Accueil > High-tech / Sciences > Médecine technologique : voix de malades mutiques via un avatar numérique.

Médecine technologique : voix de malades mutiques via un avatar numérique.

Les patients sans voix peuvent interagir et communiquer via un écran imagé.

dimanche 27 août 2023, par Jaco

À maintes reprises et dans bien des expériences, ainsi que des salles de soins, le suivi oculaire de balbutiements, ou bien de légers et approximatifs mouvements du visage du malade, rendaient impossible une conversation naturelle avec lui. Et c’est frustrant ! Les synthétiseurs vocaux qui donnaient des sons étaient aussi d’une lenteur qui réduisait la qualité du résultat, ce qui consistait à épeler des mots peu compréhensibles… Cette amélioration est primordiale.

Retour encore cette fois aussi à l’IA (Intelligence Artificielle), pour l’entraîner à détecter et convertir en paroles des signaux cérébraux uniques (ou spécifiques). Ce qui produit divers sons vocaux, en répétant différentes phrases à plusieurs reprises, jusqu’à fonder le système de lecture des pensées et les diffuser explicites via l’avatar. Ce qui se déroule après l’implantation sur la tête du malade d’un modèle d’appareillage élaboré pour la lecture.

Un de nos récents articles : Une hybridation IA et IRM fait un langage décrivant les pensées.

Faire parler un inerte aphasique peut se faire via son propre avatar désormais. La médecine technologique, pour les grands handicapés, donne dorénavant aux gens la possibilité de contrôler librement leurs propres ordinateurs et téléphones. Grâce à un instrument qui aurait des effets profonds sur leur indépendance et leurs interactions sociales, leur expression devient compréhensible.

Les pertinentes données de cette étude sont accessibles, en accès restreint, auprès de la revue « Nature » qui libère une partie de ses publications aux lecteurs. Mais conformément au protocole d’essai clinique, qui permet de partager des informations anonymes avec des chercheurs d’autres institutions, il interdit aussi de rendre publiques d’autres études non autorisées.

L’enthousiasme des scientifiques a été largement diffus cet été 2023, à propos de discuter avec des sans voix. Des chercheurs ont déclaré que les dernières avancées en matière de précision, de rapidité et de sophistication suggèrent que la technologie est désormais sur le point d’être pratiquement utile pour les patients. Car certains gravement paralysés ont pu parler à travers un avatar qui traduit des signaux cérébraux en paroles et en expressions faciales.

Source du cadre qui suit :

Cette dernière technologie utilise de minuscules électrodes implantées à la surface du cerveau pour détecter l’activité électrique dans la partie du cerveau qui contrôle la parole et les mouvements du visage. Ces signaux sont traduits directement dans le discours et les expressions faciales d’un avatar numérique, notamment un sourire, un froncement de sourcils ou une surprise.

Les « neuroprothèses » de la parole ont le potentiel de rétablir la narration directe pour les paralysés. Mais la vitesse et l’expressivité naturalistes ne seront pas encore saisies par la transmission du virtuel à la présence d’une image parlante que via une image mobile (avatar) et tout un système de liaison entre cortex et la diffusion.

Une voix obéissante à l’IA réserve la table de restaurant, où l’intrusion robotique

Des enregistrements de surface à haute densité du cortex de la parole chez un participant à un essai clinique présentant une paralysie sévère des membres et de la voix pour obtenir un décodage en temps réel haute performance sur trois modalités de sortie complémentaires liées à la parole : texte, audio vocal et avatar facial.

L’animation consiste en opération coordonnée. L’ordinateur a appris 39 sons distinctifs et un modèle linguistique de type Chat GPT a été utilisé pour traduire les signaux en phrases intelligibles. Cela a ensuite été utilisé pour contrôler un avatar avec une voix personnalisée pour ressembler à la voix d’Ann avant la blessure, sur la base d’un enregistrement d’elle parlant lors de son mariage.

Des maladies telles que les accidents vasculaires cérébraux et la sclérose latérale amyotrophique (SLA) rendent souvent les malades incapables de parler et perdre la voix. Ce qui les coupe aussi bien de leur environnement que du reste du monde. Alors cette solution a de beaux jours afin de faire communiquer les personnes dans l’impossibilité de s’exprimer vocalement.

Cet équipement exploite, par le biais de l’IA (l‘Intelligence Artificielle) les signes émis par le cortex, voire branchée à la partie de l’expression du système nerveux basé dans la tête du malade, pour reproduire sa parole en reprenant sa voix pré-enregistrée…

Le but est de restaurer une manière de communiquer complète et incarnée, avec une vraisemblance vraiment plus naturelle et afin que les malades parlent avec les autres. Tel est le but de cette prothèse médicale. Sa technologie relie le cerveau à une image de forme avatar répondant à la volonté de l’auteur de dires.

Partager sur les réseaux :

Voir en ligne : Médecine et prothèses

     
GNU GPL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?