POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Humanit > Monde, actualit internationale, politique, relations, diplomatie, affaires trangres > conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, (...) > Pour ses dbcles, l’Arabie Saoudite fait diversion avec la vulnrabilit du Liban

Pour ses dbcles, l’Arabie Saoudite fait diversion avec la vulnrabilit du Liban

Un monde arabe de plus en plus anti-populaire !

samedi 25 novembre 2017, par Azouz Benhocine

Le climat de dmence qui s’est lev en Arabie Saoudite, ressemble plus une chamaillerie de jeunes princes qui n’ont aucun gard leurs sujets, voisins et partenaires. N’pargnant surtout pas le palais, ni plus largement toute la socit saoudienne, les tensions internes sont gres de manire masquer des fiascos. Les dirigeants, comme "MBS" (initiales de Mohamed Ben Selman), ont la lourde responsabilit pour moult revers. Ils font diversion pour des faits qui, ont des intentions hgmoniques, globalement leur chappent...

Le 6 novembre, la dmission du 1er ministre libanais, Sa d Hariri, a t argumente par la mainmise du Hizbollah sur le pays du cdre. Il est vrai qu’actuellement les factions militaires du groupuscule chiite sont considres plus puissantes que l’arme officielle du pays. Mais cela ne fait aucune tension pour que l’quilibre interne du Liban soit altr. - {{TOUS NOS ARTICLES SUR LE LIBAN}} Puis, jeudi, le 9 du mme mois, l’Arabie saoudite demande ses citoyens de quitter le Liban. C’tait le jour-mme o le prsident franais, E. Macron, pointe Ryad et s’adonne une mise au point ! Enfin, le 10, intervient le leader chiite libanais, Nasrallah, accusant l’{{Arabie Saoudite}} d’avoir comme otage, le dmissionnaire et accuse le royaume d’avoir demander Isral de frapper son pays ! Ces faits se succdent d’une manire impromptue, dont l’ahurissante actualit de la dmission du premier ministre libanais, Hariri, annonce depuis le royaume, comme surprise aux citoyens libanais. Un enchanement de faits qui dsire cacher la houle interne l’Arabie Saoudite, et dont on ne peut encore prsumer les consquences. Une crise dont on ne prvoit point la teneur, ou bien la finalit ainsi que la dure qu’elle prendra ? Pour susciter inquitude parmi les allis de l’Arabie Saoudite ou bien accorder du contentement chez les adversaires, comme les iraniens, l’ONU rclame Ryad la fin du blocus au Ymen, menac de la pire famine. Dans la ralit diplomatique mondiale, le Maroc et l’Egypte sont les seuls deux pays qui, sans tre catgoriques, soutiennent les Saoudiens, dans la guerre religieuse qu’ils mnent sur le territoire de leur voisin. - {{Trump innocente lArabie Saoudite du terrorisme avec 380 milliards}} 1er juin 2017 Les peurs d’une dfaillance du gant aux jambes d’argile, est qu’il mette genou terre. Ce qui laisse ses anciens allis, mendiant des crdits, sans recours, ni repres. Le risque de dstabiliser le Moyen-Orient existe, le chaudron qui bouillonne sur le feu peut se dverser. L’chec du royaume, dans plusieurs de ses ambitions dmesures, devient ralit, impliquant l’implosion dans une guerre sectaire internationale : sunnites contre chiites. Le reflet d’une situation grandement complique pour Ryade est de plus en plus perceptible. Il oblige les dirigeants d’imaginer et de mener des diversions. De la puissance rgionale un rayonnement sur le Monde, par l’aubaine de l’argent, ne contente gure nombreux cercles, y compris la partie des Saoudiens qui songent la rationalit de la gestion des affaires du pays, dus du jeune prince... Les esprits, les partenaires et amis, accrochs une conscration tant culturelle, que sociale ou scientifique du royaume saoudien, se voient leurrs d’un fantasme. La concrtisation de l’enchantement tenant de l’islam, est selon l’axe saoudien pass par le terrorisme qui a t mobilis pour dtruire l’Afghanistan sous prtexte de combattre l’expansion sovitique et communiste. - {{La ruine de lconomie islamique, avec la chute du prix du ptrole...}} 1er fvrier 2017 Envers les musulmans et les peuples arabes, le royaume qui abrite la tombe du prophte de l’islam, accueillir les cheikhs semeurs de fitna (discorde) ou bien les dictateurs, sont des orientations qui n’ont pas la biensance assimile par les populations. Elles sont arbitraires au mme titre que fomenter des rseaux terroristes avec une bndiction sacralise. La dsignation d’hritier d’office de Mohammed Bin Salman El Saud "MBS", g de 32 ans, a gonfl la bourrasque des confrontations internes du palais. Mais dans l’ensemble des actions diplomatiques ou guerrires l’Arabie Saoudite le bilan est catastrophique !

Voir en ligne : Notre dossier : Arabie Saoudite

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.