POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.  ICI Vérifions les infos.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > La constitution de la bureaucratie continuera le népotisme en (...)

La constitution de la bureaucratie continuera le népotisme en Algérie.

Générique au marasme dont les socles ébranlés par Hirak.

mardi 2 juin 2020, par Damien Djamel Bouch’Raf

Ecouter l’article.

Les Algériens se demandent comment des hauts gradés de l’armée sont devenus corrompus ? Reprenant le slogan communiste "ANP héritière de l’ALN", fourni en 1990 pour arrêter le vote mortel, l’organe El-Djeich tente de réparer les errements, mais sans résultats. L’islamisme est toujours menaçant et ses amis dispose d’une chaîne-TV appartenant aux fils de feu Abbassi Madani, pour continuer la menace...

La réponse pour les affaires des officiers véreux, c’est la bureaucratie basée sur le népotisme, ce que localement est dit "beni-amisme", qui a répandu le mal. Elle l’a fait pour renforcer son emprise en soudoyant d’autres cadres de la nation. Surtout les militaires ont été impliqués dans moult affaires, le plus souvent sur leur demande ou de leur entourage, chose à laquelle les responsables administratifs ne respectent aucune réglementation.

- Quel paradigme de légitimité pour Tebboune dans sa constitution ?
samedi 9 mai 2020

L’armée algérienne s’est prononcée sur la révision de la constitution préconisée par Mr Tebboune. En ce qui la concerne, intervenir à l’étranger, comme cela n’a jamais existé malgré les participations aux défaites arabes face à Israël en 1967 et 1973, doit être lié à la sécurité du pays. C’est-à-dire bien, ne plus refaire les expériences qui sont de flagrants échecs contre l’Etat hébreu et dans des conditions où la parole libre était brimée.

Nous avons tenté de dénicher les contributions qui apportent au projet d’amendement de la constitution algérienne. En vain, que des paroles approximatives et des vocabulaires déphasés. Ce qui encore plus insoutenables, le climat légué par Bouteflika semble continuer, des ministres à l’opportunisme affiché et des cadres acclimatés aux négligences persévèrent un modèle usité et honni par la révolte du Hirak.

Le nombre de fois que la constitution algérienne a été tripotée, la rendent un livre grimé d’oligarchie. Emblématique sous même la pudique identité livrée à la cruauté de la religion, l’absence d’idéologie commune faisant une nation moderne, c’est encore l’ignorance généralisée qui a peur des mains passées les parties intimes.

Les décideurs qui ne veulent pas figer le projet national, nous dit un constitutionnaliste parmi qui ont bien le souvenir de la brutalité du joug colonial et la violence avec laquelle il fallait s’y libérer, c’est pour cela qu’ils rédigent selon les conjonctures et les contextes. C’est leur fair-play se félicite aussi pour nous piquer au vif de notre question.

- Constitution, COVID-19, infox et pétrole, l’Algérie désœuvrée. 16 avril 2020

Oui, il y a une énorme contradiction dans le discours du pouvoir que la Hirak algérien a substitué au despotisme de Bouteflika. Quand Tebboune soumet au dialogue national un brouillant perfectible de la 1ère loi, on se demande où sont les contributions, les communiqués et les réactions qui l’enrichissent. Alors que la démarche traverse le miroir d’une paranoïa au sommet de l’Etat.

Oui l’armée qui reste l’institution la plus solide de la nation qui est encore en gestation et dont la démocratie trébuche sur la cruauté islamiste. Au sein de la population et pour écouter les élites, l’opinion attend scrutatrice des avis. Mais en vain, rarement des publications étayent des idées confortant la révision ou paraphrasant de sujets utiles à l’amendement en question.

Les dirigeants qui omettent de songer aux jeunes militants quotidiennement jugés auprès des tribunaux et des journalistes emprisonnés et ne respirent la liberté d’apporter des éclairages, croient à une constitution consensuelle, ils se trompent. Ils n’ont vraiment rien à tenter d’améliorer au pays livré au marasme.
Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don