POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > Le Sahara aura plus de précipitations avec le changement climatique.

Le Sahara aura plus de précipitations avec le changement climatique.

L’humain laborieux peut aménager pour une pluviométrie dans les déserts.

samedi 3 octobre 2020, par Gros Emile

Les climatologues qui se préoccupent des changements que subit la Terre, s’accordent à croire que le Sahara et le Sahel africain sont, à l’avenir, voués à se verdir. L’échéance à laquelle se réalise cette bienveillance n’est pas précisément déterminée. Mais cela est devenu de plus en plus plausible. Alors les préparatifs que l’humain peut aménager peuvent accélérer le processus déjà enclenché.

Ecouter l’article.

Pendant ce temps de métamorphose, il existe bien des façons de pousser cette transformation des parties du Sahara en un paysage verdoyant, disent des chercheurs, en aidant l’effet anthropique. Quand les parcs solaires et éoliens massifs y étaient installés, les précipitations pourraient augmenter dans le Sahara et son voisin sud, le Sahel semi-aride, selon une étude de 2018 publiée dans la revue Science.

- Changement climatique au Sahel, le cycle de la mousson...
27 janvier 2015
Remarquez que l’hémisphère nord est plus proche du soleil pendant les mois d’hiver (à droite) que pendant les mois d’été. (Crédit d’image : Shutterstock)
- Données du climat favorables au reboisement en Algérie.
13 décembre 2019

L’Holocène est une étape géologique encore en cours. C’est elle qui impacte le climat plus visiblement sur les sols. Ce constat est vérifié en Afrique où l’assèchement de la Savane continue d’alimenter des curiosités chez les scientifiques. Cette étendue terrestre et d’époque a touché une géographie qui a eu des modifications physiques. Elle se situe du milieu à la fin de la partie continentale de l’Asie du Sud-Est, où ont été perdu des espaces forestiers, à l’Afrique.

C’est un épisode du changement climatique, lui aussi actif et n’est pas prêt de s’estomper. Le paradis luxuriant a disparu depuis longtemps. Il donnait la couverture végétale de jungle africaine et pourrait-il jamais revenir ? La réponse est cinglante. Oui les cycles météorologiques ne sont pas statiques. Ces observations ne datent pas de 2020, mais d’il y a déjà des années.

L’explication de ces fluctuations climatiques est expliquée. La Terre tourne sur son axe de rotation, une ligne imaginaire qui passe par les pôles Nord et Sud. Elle dérive et oscille. Ces mouvements de l’axe de rotation sont scientifiquement appelés « mouvement polaire ». Les mesures pour le 20 e siècle montrent que l’axe de rotation a dérivé d’environ 4 pouces (10 centimètres) par an. Au cours d’un siècle, cela devient plus de 11 mètres (10 mètres). L’inclinaison est maintenant dans le sens qui provoque la mousson.

- Retour du discours agroécologique en Algérie alors que les steppes sont sous mousson
10 septembre 2019

Souvent de telles informations sont considérées des présomptions de charlatans. L’avènement d’une période moins humide en Afrique, a été causé par la rotation orbitale constamment changeante de la Terre autour de son axe. Ce schéma se répète tous les 23000 ans, selon des études de l’Université de Californie, datant de quelques années déjà, sur les systèmes climatiques terrestres.

En 2010, lors de l’Assemblée générale de l’Union européenne des géosciences qui s’est tenue à Vienne, en Autriche, des preuves ont été exposées pour une mutation favorable. Dans un futur événement un Sahara vert est très probable. L’augmentation des gaz à effet de serre d’aujourd’hui pourrait même avoir son propre effet de verdissement sur le Sahara, mais pas au degré des changements orbitaux forcés, selon une revue de mars publiée dans la revue One Earth.

Populi-Scoop a publié en 2015 un article citant la mousson dans la région d’Afrique du Nord en commençant par le Sahel. Plus tard bien des publications notamment scientifiques ont étayé la perspective favorable aux précipitations. Elles disent qu’à l’avenir, les régions du Sahara et du Sahel pourraient, en raison du changement climatique, être bien arrosées.

Davantage de parcs éoliens et solaires dans le monde substituera aux combustibles fossiles qui dominent encore la production d’électricité, utiles aux transports, au chauffage et aux besoins en énergie industrielle. La chaleur que ces installations engendrent est favorables aux pluies dans le Sahara.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier SAHARA

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don