Accueil > International > Probable incursion de Turquie en Syrie car les Russes partent.

Probable incursion de Turquie en Syrie car les Russes partent.

Pays dévasté et à la merci des géostratégies de moult protagonistes.

dimanche 5 juin 2022, par Rebel Kazimir

Le retrait des contingents de soldats russes en Syrie laisse le pays vulnérable. Aussi bien les islamo-terroristes que les voisins, comme la Turquie et l’Etat hébreu, auront le champ libre pour opérer. Seuls les Iraniens demeurent en soutien au régime, à la fois despotique et dynastique, des Assad. Un pouvoir illégitime qui a fait du pays une entité désertée de ses habitants. Même la population qui s’accroche à ce qui reste des terres exploitables est choquée, comme aucuns des humains sur Terre l’ont été.

Inqualifiable situation faite par Bashar El-Assad de son pays. La Syrie est à la merci des frappes impunies et en violation du moindre esprit de souveraineté, à la fois israéliennes et turques. Quant à la présence russe dont le potentiel humain et matériel va être amoindri, du fait de la guerre en Ukraine, maintenant son utilité a été de sauver un régime honni de ses citoyens.

Trahison arabe de la Palestine : ne pas minorer la normalisation avec Israël.
4 juin 2022

Du moins pour la majorité des Syriens, le système politique tronqué et dynastique n’a rien d’une démocratie évolutive. Il est fondé sur une idéologie rentière et populiste incapable de surmonter ses propres contradictions. D’où l’exil auquel s’est livrée la moitié des habitants d’un pays qui pouvait, comme nombreux autres aussi, émerger et devenir un paradis aux siens surtout. Hélas !

Des sources militaires turques semblent confirmer, lors de discussions, ce que de nombreux analystes prédisaient depuis que la Russie a lancé son invasion de l’Ukraine. La préparation d’une intervention d’ampleur chez le voisin se présume car Poutine a commencé au retrait de certaines forces du champ des opérations tant en Libye et qu’en Syrie.

C’est ce qu’a confirmé le président turc Recep Tayyip Erdogan, lorsqu’il a annoncé l’opération, d’où qu’elle a été prévue dès le mois dernier, de mai. Il a déclaré que « nous allons nettoyer Tal Rifaat et Manbij », deux villes clés du nord de la Syrie actuellement détenues par les FDS. Ces derniers ne sont pas bien vus par les dirigeants turcs qui scrutent étroitement la communauté des Kurdes.

Plus sous l’emprise directe de Moscou, le pays du Baath, restera encore protégé par Téhéran qui ne modifie rien du pouvoir dans le pays. Au contraire il l’arrange comme allié régional. Les Mollahs militarisé qui sont sur place sont discrets, mais ils risquent de réagir en cas de litige qui les touche.

La découverte de la Russie de ce qui se tramait en Ukraine.
8 mars 2022

Quant aux forces militaires syriennes de Bachar, elles ne constituent pas une menace pour les intervenants locaux et de l’extérieur. Les soldats syriens sont inaptes pour tenter de repousser une offensive turque. Tel est le verdict bien calculé par la source d’Ankara qui programme une prochaine intervention...

A Tal Rifaat, il y a bien des ressources et moyens. C’était la deuxième plus grande présence militaire de la Russie dans toute la région du Moyen-Orient. Ce qui facilite les plans de la Turquie, a reconnu la source. " La Russie a du mal à ravitailler ses troupes à Tal Rifaat et a déjà abandonné certaines de ses bases près d’Alep aux Iraniens .", disent les observateurs. De ce retrait russe, les milices iraniennes seraient une menace principale envers les turcs.

Le justificatif de cette ingérence turque en territoire étranger est, d’un point de vue pragmatique, acceptable. Elle a pour 1er objectif la réinstallation des réfugiés syriens chez eux. La région de Tal Rifaat est stratégiquement visée, d’après les fuites des sources Turques. Elle abrite 60% de l’eau potable de la région. Les ressources en eau sont fondamentales pour les populations. Cela relancera l’agriculture et encouragera les retours.

Le départ des russes laisserait des bases militaires, du moins des points utiles et pertinents dans géostratégie locale du terrain. Alors que pour les turcs, c’est la réduction de l’action du PKK qui est visée. Elle est aussi étalée en Irak voisin, pays partageant une partie non-négligeable cette ethnie. Les Unités de protection du peuple (YPG) et des Forces démocratiques syriennes sont, selon Ankara, affiliés au PKK. Donc ils ne seront pas épargnés...

Frappes américaines contre des sites et milices pro-iraniens en Irak et en Syrie.
29 juin 2021

C’est l’heure propice qui s’offre à la Turquie en opportunité pour rapatrier les exilés syriens. Mais avant, il faut une incursion militaire pour dégager les lieux à leur accueil. La population syrienne qui s’accroche à ce qui reste des terres exploitables est choquée des affres qu’elle a vécues. Dans cruauté terroriste rares des humains sur Terre l’ont été si tant marqués.

Les soldats russes en Syrie vont partir et laissent un pays plus que vulnérable, détruit et à genoux. Aussi bien les islamo-terroristes que les voisins, comme la Turquie et l’Etat hébreu, auront le terrain à leur portée pour opérer. Les Iraniens restent sur place en soutien au régime des Assad qui est à la fois despotique et dynastique, c’est-à-dire encore détestable et combattu. Un pouvoir politique indécrottable qui a fait du pays une entité désertée de ses habitants. D’ailleurs les meilleurs...

Dès 2011, Ankara ne s’est guère embarrassée de servir au transit des terroristes du Monde entier. De la crise, une vague d’exilés lui est tombée sur les bras. C’est ce retour au bercail d’une population précaire que vise la prochaine opération armée turque. Reconduire au moins un million de Syriens, dans leur pays, est le but de la Turquie qui prépare une vaste incursion militaire, dans un pays où elle a aidé les islamistes à opérer par le Djihad.


Voir en ligne : Syrie & Turquie

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?