Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, (...) > écologie, planète, mer, sauvegarde, générations futures, avenir, verts, (...) > Nouvelles vagues de migrants, quand montent les politiques xénophobes.

Nouvelles vagues de migrants, quand montent les politiques xénophobes.

L’ONU attend le nouveau record de migrations aux frontières plus murées.

mardi 18 juillet 2023, par Hugo Mastréo

Les facteurs du vieillissement de la population, de pénurie de main-d’œuvre et la demande croissante de travailleurs qualifiés exposent les économies occidentales florissantes à la fin de leur croissance, voire leur effondrement. Les appels à des employés, venant des contrées lointaines, sont émises par les formes informelles de communication induite par le capitalisme. En même temps, des misères de sous-développement et de guerres expatrient des millions de personnes, aux aptitudes professionnelles avérées, vers ces anciennes métropoles coloniales et pour des entreprises en quête de se doter de personnels à leurs chaînes de travail.

La nouvelle vague de politiques anti-immigrés se propage dans plusieurs pays d’accueil, attisant une ancienne haine. Ces militantismes de droite approfondissent les divisions dans plusieurs pays riches. Alors que des vagues de migrants empruntant des passages dangereux et non autorisés vers l’Europe et les États-Unis profitent des facilités estivales pour arriver à leur destination souhaitée.

L’aggravation des tendances démographiques en Europe et en Amérique du Nord implique des pénuries de main-d’œuvre persistantes. La croissance économique ne peut exister dans les difficultés à financer la sécurité sociale et d’autres programmes de retraite. Le taux de fécondité a fortement chuté depuis l’an 2000, alors qu’il a été constaté depuis les années 1960.

L’ultra-droite de France condamnée, de la prison ferme aux activistes anti-migrants
30 août 2019

Le « taux de remplacement » qui implique une population stable ne peut se réaliser sans les apports de l’immigration. La Chine qui va droit et plus rapidement à une réduction de sa population n’a pas de tradition d’accueil d’étrangers, ce qui augure que rien ne peut sauver son économie. Alors que certains utopistes croient encore à la robotique et à d’autres technologies, pour travailler à la place des humains sans la consommation.

Chiffres de l’ONU à consulter ici
Année Réfugiés sous le mandat du HCR Demandeurs d’asile PDI préoccupant pour le HCR Autres gens besoin de protection internationale
2013 11 698 233 1 162 934 23 925 555 -
2014 14 384 289 1 794 704 32 274 619 -
2015 16 110 276 3 223 460 37 494 172 -
2016 17 184 286 2 729 521 36 627 127 -
2017 19 940 566 3 089 507 39 118 516 -
2018 20 359 553 3 501 629 41 425 168 2 592 947
2019 20 414 669 4 148 141 43 503 362 3 582 202
2020 20 661 846 4 184 926 48 557 439 3 862 102
2021 21 327 285 4 616 134 51 322 623 4 406 409
2022 29 413 033 5 438 929 57 321 197 5 217 456

Alors que la xénophobie s’amplifie en Occident, sous l’impulsion des suprématistes blancs, cependant le flux migratoire est sur le point d’exploser pour plonger les USA et l’Europe dans la riposte du racisme. En même temps, les électeurs réagissent souvent aux récits émotionnels des politiciens populistes, lesquels affichent la fin de civilisation et le grand remplacement de civilisation.

Ce qui va changer la vie de manière immédiate est la présence d’étrangers dans nombreux pays et ça dérange les droites. En même temps, le besoin économique est visiblement abstrait. Paradoxalement, il sera plus concret à long terme qui montre le vieillissement des populations qui accueillent des travailleurs. Une immigration conséquente est essentielle au maintien de la croissance économique dans de nombreux pays riches où les taux de natalité chutent.

L’incapacité à augmenter la population aux États-Unis est l’un des plus grands risques économiques pour les années et les décennies à venir, d’après une publication que vous pouvez consulter ici qui alarme sur la baisse de la fertilité. Les pays occidentaux ont besoin de plus de population, que ce soit par le fait qu’ils auront plus de bébés ou que plus d’immigrants s’installent dans ce pays.

Les politiciens d’extrême droite en Pologne, en Italie, en Hongrie, en Espagne et au-delà ont exigé que l’UE durcisse ses politiques d’immigration. Ces appels se sont intensifiés lors des récentes émeutes en France après que la police d’une banlieue parisienne a tué par balle un adolescent d’origine algérienne et marocaine.

Les migrants font 10% du PIB mondial et assurent l’émergence économique
26 décembre 2016

  • Ce qui se passe en Europe se généralise dans les pays prospères. Dans les Pays-Bas le même sujet politique est très débattu. La montée des opposants à la présence permanente, contrairement aux touristes dépensiers, d’étrangers a réussi à tomber le gouvernement jugé incapable «  prendre des mesures pour limiter l’afflux de demandeurs d’asile. »
  • En fin de compte, le gouvernement néerlandais s’est effondré le week-end dernier en raison de désaccords sur les nouvelles restrictions imposées aux réfugiés et aux demandeurs d’asile.
  • Au Royaume-Uni, le Premier ministre conservateur Rishi Sunak lance une campagne "Arrêtez les bateaux", faisant écho à la répression australienne contre les migrants et les demandeurs d’asile qui tentent d’atteindre ses côtes par bateau.
  • Et dans l’est de l’Allemagne, le parti anti-immigrés AFD a remporté la semaine dernière un poste de gouvernement de comté, la première fois depuis l’ère nazie qu’un candidat populiste d’extrême droite y remporte une élection.
  • Aux États-Unis, presque tous les candidats républicains à la présidentielle de 2024 ont adopté une position ferme sur la sécurité des frontières et les migrants. Ce qui est reflété par des sondages qui suggèrent que la plupart des Américains veulent moins d’immigration. Les populistes adorent ces enquêtes d’intention du public.
  • Les politiques proposées incluent l’achèvement du mur frontalier de l’ancien président Trump, l’envoi de troupes militaires au Mexique pour cibler les cartels et la restriction ou la suppression de la citoyenneté du droit d’aînesse pour les enfants d’immigrants sans papiers.
  • Un grand nombre de passages illégaux à la frontière sud-ouest a conduit le président Biden à adopter des politiques d’immigration strictes . Il s’est attiré les critiques des républicains qui veulent des restrictions plus strictes et de ses collègues démocrates qui disent qu’il est allé trop loin en limitant l’asile.

Les portes se referment et de plus en plus de murs sont élevés. Ces nouvelles restrictions dressées face à l’immigration sont aussi suivies d’une forte augmentation de la rhétorique anti-immigrés. Elle est produite par des politiciens conservateurs. Elle survient quand les guerres, les catastrophes liées au climat et les difficultés économiques ont conduit un nombre record de réfugiés et de demandeurs d’asile à entreprendre des voyages périlleux depuis leur pays d’origine.

données sur les réfugiés source ICI
108,4 MILLIONS
Personnes déplacées de force dans le monde fin 2022 à la suite de persécutions, de conflits, de violences, de violations des droits de l’homme ou d’événements troublant gravement l’ordre public.
62,5 MILLIONS
sont des déplacés internes (Source : IDMC)
5,4 MILLIONS
sont des demandeurs d’asile
35,3 MILLIONS
sont des réfugiés
5,2 MILLIONS
y a-t-il d’autres personnes ayant besoin d’une protection internationale
Partager sur les réseaux :

Voir en ligne : Nos articles sur les migrants, réfugiés et immigration

     
GNU GPL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?