POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > Génération identitaire interdite : médiatisée ou endiguée, quel effet (...)

Génération identitaire interdite : médiatisée ou endiguée, quel effet ?

La haine coloniale et la xénophobie raciale servent au vote du nationalisme étroit.

mercredi 24 mars 2021, par N.E. Tatem

Ce n’est pas une erreur sociale, la haine des minorités et les persécutions raciales en Occident sont systémiques ou héritage mémoriel. Au temps du "Ku Klux Klan" les crimes fréquents étaient directement commis ou couverts par les policiers. Et ils le sont, dans l’actualité quotidiennement, encore comme envers les afro-américains. Des médias mènent carrément un matraquage pour qu’agissent les administrés, car présentés comme autochtones face au grand changement, contre les ressortissants et descendants des émigrés.

Quand on voit le parti de la dynastie Le Pen en France vénérer les flics et des statistiques nous montrent l’affiliation personnelle des employés de l’institution à cette idéologie de droite, la porte est ouverte aux dérives. Des citoyens, se disant exemplaires, font impunément des descentes punitives, appelées "anti-racailles", contre les beurs et les habitants des zones dites sensibles...

En occident, le lien avec les suprématistes n’évite pas leur antisémite naturel.
samedi 24 août 2019

Un groupuscule considéré indétrônable du paysage politique française, car digne héritier de vieilles traditions colonialistes, fascistes et xénophobes heureusement minoritaires, vient d’être dissout. Si la version « génération identitaire » de cette ténébreuse école disparait, c’est seulement le nom qui est mis sous le tapis. Car les actes comportementaux persisteront et se redéployeront autrement. Sur Internet c’est quasiment un monde incontrôlable...

Cette désintégration d’un sigle arrive après que les islamistes ont, aussi de leur côté, été frappés par des interdictions similaires à celle qui, par le passé et depuis une certaine organisation nommée « occident », met fin plus un label que de limiter une mouvance. Cette dernière profiterait davantage d’une telle prohibition, pour élargir le cercle de ses adeptes et renouveler la pépinière humaine.

Telle une police parallèle dont le pouvoir de nuisance a connu la complaisance, y compris juridique après celle politique où souvent les votes tranchent en faveur de ce conservatisme raciste, « génération identitaire » est maintenant censurée. Mais concrètement son idéologie ne s’annihile pas. Au contraire, elle bénéficie de médiatisation avec même cette dissolution.

Trois associations proches de la mouvance islamiste que sont le CCIF, BarakaCity et le collectif Cheikh Yassine subissent ce bannissement. Ce qui n’enlève guère ces convictions des méninges des membres qui y ont adhéré. Mais à bien évaluer l’effet de cette mesure, lesquelles des citoyens français persisteront dans leur engagement extrémiste et conserveront même leurs activités ?

En effet, le mouvement ou ses membres ont été confrontés plusieurs fois à la justice ainsi qu’à des décisions administratives semblables. Des gouvernements ont tenté, en vain, de les endiguer, notamment pour les haines dont « provocation à la discrimination raciale ou religieuse ». Ils ont même été condamnés en première instance puis relaxés en appel pour vice de forme.

Des policiers des USA et des personnalités en Europe ouvertement islamophobes
Samedi 6 juillet 2019

Génération identitaire a gagné en renommée internationale chez les suprématistes blancs surtout. Comme association régie par les textes en vigueur elle a légalement reçu des dons de “membre bienfaiteur”. Si les locaux sont inconnus. Par contre Breton Tarrant, le criminel qui a commis l’attentat de Christchurch (Nouvelle-Zélande) où 51 musulmans ont trouvé la mort en plein prière en mars 2019.

Les agissements de ce groupuscule incarnent ce que sont les actions coups de poing qui déversent les haines intérieures d’une catégorie de Français qui adoptent l’extrémisme de droite basé sur des haines bien précises. Selon les termes utilisés par le porte-parole du gouvernement : «  … les appels au combat et les messages haineux contre les immigrés et les musulmans.  », la xénophobie anime ce collectif.

En s’attaquant au chantier d’une mosquée, la démonstration a été faite pour tous ceux qui n’ont pas en odeur de sainteté la dernière des grandes révélations divines monolithiques. Mais c’est avec l’opération anti-migrants menée par le groupuscule dans les Pyrénées, du 26 janvier dernier, que le gouvernement français, par le biais du ministère de l’intérieur, que le projet de décréter le démantèlement a été préconisé.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : France

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don