POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


L’EI (#ISIS) au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les infos de novembre 2016

La fin de la pseudo république islamique qui a tant mobilisé de jeunes musulmans

mercredi 30 novembre 2016
par Azouz Benhocine


Avant de vous donner notre analyse sur la déconfiture du prétendu EI (Etat Islamique), nous vous exposons, à ce sujet, les principales activités et informations du mois de novembre 2016. Ce sont bien sûr les faits exhaustifs, pour la zone géographique que nous avons précisé dans le titre de cet article. La menace est plus élargie quand la défaite de la nébuleuse terroriste qui depuis 2012 est première dans l’actualité de l’insécurité, se rapproche à échéance que Mossoul en Irak soit libérée et la Syrie extermine les foyers de criminels qui sont aidés par leurs partenaires comme le Qatar et les dernières chancelleries occidentales, comme de la France.

Voir en ligne : Notre dossier : Daesh Isis EI

Lire la suite ICI : De l’Afghanistan à ISIS, la machination de la CIA et des monarchies arabes

Voici les grands événements, en rapport avec le terrorisme fourni par les islamistes en fraîche chaire à canons. Les informations qui ont marqué le mois de novembre 2016 à travers la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Notre prochain sujet, l’analyse pertinente sur la fin de la nébuleuse qui a ébranlé le Monde depuis 2012.

- Le 1er novembre, Al-Quads Al-Arabi assure que les moyens financiers des terroristes dans le nord-ouest et centre de l’Afrique, sont le racket, la contrebande et le pillage sont les principales ressources. Les groupes, au nombre de 10 selon l’ONU, qui agissent dans cette région. Ils ont tué quelques 6000 personnes uniquement en 2015 et ont gagné, depuis qu’ils existent, 183 millions de $. Consulter ICI

- Selon le site irakien « Kitabat » (écritures), des officiers irakiens ont libéré des chefs importants du Daesh, arrêtés lors de 3 dernières années, contre de l’argent importantes. Ces accusations touchent les régions d’Al-Anbar et Salah-Eddine, où un chef de tribu répondant au nom d’Achour El-Mahlaoui a révélé que des sommes de 40 000$ ont été payées par terroriste mis en fuite. Consulter ICI.

- Selon Golfe Online la population dans la ville de Mossoul #ISIS a commencé depuis la semaine dernière, la collecte des sommes importantes des citoyens, soient 3 millions de $ de redevances payées pour l’eau, l’électricité et l’Assainissement. Consulter ICI.

- D’après Arab-21, les agriculteurs de la région nord d’Alep ont utilisé des troupeaux d’animaux dans le repérage des mines qui ont été mises dans leurs champs. Ce site est formel, ce sont les combattants de l’ASL (armée syrienne libre) qui ont miné les champs. Consulter ICI

- La source de presse dite « Profondeurs » de Daech fait l’objet d’une enquête par l’autorité judiciaire iraquienne. Elle constate une diminution des ressources financières pour l’organisation Le porte-parole médiatique qui a pour nom Abou-Salah a expliqué que l’offensive de Mossoul a considérablement réduit les moyens de l’EI. Les salaires des combattants ont rabaissés de 400$ à 220. Consulter ICI

- Depuis 2012, la Tunisie vient de mener la plus grande opération anti-terroriste. C’est l’opération, du 13 novembre, où a été abattu, avec 4 de ses acolytes, un certain Tallal Essaâdi, dans la région de Seloum et M’ghila au sud-ouest tunisien exactement à Aïn-Nouba. Elle a permis de découvrir un important armement et des tas d’autres équipements comme des missiles, des cartes, des véhicules et les vivres. Consulter ICI, source du site tunisien « Mosaïques ».

- Le 15 novembre les Etats-Unis, et par la biais de son non-moindre important service secret CIA, ont averti les Maroc du passage de terroristes, via la Mauritanie et le Sahara occidental occupé. Il s’agit de fuyards de la Libye qui suivent les commerçants et les nomades. Consulter ICI.

- Omar Badreddine chercheur spécialisé des groupes armés, dit qu’il a des informations concernant Daech qui cherche actuellement de nouvelles sources de financement, après avoir été pris au piège dans plusieurs régions. Les délégués de l’organisation font des collectes de fonds auprès des milieux du Golfe qui attendent la nouvelle autorité aux USA. Consulter ICI de spoutnik.

- Dans une enquête qui a duré une année en Egypte le procureur Nabil Ahmed a renvoyé 292 prévenus à la justice militaire, pour composition de 22 cellules terroristes de l’organisation "mandat du Sinaï". L’enquête a révélé qu’un accusé syrien Hichem Abdel Halim Iktesh, a fiancé ce groupe avec un million de dollars. La contrebande d’armes s’effectuait depuis la bande de Gaza et à 2 reprises il y a eu tentative d’assassiner le président Sissi. Une lors d’un hadj d’Omra et l’autre avec des officiers comme avec Saddat. La famille régnante en Arabie saoudite est accusée commanditaire. Source « L’écho du pays ». Consulter ICI.

- Pour l’expert financier libyen Saïd Rachouen, la perte de valeur de la monnaie locale libyenne est due au terrorisme en faisant allusion aux milices. Cet ancien responsable de la monnaie dans le pays précise que le contrôle du commerce, notamment des produits venant de l’étranger, par les groupes terroristes permet de financer les factions terroristes avant les besoins de la population. Consulter ICI.

- Les terroristes ont fermé des commerces, le 25 novembre, à Dier-Ezzour et d’autres en Syrie, parce que leurs propriétaires n’ont pas respecté les prix fixés et n’ont payé les impôts à l’EI islamique. La même source rajoute que les habitants qui fuient les zones contrôlées par Daesh sont appréhendés et séquestrés avec un système d’espionnage et de surveillance. Consulter ICI.

- 20 égyptiens ont été identifiés à l’origine de massacres citoyens égyptiens Coptes en Libye, en février 2015. Ils ont entraînés en Syrie et en Libye ont constitué une cellule appelée « Matrouh » qui est présente en Egypte. Lors de leurs arrestations, ils étaient en possession d’armes qu’ils ont avoué les avoir ramené de Libye. Consulter ICI.

- Dans une maison de Gize Marine en Libye, un élément de Daesh de nationalité gambienne a été arrêté samedi 26 novembre. La source militaire libyenne dit que le prisonnier s’appelle Mustapha et porte le nom de guerre "Aboutahir", Il a reconnu qu’il était venu à Syrte depuis 10 mois via le désert et reçoit 500 dinars par mois (350 $) payés par l’EI. Deux éléments de Daesh ont été arrêtés jeudi, l’un de la Guinée et l’autre de la Tunisie qui ont informé de la présence d’autres terroristes. Consulter ICI.

- Le gouverneur de la province de diyala en Iraq indique que "des aveux de Daesh donnés par des détenus ont amplement démontré que l’orgnaisation terroriste souffre d’une grave pénurie en moyens. Le financement est interrompue et la plupart des sources principales sont perdues", Il estime que "l’activité de Daesh dans la province dépend du banditisme". Daesh ne réussit l’enrôlement du sang neuf depuis plus d’un an au sein de la province. Consulter ICI.

- La Tunisie a interdit 157 associations religieuses toutes liées au terrorisme et travaillant pour son financement. Ces précision ont été données par le Ministre des relations avec les organes constitutionnels, de la société civile et des droits de l’homme, Mehdi Ben Gharbia, dans ses réponses aux questions des députés au cours d’une séance parlementaire pour débattre du budget de son ministère, tenue tard dans la nuit du lundi 21 novembre 2016. consulter ICI.

Notre prochain sujet, l’analyse pertinente sur la fin de la nébuleuse qui a ébranlé le Monde depuis 2012. Mise à jour, Lire la suite ICI : De l’Afghanistan à ISIS, la machination de la CIA et des monarchies arabes

Répondre à cet article