POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > L’effet du procès de Khaled Drareni : une image écornée de l’Algérie.

L’effet du procès de Khaled Drareni : une image écornée de l’Algérie.

Le Monde, choqué des dérives, doute de la légitimité du président Tebboune.

mardi 11 août 2020, par Damien Djamel Bouch’Raf

L’impact sur les relations de l’Algérie avec le reste du Monde, du procès et du verdict infligé à Khaled Drareni, reste à mesurer. Si un jour on pouvait l’évaluer et demander des comptes à ceux qui ont causé cette catastrophique image du pays qui rayonnait dans le mouvement des décolonisations, on se poserait une question : qui sera donc questionné ?

Ecouter l’article.

Les ministres de la justice et de la communication d’abord et bien sûr. Surtout que le 1er est journaliste lui-aussi. Alors que le second, il a dans l’érection de ses pires actions un code pénal liberticide. Mais plus gravement, le chef de l’Etat a ouvertement qualifié l’otage de son inoculation de "Khaberdji", genre d’indic pour l’ennemi qu’il faut comprendre.

- Lourde peine au journaliste Drareni, après mouvement des magistrats.
lundi 10 août 2020

La sentence de 3 années de prison ferme et 50 000DA d’amende prononcée contre le journaliste Khaled Drareni par un tribunal d’Alger, ne cacherait-elle pas celle de 2 années infligée aux 2 militants Belarbi et Hamitouche ? Si, parce qu’elle est plus lourde. Les deux activistes étaient en liberté provisoire avant qu’ils soient reconduits en arrestation, alors que leur liberté devient précaire.

Quand on analyse que s’est-il vraiment passé, après la chute de Bouteflika et après bien une année et demi de révolte, on n’y trouve pas de grandes transformations, allant dans le sens d’une amélioration de la gouvernance et du raffermissement des libertés. Ce n’est même pas un bilan mitigé, alors l’arrogance est de plus en plus aveugle et insoutenable des derniers reliquats menant à la disgrâce.

A la « va-vite » l’ancien président handicapé a été écarté et remplacé, l’armée a activé ses immenses pouvoir. Et celui qui a mené tambour battant l’opération de la destitution, Gaïd Salah a mis une partie des gangs de la voyoucratie qui dirigeait sous les verrous. Puis a promptement et mystérieusement rendu l’âme à son créateur, comme par la magie de concordance des événements. Il a fait élire dès un tour un raïs, pour consoler le vide !

- Journaliste algérien entre fausse impartialité et approximative objectivité.
8 août 2020

Depuis son arrivée au pouvoir, Abdelmadjid Tebboune a montré toute la force de la bureaucratie qui tient l’administration et bien de larges pans de l’espace politique. Elle a corrompu les militaires en leur servant des privilèges avec la gestion du foncier, des localités et de l’attribution avec népotisme des postes de travail importants, comme à air-Algérie et Sonatrach et des services publics.

Depuis le début du confinement, dressé pour endiguer la propagation de la pandémie du COVID-19, la répression s’est durcie pour non pas canaliser le Hirak, mais l’arrêter. Car il conteste fondamentalement la même incompétente, corrompue et fausse élite dirigeante. La nouvelle tricherie, à l’origine de la condamnation de ce journaliste resté loyal à son peuple, est une nouvelle violence. Elle a pour objectif de dépolitiser tout acte, parole ou mouvement contestant le pouvoir.

La lourde responsabilité de donner une telle image de l’Algérie est enregistrée par l’Histoire, pour un pays qui a une puissante fierté de sa mémoire. Les responsables qui agissent contre les jeunes manifestants causent le pire dégât. De réduire les libertés notamment de mater la presse, l’obligeant à recopier les communiqués. Et d’exiler les plus intelligents et braves qui refusent d’être gouvernés par des gangs de bureaucrates mafieux !

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don