Accueil > Editoriaux / Opinion > Editorial, opinion, point de vue, déclaration, paix, pertinente, monde, (...) > commentaires, divers, diversité, pluralité, création d’idée, innovation (...) > Les jeunes adorent des infos en vidéos et par Internet...

Les jeunes adorent des infos en vidéos et par Internet...

Préférence persistante qui change les modes et les supports de presse.

dimanche 28 août 2022, par N.E. Tatem

Quelques marchés du Monde des infos en ligne étudiés par une enquête d’opinion effectuée par l’agence Reuters montre que les jeunes n’utilisent pas les mêmes sources, que les plus âgés, pour consulter l’actualité. Les nouveaux circuits de distribution, mais surtout les formes de diffusion, telles les irrésistibles vidéos, sont plus prisées que la lecture. Les informations en ligne ont maintenant dépassé la télévision en tant que première source d’information sur de nombreux marchés : par exemple, en Allemagne, pour la première fois cette année.

Accéder directement aux sites d’actualités et aux applications pour lire ou consulter les actualités est le principal moyen d’y être informé, mais seulement environ un quart de l’audience le fait. Le reste préfère se diriger via les réseaux qui sont habités par des connexions et contacts qui montrent ce qui semble être utile ou pertinent. Alors comment les jeunes s’intéressent à l’info ? Une enquête de Reuters répond !

Notre appréhension, en tant qu’humains, des actualités a beaucoup changé avec Internet comme support de diffusion. De nouveaux médias rejoints par les réseaux sociaux donnent quasiment toutes les informations. La confrontation des idéologies a fini par écarter, depuis la chute du mur de Berlin, les concepteurs de gauche des dépêches. Il ne reste que la droite et ses inspecteurs de la ligne obéissante et docile aux patrons qui paient les journalistes.

Du filtrage des infos par les journalistes, médias et lecteurs.
23 juin 2022

Aucun reporter n’est autorisé d’être socialiste. Il sera qualifié prorusse, prochinois et communiste de l’extrême-gauche. Il est caractérisé inapte à être dans une entreprise quand elle est privée. Et les grands titres de la presse sont entre les mains des trusts. Seuls les réactionnaires de droite sont considérés journalistes et leurs détracteurs des propagandistes.

Le marketing des contenus cible des jeunes. C’est l’alpha et l’oméga des objectifs de tous les domaines et des faiseurs d’opinions. Prendre un client à son âge précoce et le fidéliser est une stratégie visiblement étudiée. L’évolution des habitudes des groupes plus jeunes, en particulier ceux de moins de 30 ans, dans la consommation de l’information ne devait pas l’objet de cette étude réalisée par l’Institut Reuters qui s’apparente de la tendance prochaine des matières traitées par le milieu médiatique.

La connexion sociale virtuelle vire aux liaisons en Métaverse.
14 juin 2022

Plusieurs indications et approches sont établies avec cette recherche qui concerne les catégories juvéniles. Ces dernières disent toutes et plus souvent qu’elles se détournent des sources d’information de toutes sortes, du fait que la politique est celle qui l’indiffère et la rebute le plus. Ne plus accepter les sujets politiques actuellement relève du rejet de droite dominante, ce n’est plus le romantisme de gauche qui prône la justice et l’humanisme. On ne cache plus sa religion, son racisme et ses convictions de supériorité ;

Les jeunes publics d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique préfèrent des sources alternatives, dont ce qui évite la lecture, telles les séquences vidéo. La plupart des gens accèdent également à leurs actualités par une « porte latérale », pour éviter de dire la "voie alternative" galvaudée par Trump qui l’utilsie comme sa religion aussi pour dominer. Qu’il s’agisse des médias sociaux, de la recherche ou d’un autre point d’entrée à l’actu, les anciens supports sont desservis car corporatistes et de traditions discrétionnaire.

Faires des nouvelles plus accessibles et plus faciles à suivre est l’objectif des entreprises qui s’adaptent à la donne de disparition des kiosques de presse sur les trottoirs. Environ les trois quarts des dépêches de primauté, comme les commentaires d’opinion aussi, arrivent par la voie du Web, où les éditeurs ont moins de contrôle sur la façon dont leur contenu est présenté ou classé par les moteurs de recherche d’Internet.

Il existe également un intérêt faible mais croissant pour les podcasts et les newsletters payantes. Les podcasts (2% de croissance) et les newsletters (classique des consultations qui diminuent) par e-mail présentent certaines opportunités pour les éditeurs d’actualités. En particulier en termes démographiques, ciblant des âges précis de la population et régionaux avec les lieux et localités des visiteurs/lectorat.

Les données du rapport de Reuters réalisé avec YouGov, couvrent les réponses de 93 000 consommateurs d’informations en ligne. Ils sont dans le monde entier sur 46 marchés sur six continents. La déconnexion que le public ressent envers les informations continue, alors qu’on dit dans nombreuses études qu’elle a commencé il y a bien plus d’une décennie.


Voir en ligne : Médias, presse, information

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?