POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Sujets : COVID-19    S'inscrire & publier.   Articles en podcasts

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > mouvement social, monde, revendications, actions, politique, syndicat, (...) > Constitution, COVID-19, infox et pétrole, l’Algérie désœuvrée.

Temps de lecture estimé : 2 mn

Constitution, COVID-19, infox et pétrole, l’Algérie désœuvrée.

La désinformation que Tebboune lance et approuve...

mercredi 27 mai 2020, par Djamel Damien Boucheref

Ecouter l’article.

L’amendement constitutionnel en Algérie, encore un autre dont l’utilité mérite d’être vérifiée, donne une vraie projection du modèle de société auquel est promis ce pays d’Afrique du nord. Réagissant à la pandémie, la communauté humaine qui habite le fécond et riche territoire, espérait l’essor pour surmonter telle épreuve. De même les appareils institutionnels qui tentent d’aider les ambitions moult fois dévoyées par la bureaucratie dont est issu Mr Abdelmadjid Tebboune, cherchent à surmonter les aléas qui sautent par dessus les confins.

Survient la priorité de la pandémie. Elle bloque plusieurs pays, certains en plein émergence. De non-moindres de leurs projets sont suspendus, comme des activités essentielles. Y compris, la contestation historique des Algériens, de la corporation des « énarques » qui sévit depuis l’indépendance et a été la machine de Bouteflika, est reportée.

- Avec l’épidémie COVID-19, l’assaut anti-Hirak en Algérie.
13 avril 2020

Mais cela ne termine pas les intentions et les machinations, surtout les actions « complotistes » et de la désinformation. Ce qui n’a pas empêché le président Tebboune et son porte-parole, à démentir une information qui n’a jamais existé à propos du projet de constitution. Allez donc savoir pourquoi une copie du texte circule sur les réseaux sociaux du Web ? Un communiqué parle même d’arrestation, sans donner la motivation des protagonistes.

Dans l’affaire de l’amendement de la 1ère loi, la démission du juge, de la Cour africaine des droits de l’Homme, Fatsah Ouguergouz, n’a pas été rendue publique. Ni la présidence de la république qui a été destinataire de sa lettre, datée du 7 avril, ni le groupe de travail dont l’intéressé a dénoncé les bricolages et le conservatisme, n’ont évoqué ce départ du magistrat international. Toute cette révision est glauque, les connaisseurs le savent !

Aussi bien le raïs que son communicateur n’échappent pas à la frénésie de désinformation que déverse les institutions et les médias publics. Cette profusion d’idée des officiels est quotidiennement déversée aux catégories islamo-réactionnaires régentées par le pouvoir. Ces dernières relaient au sein du peuple la pseudo-idéologie des haines en détournant la pertinence vers le futile.

- Tebboune gracie les délinquants pour interner les activistes du Hirak.
1er avril 2020

Inculquer aux jeunes que la main étrangère et la France, comme ancienne métropole coloniale, sont responsables de gabegie qui règne, depuis des décennies, en Algérie, est un discours qui convient à l’obscurantisme où est plongée, intentionnellement, une partie du peuple. Cette culture liée à la mémoire est dépourvue de projet pour l’avenir. Elle se réserve un combat contre l’universalité et la modernité avec un matraquage de traditions et d’arabité.

Mais voilà que coïncide la chute du prix du pétrole. Elle porte un coup dur à l’ancrage des catégories spéculatives, rentières et parasitaires qui emportent dans leur ressac ruineux les plus vulnérables. Les manifestations du Hirak qui ont réussi à exiger de l’armée de faire cesser la corruption du dernier représentant du nationalisme libérateur, n’ont pas terminé leur œuvre. Ils font escale à cause du COVID-19.

Sur fond de guerre entre la Russie et l’Arabie Saoudite, les pays producteurs tentent de juguler la descente des tarifs de l’énergie, en réduisant les disponibilités quotidiennes du marché de 10 millions de barils, ce qui est réducteur de l’espace de manœuvre des autorités algérienne. Alors la contestation politique, promet de revenir et mettre le pouvoir sous la pression.

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.

  -¤-  S'inscrire pour publier.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


  Nos sujets : COVID-19.   -¤-  S'inscrire pour publier.

Articles les plus lus.
  1. Fetwa d’Ahbab Errassoul en Mauritanie contre Aminatou 2014-06-23 19:28:50 - 119082 visites
  2. Wikileaks avertit sur 140 choses que les journalistes ne devraient pas dire à propos d’Assange 2019-01-09 19:58:33 - 35730 visites
  3. Carte professionnelle aux artistes et auteurs algériens, un acquis social... 2015-02-16 23:42:03 - 35647 visites
  4. Guerre sans issue contre la Russie accusée d’avoir la main sur la Maison Blanche 2018-12-18 18:04:55 - 33051 visites
  5. Les USA quittent les instances de l’ONU pour les violations des droits de l’homme 2019-01-05 14:26:17 - 30112 visites
  6. Grève des enseignants algériens, l’incurie des sous-valeurs traditionnelles 2015-03-04 15:01:37 - 29845 visites
  7. MALI (Maroc) : Mouvement alternatif pour les libertés individuelles 2010-01-08 11:04:24 - 29145 visites
  8. Les horreurs scientifiques de la CIA, même Frankenstein n’avait pas tant imaginé 2018-12-12 12:52:26 - 27916 visites
  9. Gaza totalement clôturée, le but du bagne à ciel ouvert est atteint par les sionistes 2019-01-03 20:25:59 - 27249 visites
  10. Etats-Unis et France : plus de visiteurs du sondage sur présidentielle 2019 en Algérie 2019-01-03 16:28:55 - 26550 visites
Soutenir par un don