POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

En 2017 le terrorisme recule un peu en Algérie, mais pas beaucoup

L’isolement des réconciliateurs ne fait pas les beaux jours de la démocratie

 

mardi 4 juillet 2017, par Rebel Kazimir

Le bilan de la lutte antiterroriste en Algérie, pour les six premiers mois de l’année 2017, démontre que la situation sécuritaire continue d’évoluer, mais n’est guère aussi reluisante qu’elle devait l’être. Le clanisme et le régionalisme des politiciens, à l’origine de moult déchirements, rend la menace qui sévit dans le Monde, secondaire, par rapport aux confrontations d’arrière-garde qui mobilisent les pseudos militants des castes pivotant dans les convoitises du pouvoir qui semble à la fois inerte, vacant et s’exprimant par des messages…

Voir en ligne : Notre dossier : Algérie

Le contexte de l’alliance militaire conduite par la France aux confins du sud, partagés avec 6 pays et d’une longueur de quelques 6000 kilomètres, se dessine sans participation algérienne. Car l’essentiel est sur le territoire national. Même si la succursale AQMI, dirigée par des Algériens et qui vient de diffuser une vidéo de 6 otages dont la française Sophie Petronin, est l’élément le plus lus dangereux des groupes agissant au Sahel, cela n’est pas interne.

En effet, globalement le plus vaste pays du continent africain n’est pas encore débarrassé des tueurs qui sortant de la mosquée vont à la prise des armes, car ne pouvant point discerner leur appartenance à une patrie débordée par le salafisme. En Algérie on traite la radicalisation, mais on ne songe pas à limiter le nombre de foyers qui l’abritent, que sont les somptueux lieux de culte où l’Algérien découvre qu’il ne vient pas à la vie de la sexualité de ses parents, mais du créationnisme divin.

On ne le dit jamais, pour arriver à l’avancée actuelle, d’élimination de criminels fanatisés tout en épargnant des victimes civiles, la stratégie des forces démocratiques surpasse désormais pleinement tous autres modes de stabilisation du pays. Ce qui consiste à isoler les islamistes armés de la population puis de les éliminer, résiste aux complicités qui travaillent pour imposer l’islamisme dit modéré.

La composante humaine radicale est propulsée dans le « djihad », depuis sa conviction religieuse dès qu’un problème quelconque touche une vie. Dernièrement un ancien journaliste algérien, et de surcroit un berbère, a attaqué un militaire sur le parvis de notre dame à Paris. Des commentaires l’ont excusé avec ses difficultés privées grandissante, alors que son grand virage a la piété fut le prélude de son passage à l’acte en l’espace de quelques mois ou semaines.

Il est encore vrai, par contre et tout autant, les militaires restent exposés aux attaques. Mais du fait leur expérience acquise après bien plus d’un quart de siècle de combats quasi quotidiens, ils réalisent des ripostes qualitatives d’envergure à répondre au péril. Alors que les connivences des réconciliateurs qui sont présents tant à l’intérieur qu’en dehors du système politique, tentent depuis la rencontre de Sant-Egedio de laver l’islamisme de ses bifurcations irrésistibles au terrorisme.

L’armée algérienne a tué 63 terroristes et confisqué une grande quantité d’armes militaires lors des opérations menées au cours des 6 premiers mois de l’année, selon une déclaration du ministère algérien de la Défense. Elle avait réussi l’arrestation d’environ 22 terroristes alors que dix autres se sont volontairement rendus aux forces armées pendant la même période. En outre, l’armée a trouvé les corps de cinq terroristes et les services de sécurité ont arrêté 100 membres de groupes terroristes et de quatre marchands d’armes.

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invité à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT