POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


De l’Afghanistan à ISIS, la machination de la CIA et des monarchies arabes



La barbarie qui n’en finit pas de divorcer avec le progrès


jeudi 1er décembre 2016
par Azouz Benhocine


"Nous devons utiliser nos moyens de renseignement et diplomatiques traditionnels pour faire pression sur les gouvernements du Qatar et de l’ Arabie Saoudite, qui fournissent un soutien financier et logistique clandestine à ISIL et d’ autres groupes radicaux sunnites dans la région", a écrit Clinton dans un courriel à Podesta, révélé par Wikileaks. Ce qui révèle clairement la réalité de la situation du terrorisme et de la hiérarchie du parrainage dont bénéficie cette criminalité qui fait de l’islam sa matrice idéologique. L’Etat Islamique créé sur les territoires à cheval entre la Syrie est l’Irak est la suite d’Al-Qaïda pour anéantir, avec le Wahhabisme, les nations qui dérangent les USA.

Voir en ligne : Notre précédent sujet : L’EI (#ISIS) au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les infos de novembre 2016

Nous ne cesserons jamais de dénoncer la propagande des médias impérialistes et de répéter que le mal terroriste est engendré avec le dévoiement de l’islam par les monarchies réactionnaires et le soutien de la CIA. Il ne se passe un jour sans que des faits de cette violence religieuse ne soient rapportés de plusieurs contrées de la Terre. Wikileaks qui continue de mettre de la transparence, vient de fêter le 6ème anniversaire des « cablegates », en publiant le 28 novembre un nouveau paquet de 500 000 documents qui démontrent la collusion de la diplomatie avec les services secrets, notamment dans les affaires du Moyen-Orient.


- Les Etats-Unis face au jeu de l’Arabie Saoudite et la Turquie en Syrie 13 mai 2015

Il est fastidieux de les rapporter tous les actes islamo-terroristes des 5 continents. #ISIS ou EI (Etat Islamique) a des adeptes partout dans le monde avec le militantisme islamiste largement financé par le Qatar et l’Arabie Saoudite depuis l’Afghanistan jusqu’à maintenant la Syrie. S’il est nourri par la CIA et le gouvernement saoudien comme un moyen d’usurper la religion, la lutte contre le terrorisme est montré une violation des droits de l’homme et même en invasion quand la Russie a aidé l’Afghanistan.

Nous avons donné une curation (un rapport comportant des informations) avec des sujets saillante, pour le mois de novembre 2016. Ils sont localisés dans la région qui vit la pire époque de son histoire. Dans cette zone se concentrent des milliers d’islamistes armés enrôlés dans diverses organisations. Ils sèment la terreur parmi les musulmans qui eux fournissent des adeptes de l’application de la loi divine, à travers principalement la pratique du culte religieux qu’ils considèrent en normes de vie et programme idéologique.


- Inquiétude sur le destin des terroristes du Daesh #Isis 13 mai 2016

On vous épargne donc ceux d’Europe où les expulsions de fanatiques, ayant fait allégeance aux groupuscules, et les fermetures de mosquées devenues foyers de prédications. Ainsi que d’Amérique où le dernier fait est celui du somalien qui a foncé avec son véhicule sur la foule et a fait usage d’une arme blanche pour blesser 11 personnes. De même qu’en Asie où les informations touchant la Pakistan, l’Afghanistan et les Philippines ne manquent pas. Le dernier fait est de 4 bombes placées aux alentours de l’ambassade américaine, dont une a éclaté et les trois ont été désamorcées.

Si l’Irak, la Syrie et la Libye focalisent l’essentiel des faits, ces trois pays constituent aussi les principaux foyers d’où part le danger des frappes touchant les pays de la même zone. Avec la farouche guerre que mènent les armées officielles libyenne, syrienne et irakienne contre principalement l’EI (Etat Islamique), la dissémination des éléments fuyant l’inéluctable défaite d’#ISIS augmente les risques d’attaques avec ce nouveau déploiement sur d’autres contrées.


- 5 fronts où le terrorisme ne cède pas : #analyse 30 janvier 2016

Les faits essentiels, qui sont les actualités disparates qui ont marqué la période de la dernière décade du mois de novembre 2016, sans aucune classification de quelque ordre que ce soi, y compris l’absence d’un rangement par l’importance ou la chronologie ou bien la territorialité. Ces échos informatifs sont de diverses sources aussi crédibles les unes que les autres, généralement trouvés sur Internet.

Répondre à cet article