POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques

Accueil > Nations & sociétés > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > commémorations, grandes dates, humanité, ONU, relations, internationale, (...) > Aux USA, les polices couvrent l’extrême-droite d’après BlueLeaks.

Aux USA, les polices couvrent l’extrême-droite d’après BlueLeaks.

Ces fuites de DDoSecret révèlent des documents accablants, valables en occident.

vendredi 31 juillet 2020, par jaco

Pour les initiés en informations fuitées au détriment d’institutions, le groupe DDoSecrets est considéré « une alternative à Wikileaks ». Ces pratiques qui associent journalisme et informatique a maintenant des précédents dont ceux du groupe. Par le passé il a révélé d’importants scandales de corruption gouvernementaux à travers le monde. Et le travail de DDoSecrets a été cité dans le New York Times, CNN, The Daily Beast et d’autres publications importantes.

Ecouter l’article.

Le piratage informatique qui s’inscrit dans la divulgation des corruptions devient de plus en plus honorable pour ses auteurs. Depuis que Wikileaks a été précurseur d’un genre de journalisme dénonciateur, c’est l’opinion qui a pris le dessus sur la fameuse impartialité de la communication qui n’apporte que des copies, ou bien des réécritures, de communiqués officiels.

- Aux USA les flics répriment toujours et même les manifs paisibles.
3 juillet 2020
- Les hackers "Team System DZ" frappent des sites gouvernementaux des USA
4 juillet 2017

Un des documents diffusés par DDoSecrets.

L’affaire de l’assassinat par asphyxie de George Floyd, sous le genou d’un flic ayant déjà un parcours de criminel blanc planqué dans les rouages, a donné latitude à une incitation de mise sur la place publique des affaires policières, les plus scandaleuses. Beaucoup de scandales avec des preuves d’inconduite policière est le genre de travail que comptent faire les hackers désormais.

Alors est tombé le paquet de ce qui les « BlueLeaks », une prise de données qui ne permettraient probablement pas de faire toute la lumière sur les fautes policières. Y figurent plus d’un million de fichiers, tels que des documents numérisés, des vidéos, des e-mails, des fichiers audio, etc. Ce qui risque de mettre des vies en danger, disent les responsables de la police redoutant l’explication des bavures.

L’affaire est directement liée à la mort de l’afro-américain qui a été suivie par d’imposantes manifestations à travers le Monde. L’ensemble de données BlueLeaks a été publié le 19 juin, d’abord sous le nom de « Juneteenth ». Une commémoration célébrée à l’échelle nationale de la fin de l’esclavage aux États-Unis. La brutalité policière à Minneapolis fait aussi le rappel.

Mercredi 08 Juillet 2020, les autorités allemandes ont saisi le serveur web qui hébergeait les « BlueLeaks », sur un site web qui donnait accès à ces documents volés à plus de 200 services de la police américaine, dont des centres de renseignements où se stockent les informations. Outre des archives des polices, il y a un département tenu secret appelé « centres de fusion ».

- Le journalisme de Wikileaks, face aux médias corporatistes devenu biens des riches.
mercredi 22 mai 2019

Les centres de fusion sont des associations qui jouent le rôle d’intermédiaires et de centres de coordination entre les forces de l’ordre étatiques et locales et les agences gouvernementales fédérales américaines. Ils participent à la formation des agents et relaient les alertes fédérales, les guides et autres instructions du gouvernement central aux postes de police locaux et vice versa.

Les documents étaient sous la garde d’une société de Houston qui fournissait une prestation de services d’hébergement à l’institution de sûreté. La saisie du serveur en Allemagne a été annoncée par la journaliste d’investigation Emma Best. Elle avait divulgué l’intervention allemande dans ce twitt.

Le groupe de hackers est aussi reconnu dans le domaine sous l’appellation DDoSecrets (Distributed Denial of Secrets) où collaborent aussi bien des informaticiens que des journalistes. Ces activistes qui militent pour la transparence, ont publié les fichiers dès mi-juin, alors que le mouvement de contestation Black Lives Matter battait son plein.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier Hacker et fuites

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.
Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don