POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > La dialectique du Hirak est finie, celle de la RDN continue en (...)

La dialectique du Hirak est finie, celle de la RDN continue en Algérie.

La vie politique tient à l’intensité d’une mémoire nationale dévoyée !

lundi 19 octobre 2020, par N.E. Tatem

Le Hirak en Algérie est arrivé à son aboutissement. Croire qu’existe encore sur Internet ce mouvement social, c’est se gargariser du virtuel. Ce qui fait une délectation du temps des réseaux abstraits, est sans âme dans la vie réelle. Ce n’est point l’organigramme qui aide le projet d’une société aspirant à la rupture avec le fascisme islamo-nationaliste, pour qu’elle exhume son idéal « projet national » qui la lie à l’universalité et a l’ancrage dans « l’algérianité ».

Ecouter l’article.

À partir de cette semaine POPULI-SCOOP publiera des portraits des prisonniers du HIRAK en Algérie. Bien sûr pour ceux de qui nous pouvons recueillir des indications. Merci de nous aider en sources sur les parcours de ces jeunes...

Alors que sera l’avenir politique à ce pays, où les séditions sont la seule expression se conjugue sans culture démocratique, pour ne pas dire désertant la dialectique idéologique ? Il suffit de lister les personnes auxquelles le code pénal, comme les citoyens arrêtés le 5 octobre 2020, réserve le châtiment. Pour comprendre à quoi sont véritablement dus les mystérieux emprisonnements d’Ali Ghediri et de Rachid Nekkaz ?

- 6 Les fournisseurs de la censure d’Internet en Algérie démasqués.
9 octobre 2020

Le pesant et dernier ancien maquisard au pouvoir en Algérie était, même en 2019, difficile à déguerpir. Il disait ceux qui l’entendaient sans rechigner : «  … dites aux généraux. Je suis l’incarnation même du peuple…  » Finalement ce problème n’est plus là. La fronde des jeunes qui le désignaient de « marocain » a encouragé l’armée d’exfiltrer un aphasique assiégé, au sein de la présidence, par un gang familial…

La belle épopée, comme celles qui jalonnent, de temps à autres, la marche qui forme l’Etat algérien, appelée « Hirak » a aussi ses traîtres. Elle a ses opportunistes et ses aventuriers. Comme elle a consommé à moitié son plat. Puisque l’entrée au menu était de faire cesser le projet d’un illicite 5ème mandat. Qui est venu après 2 autres volés au peuple dont les aspirations sont bloquées sur le socle de la légitimité d’un prince, escorté jusqu’à là par toutes les institutions et sous la houlette de l’armée…

La bureaucratie des énarques a corrompu les militaires et a créé de vastes réseaux de népotisme.

Au lendemain des manifestations du 22 février, l’armée s’est emparée du pouvoir. Elle a aussi liquide tous les tentaculaires gangs de bureaucrates qui ont servi, depuis même le 1er jour de la couverture de la souveraineté nationale, les caciques du nationalisme divisé en clans et régions.

L’armée a préféré accompagner aussi les protestations du hirak, en bloquant promptement le 4ème mandat. Alors qu’on se préparait à falsifier, avec Saïd Bouteflika, encore une autre fois la constitution. En recourant aux articles 7 et 8 de la constitution qui autorisait Abdelkader Bensalah à faire l’intérimaire, des forces bloquent les « fascislamistes » qui sont prêts à s’emparer du pouvoir d’Alger. "Khawa/Khawa" (main dans la main) contre l’obscurantisme…

- 3 corps de femmes, après Chaïma, découverts en Algérie.
13 octobre 2020

Mais après ce n’est guère une rassurante sinécure à la collectivité nationale. Car la gabegie multi-décennale que la bureaucratie a entretenu sous les commandes des tenants de la légitimité historique, a réussi aussi à corrompre les militaires, sur lesquelles le peuple comptait pour au moins la protection des frontières et pour endiguer la cruauté des fous d’Allah.

Depuis des décennies les Algériens se plaignaient de la prépondérance, dans les différents rouages des institutions, des généraux. Oui les auxiliaires issus de l’ENA (Ecole Nationale d’Administration), dont Mr Abdelmadjid Tebboune est, tels Sellal ou Ouyahia, le modèle parfait, ont tissé une toile. Et où ils se servent à dessein d’exclure les universitaires et pour rameuter les rentiers parmi spécialement les militaires.

Maintenant ceux qui croient que la RDN (révolution Démocratique Nationale) peut se faire avec des aventuriers exposés en clients de la chaîne TV du terrorisme, Al-Maghribiya, est aussi Sant-Egidio qui exigeait à boycotter l’Algérie dirigée par Zeroual. Comme les opportunistes qui se focalisent sur le patriotisme, à la fois médiocre et corrompu, ils s’aveuglent à récolter des fruits banquiers.

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE/HIRAK

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don