POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Les jeunes européens en quête de révolutions pour des ruptures avec les systèmes en place.

DEPUIS L’ESPAGNE : La FIN des éternelles turpitudes des dirigeants européens devant les indignations contestataires des peuples aspirant à des CHANGEMENTS...

 

dimanche 22 mai 2011, par Damien Djamel Bouch’Raf

Le désenchantement des jeunesses européennes inassouvies des démocraties qu’elles considéraient au-dessus de tous soupçons, parce proprement chéries à partir des mémoires de leurs pays, vient de naître un vendredi en Espagne. Où toutes manifestations sont interdites selon la loi lors de campagnes électorales, le vote pour les localités a eu lieu Dimanche suivant. Une centaine de villes du pays ont été touchées par le mouvement revendiquant, un non-moins radical changement de système malgré l’interdiction. L’écho a résonné ailleurs, le déclenchement des indignations...

Et la contagion, à la surprise de tous, n’a pas attendue pour toucher l’Italie et la France. Avec une certaine timidité, mais scellant de nouveaux espoirs pour les métamorphoses des politiques et incitant à une propagation des contestations. C’est le dimanche 22 mai que les jeunes de ces 2 autres pays ont marqué le pas, pour suivre l’avènement des protestations. Avec des rassemblements dans plusieurs villes respectivement dans les 2 pays. En France, elle a pris comme slogan POUR UNE DEMOCRATIE REELLE.

ESPAGNE : L’APPEL avec toutes LES LANGUES

LE 20 MAI A PARIS... Début des occupations de places publiques


Le 20 Mai Paris, Bastille, Manifeste de... par frasol

En France Dimanche 22 mai :

STRASBOURG : 11h : Place Kléber

PERPIGNAN : 19h : Place de la République

NICE : place garibaldi 17h

POITIER : palais de justice ?h (désolé on a pas d’infos)

LILLE : 12h, devant la préfecture, place des beaux arts

MONTPELLIER : 14h à la Comédie

MARSEILLE : 19h, prefecture

LYON : 19h Bellecour

RENNES : 18h Place de la mairie

TOULOUSE : 19h Place du capitole

PARIS : Campement permanent Place de la Bastille

BORDEAUX : 19h, Place Saint Projet

GRENOBLE : 20h, Place Victor Hugo

Si la crise économique a tracé de profondes fissures dans le système de l’Euro, en détruisant tous les équilibres des Etats vulnérables de Grèce et du Portugal, elle cause aussi un fort doute au sein des populations du reste du vieux continent. L’Espagne qui a évité la totale faillite, de ses deux voisins du sud qui subsistent grâce aux aides, la population est sous une austérité inéquitable entre les catégories de sa population. Mais ce n’est pas seulement la prédation d’un capitalisme fondé pour l’intérêt des financiers et non sur l’économie réelle des entrepreneurs et industriels, toute l’exemplaire et exubérante démocratie ne semble plus satisfaire les nouvelles générations.

Les jeunes européens se voient à la traîne, dès lors qu’aux USA de puissantes personnalités comme DSK, Bernard Madoff et même Michael Jackson sont punies au même titre que le plus commun des justiciables. Quand au niveau de la rive sud, des mécanismes spontanés ont révélé des espoirs plus révolutionnaires en rupture avec les anciens systèmes. Les européens se retrouvent bien dans des positions d’attardés, au regard du traitement qu’ils ont réservé au Printemps Arabe au début des évènements. Puis tentent de s’incruster dans le mouvement en marche, tentant de se laver de leurs connivences avec les dictatures.

Plus incapables d’exprimer de sortie des situations où les ont mis leurs responsables, les jeunesses européennes tentent de créer des insoumissions pour modifier les politiques suivies. Alors que les pays émergents ne cessent de déloger leurs patries des suprématies qu’elles avaient par le passé. Toutes les populations des pays dits civilisés et à leurs têtes les jeunes songent donc à transformer les choses à l’origine des postures insatisfaisantes, pour créer plus de justice et moins de prédations économiques.

Perspectives de rupture radicale avec les anciens systèmes, à l’orée des révolutions des oubliés d’Europe.

Il faut bien se demander, à quoi est due cette poussée révolutionnaire ?

1- Le contexte du printemps arabe vient de mettre au devant que la volonté des peuples est inébranlable, pourvu que la levée de l’échine de tous les humiliés soit un enjeu d’avenir.

2- Le capitalisme réformé n’a pas transmis une fin du règne des maffieux décideurs de la finance mondiale tenue par plus quelques personnes puissantes que les Etats.

3- La palette des démocraties qui ont composé des mythes sur la fin du communisme comme un destin de progrès, a provoqué une arrogance plus forte des puissances avec des relents d’injustice.

4- La sécurité dans le monde est déconstruite, totalement impérialiste et utilise des procédés inhumains et sordides comme l’emprisonnement sans procès ou bien la torture érigée en mode de traitement tracé avec des manuels. Comme en Irak…

5- Des conflits sont en bute à la légalité internationale, comme celui dit du Proche-Orient où l’impunité d’Israël est devenue écoeurante, maintiennent des systèmes coloniaux totalement révolus et inadéquats avec l’époque où les peuples aspirent aux libertés.

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT