Accueil > High-tech / Sciences > Le CERN affermit son engagement pour l’Open-Source de ses ressources.

Le CERN affermit son engagement pour l’Open-Source de ses ressources.

La philosophie du partage débute par le logiciel et couvre les sciences.

mardi 28 novembre 2023, par Jaco

La science inclusive qui permet à tous d’en bénéficier de ses acquis, passe par le mode Open-Source. Cela ne veut en rien dire qu’on se fait spolier de sa découverte ou bien de sa recherche, étude et des résultats. Puisque la publication, ou bien l’acte de rendre public votre travail reste sous des licences. Nonobstant, cela permet à d’autres de l’utiliser, de l’étudier (améliorer) son code source, de le redistribuer et de partager ses nouveaux apports. Vous pouvez promouvoir des pratiques de recherche transparentes en les ouvrant aux autres.

Une opportunité inestimable se présente aux acteurs de l’énergie, alors que le réchauffement climatique prend une ampleur alarmante. Le plus grand centre de physique des particules du monde, tirant son acronyme du nom du Conseil européen pour la recherche nucléaire, le CERN, institué en 1952, s’implique en ouvrant ses logiciels et en diffusant d’autres savoirs pour qu’ils soient à portée de tous.

Pour bien suivre cette mise en branle utile aux entreprises, aux professeurs et aux chercheurs, deux événements inauguraux auront lieu, y compris via internet, lors des journées du 28 et 29 novembre 2023. En partant de cette question : est-il facile de publier des conceptions open source ? Il faut s’attendre à la préservation des références pour les auteurs et pour que leurs droits soient protégés.

Une législation européenne menace les travaux sur l’IA en Open-Source.

Cet article aide la vulgarisation de l’espace qui rassemble un large éventail d’expertises sur les pratiques open source, concernant les programmes informatiques et des autres domaines dont la science dite ouverte. Partager des travaux avec des collaborateurs, ou l’industrie en général, a de nombreux avantages, mais cela peut aussi présenter quelques questions et défis...

Selon BARD, l’IA (Intelligence Artificielle) de GOOGLE.

L’utilisation des diverses ressources, comme les résultats de recherches scientifiques ou bien le partage des découvertes utiles à tous, fait l’objet de revendications de citoyens, d’ONG, d’associations et de journalistes. Comment rendre disponibles à tous ceux qui en ont besoin, de moyens basés sur les connaissances, ces outils utiles et partageables ?

Les initiatives ne manquent pas dans ce sens de rendre en libre d’accès du public ce qui est du savoir technologique, alors que les réticences avides de s’enrichir et vouloir monétiser (ou « marchandiser ») tout ce qui est vendable. Le CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) est parmi les institutions qui offrent nombreuses de ses datas pour usage et exploitation en open source.

Notre ligne éditoriale de Populi-Scoop, nous oriente à vulgariser l’"open-source" de plusieurs matières dont les logiciels et les sciences. Nous avons publié plusieurs articles à ce sujet.

https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article4126

L’open source est un pilier clé de la science ouverte, celle qui est mise gratuitement au service des pays et des peuples. D’ailleurs, c’est la diffusion des sciences qui permet d’améliorer les résultats et les pratiques.

En promouvant les pratiques open source, l’OSPO (office dédié du CERN) cherche ainsi à répondre à l’une des ambitions fondamentales du CERN : partager nos connaissances avec le Monde. À terme, l’objectif est d’accroître la portée des projets open source de l’organisme, afin de maximiser leurs bénéfices pour la communauté scientifique, l’industrie et la société dans son ensemble.

En plus de soutenir la communauté interne du CERN, l’OSPO s’engagera avec des partenaires externes pour renforcer le rôle du CERN en tant que promoteur de l’open source. L’office accompagne, les membres du personnel ou les utilisateurs, afin de trouver la meilleure solution, en vous donnant accès à un ensemble de bonnes pratiques, d’outils et de recommandations.

  • Invenio : est un progiciel de gestion de bibliothèque open source, bénéficiant désormais de contributions internationales d’instituts collaborateurs, généralement utilisé pour les bibliothèques numériques.
  • Indico : est un autre outil open source développé au CERN pour la gestion de conférences et d’événements et utilisé par plus de 200 sites dans le monde, y compris les Nations Unies.
  • INSPIRE : système d’information sur la physique des hautes énergies, est un autre exemple de logiciel open source développé par le CERN en collaboration avec DESY, Fermilab et SLAC.

L’open source est un moyen courant de rendre les logiciels et le matériel accessibles à tous, permettant de croître grâce à des contributions de l’environnement qui s’en sert, donc qui en pratique les expérimente. C’est aussi pour trouver et inciter de nouveaux partenaires, outre pour libre usage, que le CERN, basé en Suisse, met à disposition du large public ses conceptions et datas. Toutes ses recherches sont un effort collaboratif, devenant ouvert ou offert.

Quelques approches de l’IA "GAMMA" sur demande notre Rédac-Chef.

Partager sur les réseaux :

Voir en ligne : Open Source

     
GNU GPL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?