Accueil > International > Hausse des prix des matières premières, des aliments et du pétrole.

Hausse des prix des matières premières, des aliments et du pétrole.

Le temps de la spéculation et des stockages qui flambent les prix.

vendredi 27 mai 2022, par Rebel Kazimir

Après avoir atteint un sommet de 130 dollars le baril suite à l’invasion russe. Les prix du pétrole devraient se stabiliser à une moyenne annuelle d’environ 107 dollars en 2022, selon les analystes du FMI. C’est une hausse de 38 dollars par rapport à 2021, d’après les dernières perspectives de l’économie mondiale. De même, les prix des denrées alimentaires devraient augmenter de 14 % supplémentaires en 2022, après avoir atteint des sommets historiques en 2021.

Les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord s’efforcent d’adapter leurs politiques macroéconomiques aux nouvelles réalités géopolitiques, mais les perturbations mondiales transforment leurs efforts vains. La frappe de la pandémie transfrontalière est suivie par des pénuries. Ce qui provoque l’explosion de la spéculation et les crises des marchés réels de marchandises.

L’effet des prix élevés des matières premières est la hausse des prix de marchandises finies. Ce qui est donc une tendance inflationniste impactant plus directement les populations en attente d’action vive des décideurs. Les mesures qui renforcent l’efficacité des dépenses publiques réduisent aussi le bien-être des plus vulnérables créant des conditions sociales lamentables et la souffrance telles des maladies.

De ce que tu manges se dessine ta personnalité.
27 avril 2022

La collecte des recettes aidée notamment par la numérisation, promettait de rééquilibrer les disparités. Elle encouragea plus l’activité du secteur privé et tente, encore sans réussir, de renforcer les filets de sécurité sociale comme une de ses priorités importantes. Mais le contexte mondial continue d’être incertain et les pays les moins dotés vivent plus de difficultés.

Sous l’effet de la rareté de certaines matières premières, les prix des denrées alimentaires ont représenté environ 60 % de l’augmentation de l’inflation globale au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. A l’exclusion des pays du Conseil de coopération du Golfe, la dégradation du pouvoir d’achat touche amplement les ménages.

Par conséquent, les experts du FMI prévoient que l’inflation restera élevée dans la région en 2022 à 13,9 %, pour cette région du Monde qui subit plus les fluctuations. Cette révision à la hausse significative par rapport aux projections précédentes d’octobre, émises par l’institution internationale, rajoute une alerte afin de stopper ce que vivent les échanges internationaux.

Urgence d’approvisionnement des marchés et paranoïa spéculative.
14 avril 2022

L’urgence des pays subissant le risque de fragilisation de leur sécurité alimentaire est d’atténuer l’impact des prix internationaux élevés qui toucherait les pauvres. Le moyen le plus efficace est de s’assurer que les ménages vulnérables soient protégés par des transferts ciblés, temporaires et transparents. Ponctuels et compréhensibles ces aides doivent être levés à terme.

Là où les filets de protection sont moins solides, les prix pourraient être augmentés progressivement, afin que la frappe de la hausse inévitable n’appauvrisse pas davantage ou élargissent le tissu social des déshérités. Pour les pays à faible revenu, un soutien financier venant de la communauté internationale est crucial, pour surmonter transitoirement les difficultés actuelles.

Certains pays fortement endettés seront contraints d’accompagner les apports externes de mesures internes compensatoires. En réduisant les dépenses inutiles et en adoptant une équité fiscale supplémentaire afin de préserver la viabilité de la dette compte tenu de leur contrainte budgétaire. Leur politique monétaires et leur ancrage dans des cadres politiques crédibles à moyen terme contribueront à faciliter les arbitrages internes.

La folie guerrière en Ukraine n’a rien à en vouloir aux agressions impérialistes des states. Le Monde turbulent et de guerre s’installe quand s’estompe l’arrogance et l’hégémonie de ceux qui ont attaqué et détruit... La flambée des prix des aliments a suivi celle du pétrole.

Les coups de canons résonnent dans l’air. C’est l’heure de la spéculation et les pénuries sont fomentées pour engranger des plus-values à qui mènent les danses des marchés.


Voir en ligne : Alimentation et faim.

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?