POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Discriminations à l’embauche en France, on continue et on recommence.

Malheureux traitement de ceux qui travaillent, harcèlement et humiliation !

 

mardi 13 décembre 2016, par jaco

Si les discriminations à l’embauche datent de plusieurs décennies en France, elles s’emballent après la conjoncture du terrorisme et la montée des discours proclamant ouvertement la priorité aux catégories dites françaises de souche. Selon une récente enquête, faite avec un testing, du ministère du travail, la situation est inchangée en matière d’accès à l’emploi. Elle s’aggraverait par ailleurs en matière de gestion des ressources humaines, quand l’exclusion sur les lieux de travail est insondable.

Voir en ligne : Notre dossier : FRANCE

Malgré les décennies passées à dénoncer le spectre du racisme qui pèse lourdement sur les intérêts et les performances d’un pays, avec la mauvaise prise des compétences, la réalisation d’enquêtes n’empêche pas la reproduction des mêmes réflexes. Au contraire les politiciens xénophobes, à l’instar de ce se passe dans nombreuses nations occidentales qui utilisent des ressources humaines étrangères, sont portés au pouvoir en vertu même de leur idéologie.


- S’il a un travail en France, le beur est maltraité pour préjugé religieux 12 octobre 2015

Aux postes clés comme le dernier vote aux Etats-Unis ou sont plus fortes qu’auparavant, les étroitesses ethniques, les décideurs outre qu’ils entretiennent l’appartenance des segments économiques, appellent à mettre en précarité les populations exclus. Sous le reproche de ne pouvoir assumer l’ère coloniale, la France vit l’augmentation d’écartement des aptitudes avec des critères de privilèges réservés aux personnes ayant des noms à consonance bien précise…

En effet les réalités des activités économiques sont encore plus profondément inégales en matière de chances données aux individus, dès lors qu’on se limite au blocage au stade primaire de l’embauche. Car quand il s’agit de licencier, le même motif et la même catégorie d’origine maghrébine, les données restent inconnues. Les congédiements, au temps où l’emploi se raréfie, frappent certains plutôt que d’autres.


- Décryptage d’un nouveau mouvement antiraciste en France 3 novembre 2015

Cet aléa de fin de mission professionnelle n’intéresse pas les enquêtes publiques ou indépendantes. Alors qu’aux prud’hommes on est noyé de requêtes dont on ne détermine guère les profils des victimes d’abus. Y compris les harcèlements en plein exercice d’une profession sont quasi indétectables et ne peuvent être observés…

Contentons-nous donc de l’opération qui a ciblé 40 de grandes entreprises, de plus de 1000 salariés, qui soulève en vain les cas d’accès au travail (lire le communiqué du ministère ICI). Alors que la réalité que les plus grands employeurs sont les petites entités économiques, pour regarder judicieusement une situation qui perdure. Celles visées par la dernière opération ne reflète la plus vaste évidence.


- Double crainte des musulmans de France après les attentats d’un vendredi 13 à Paris 17 novembre 2015

Les entreprises testées ont été discrètement interpellées par le ministère du Travail afin de comprendre leur système. Elles sommées de s’expliquer avant la fin janvier 2017. Et doivent fournir des « plans d’action » qui améliorent leurs pratiques. Leurs propositions seront évaluées par un comité d’experts...

Et si certaines demeurent sur leurs positions, qui ne satisfassent pas les autorités, la ministre du Travail, Myriam El Khomri, préconise alors de rendre public les noms des entreprises « discriminantes ». Alors que sur le plan juridique aucune manœuvre n’est fixée pour l’instant.


- Les certitudes de la réforme du "Code du Travail" coincent en France 3 mars 2016

Une enquête similaire datant de 2008 a démontré qu’au moins quatre fois sur cinq, les recrutements favorisent une origine hexagonale ancienne alors que le candidat évoquant une origine maghrébine ou noire africaine. C’était pour le personnel peu qualifié (Lire ICI). La dernière étude concerne les hommes et les femmes et pour les postes d’employés et de managers.

La dernière enquête semble être plus édulcorée, sinon peu rigoureuse par delà l’institution publique qui l’a commandée. 12 des 40 entreprises contactées se sont surtout rendues coupables de discrimination envers les candidatures « maghrébines ». Dans ces entreprises, le taux de réponses positives des « Maghrébins » a été inférieur de... 15 à 35 points à celui des « hexagonaux ».


- Benzema devient indicateur sur l’influence de l’extrême-droite en France 3 juin 2016

voici les principales lignes de la dernière enquête, dont le résultat a été diffusé le 12 décembre. Notons que les écarts sont quasiment inchangés pour les candidatures au niveau « employé » et au niveau « manager »Outre qu’il vous est présenté par le graphique ci-après, nous vous donnons les éléments chiffrés essentiels :
- 1.500 tests auprès de 40 entreprises de plus de 1.000 salariés
- Chaque entreprise de neuf secteurs différents a été testée entre 30 et 40 fois
- 1.500 tests ont été réalisés, soit l’envoi de 3.000 candidatures (deux par offre d’emploi)
- Les postes concernés sont employé ou manager.
- 497 (33%) n’ont donné lieu à aucune réponse pour les deux candidatures.
- Dans 11% des cas reçoivent une réponse.
- Les deux candidatures étaient refusées, soit 44% de refus.
- 56% de réponses positives pour au moins l’une des deux candidatures, ce qui donne les détails ci-après.
- 27% des cas, ce sont les deux candidatures qui ont été retenues
- Donc 29% des autres cas.


- la candidature « hexagonale » (20% des cas) est retenue, alors que la candidature « maghrébine » a (9%).


- Ce qui donne : La candidature "hexagonale" retenue dans 47% des cas, contre 36% pour la candidature "maghrébine"
- la candidature « hexagonale » a été retenue dans 47% des cas (27% + 20%), contre 36% (27% + 9%) pour la candidature « maghrébine »

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT