Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > gouvernement, action, projet, exécutif gouvernemental, politique régionale, (...) > Les neiges éternelles des Alpes reculent devant la végétation.

Les neiges éternelles des Alpes reculent devant la végétation.

Le réchauffement climatique plus fatal aux montagnes qu’aux plaines.

dimanche 5 juin 2022, par Jaco

Le cycle de réchauffement climatique dans lequel sont exposées certaines régions montagneuses du Monde s’accélère avec la fonte de leurs neiges millénaires. C’est uniquement avec la perte de la couleur blanche, des reliefs déneigés, à cause de la hausse la température, que la crise climatique a de l’ampleur, prenant plus de chaleur que de fraîcheur.

Si les plaines se réchauffaient dès le printemps, les montagnes restaient, de leur manteau, couvertes, ce qui les aider à préserver leur fraîcheur lors même de toute l’année. Maintenant elles encaissent le coup d’un réchauffement encore plus spectaculaire que celle des altitudes plus basses.

Avec une augmentation de la fonte des neiges et les changements dans les périodes consacrées aux chutes de neige, la métamorphose fatale. Les scientifiques examinent comment les quatre dernières décennies de changement climatique ont influencé la couverture neigeuse. Cette dernière faiblit alors que la productivité de la végétation dans les Alpes européennes est plus présente.

Rapport de l’ONU sur la météo, d’OMM, alerte sur le climat.
13 mai 2022

À l’aide de ces datas de télédétection, les chercheurs ont constaté que la couverture de neige avait considérablement diminué. Jusqu’à présent moins de 10 % de la région des Alpes est étudiée, du fait de son immensité. L’année dernière les zones de végétation ont avancé au-delà de la limite des arbres. Ils ont augmenté de 77% depuis 1984, selon un communiqué de presse de l’Université de Bâle.

L’étude réservée à la chaîne de montagnes la plus étendue et la plus haute située entièrement en Europe et est un symbole de beauté naturelle ainsi que célèbre pour les sports d’hiver, a été diffusée ce 2 juin 2022. Elle est présente sur les éditions de la revue "Science" explique l’alerte sur l’entrain de la planète qui se réchauffe.

La productivité de la végétation a augmenté sur plus des deux tiers de la zone au-dessus de la limite des arbres, avec des impacts écologiques et climatiques potentiels. Les rétroactions entre la neige et la végétation conduiront probablement à des changements encore plus prononcés à l’avenir. Les images satellites montrent la couverture de neige, mais n’offrent pas d’informations sur son épaisseur.

A partir de la présence du manteau blanc, recouvrant les paysages, en ayant du reflet repoussant l’effet des rayons du soleil, le radoucissement est atténué. Des données satellitaires à haute résolution concernant la période de 1984 à l’année 2021, exploitées dans une étude de l’université de Lausanne et Bâle, il a été établi que la végétation qui couvre les Alpes accroit le réchauffement.

La transparence de la politique climatique selon "IPCC".
25 avril 2022

«  Des analyses précédentes des données satellitaires n’avaient pas identifié une telle tendance  », a déclaré Antoine Guisan, l’un des deux auteurs principaux de l’étude, dans le communiqué de presse. «  C’est peut-être parce que la résolution des images satellites était insuffisante ou parce que les périodes considérées étaient trop courtes.  »

Le dégel du pergélisol qui est la fonte glaciers, comme ce qui passe les massifs montagneux d’Europe, situés à l’ouest de la France et qui aussi est à cheval entre l’Autriche et la Suisse, génère une couverture végétale verdoyante, mais qui prive le sol de son dépôt habituel de neige. Il y a moins de cette couverture blanchâtre, donc la lumière du soleil est plus perçue et retenue. Ce qui conduit donc à un réchauffement supplémentaire de celui de la température élevée.

Donc au rétrécissement supplémentaire du tapis blanc de la poudreuse renvoyant les rayonnements, se substitut un paysage verdoyant luxuriant de végétation. Moins de lumière solaire sera réfléchie, entraînant un réchauffement plus important. Cette diminution a déjà rendu certaines zones largement exemptes de neige.

Des emplois verts possibles avec la transition énergétique.
19 avril 2022

La menace relative au changement climatique que signale cette étude, faite en Suisse donc proche du champ analysée, concerne les montagnes emblématiques et situées en Europe. Car la saison de croissance des végétaux a été allongée par l’augmentation des températures et des précipitations. Les plantes se propageant à mesure qu’elles deviennent plus hautes et plus épaisses.

l’augmentation de la végétation de haute altitude pourrait constituer une menace pour les espèces de plantes alpines spécialisées, a déclaré Rumpf, car elles se sont adaptées aux conditions extrêmes mais ne sont pas extrêmement compétitives et risquent d’être repoussées par des plantes plus agressives que l’on trouve généralement à des niveaux inférieurs des altitudes.

SABINE B.RUMPF, membre et principale de l’équipe des scientifiques a déclaré, dans le communiqué de presse, que «  La biodiversité unique des Alpes est donc soumise à une pression considérable.  »


Voir en ligne : Réchauffement Climatique.

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?