son hébergement, ces consommateurs de la prestation souffre plus de l’arrogance d’un réceptionniste d’hôtel de tendance européenne. Jugée différente de l’humilité d’un maghrébin, du moins c’est ce que signale une modeste agence de voyage chinoise…

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT