POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > commémorations, grandes dates, humanité, ONU, relations, internationale, (...) > Plus de victimes civiles en Afghanistan, inutile dialogue au (...)

Plus de victimes civiles en Afghanistan, inutile dialogue au Qatar.

Accablant rapport de la MANUA sur les crimes, sans indiquer les responsables.

mercredi 24 février 2021, par N.E. Tatem

L’hécatombe continue en Afghanistan. Les américains et les islamistes ont choisi de chasser les communistes du pouvoir à Kaboul, avec la mobilisation mondiale des adeptes des mosquées. Depuis le pays a été plongé dans une guerre sainte, il s’est enlisé dans les pires crimes religieux où l’islam mondialisé et politisé joue le rôle de pseudo-idéologie de bienfaisance et même d’humanitaire. Mais voilà le bilan de plusieurs décennies de méthodique retour à l’archaïsme barbare.

L’ONU a commencé à documenter le nombre des victimes en Afghanistan en 2009. Jamais depuis cette le mois de novembre n’a été aussi mortel que celui de 2020. C’est ce qui ressort, dans le rapport annuel de la mission des Nations Unies en Afghanistan, voir le document joint. L’escalade du nombre de victimes civiles a commencé peu de temps après l’ouverture des négociations intra-afghanes le 12 septembre à Doha, au Qatar.

Entre Talibans et USA, parents et enfants : deal et fausses négociations pour l’Afghanistan !
mercredi 13 mars 2019

RAPPORT ANNUEL 2020 de la MANUA
AFGHANISTAN : PROTECTION DES CIVILS LORS DU CAS DE CONFLIT ARMÉ

L’Afghanistan continue de patauger dans les crimes massifs, en dépit d’un dialogue entre criminels fanatiques et gouvernement. Alors que la MANUA (Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan) est neutralisée dans son impuissance, les complicités avec le terrorisme, issu de la théologie islamiste, restent encore en place. Les tentatives de juguler la violence sont vaines.

Paradoxalement au résultat attendu, le dernier trimestre de 2020 a marqué une augmentation de 45% des victimes civiles par rapport à la même période en 2019. 2 792, des 8 820 victimes de l’année, ont eu lieu entre octobre et décembre. Au quatrième trimestre, 891 Afghans ont été tués et 1 901 blessés lors d’attaques. Selon la MANUA, plus de 110 000 Afghans ont été tués ou blessés au total.

Les rapports réguliers, liés au mandat du Conseil de sécurité de l’ONU, attestent que le nombre de victimes a augmenté avec l’ouverture des discussions avec les Talibans qu’organisent leurs principaux compagnons que sont les Etats-Unis et les monarchies arabes réactionnaires ou bien les régimes complaisants comme la Turquie ou bien l’Iran.

L’Afghanistan vit le retour de la société civile face aux Talibans.
dimanche 20 septembre 2020

Plus largement, voici une phrase du dernier document revenant à l’instance « MANUA » : « … une augmentation du chômage et de la pauvreté due à la pandémie de Covid-19 a rendu les enfants plus vulnérables au recrutement et à l’utilisation par les parties au conflit, en particulier parce qu’ils sont forcés de chercher un emploi pour subvenir aux besoins de leur famille. »

Le recrutement et l’utilisation des enfants dans le conflit par les parties islamistes en général, comme en Algérie pour les mettre face à l’armée, ne datent pas d’aujourd’hui. Principalement les Talibans continuent de suivre ce problème. Ils font passer à l’acte terroriste des enfants, leur faisant croire de l’accès libre au paradis, après le suicide.

Afghanistan : convertir les « Talibans » en « islamistes modérés »
mercredi 11 septembre 2013

Les pires horreurs, comme la « bacha bazi » (pédophilie) s’accentuent au fur et mesure que l’on laisse croire aux populations locales d’Afghanistan et à l’opinion internationale, que les pourparlers avancent et vont déboucher sur la paix.

Les rapports indiquent que les femmes et les enfants continuent d’être victimes de violences sexuelles. Ces abus sexuels sur des enfants par des hommes plus âgés sur de jeunes adolescentes ou garçons se multiplient.

Certaines réactions méritent d’être citées. La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, qualifie l’Afghanistan de «  … l ’endroit le plus meurtrier au monde pour un civil ». Elle souligne que « … le nombre élevé de défenseurs des droits humains, de journalistes et de professionnels des médias tués depuis le début des négociations de paix en septembre ».

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Afghanistan

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don