POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques   COVID-19.   ICI Vérifions.  Follow argotheme on F6S

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > Alerte de l’armée en Algérie : crises régionales et crash sanitaire au (...)

Alerte de l’armée en Algérie : crises régionales et crash sanitaire au sommet.

Le front intérieur instrument des bureaucrates pour cloisonner le pays.

lundi 7 décembre 2020, par N.E. Tatem

La conscience du peuple algérien manque de puissance pour démanteler les hostilités. Face aux défis qui se présentent, telles des tâches ayant pour enjeux majeurs, l’avenir du pays et la sécurité de tous, l’armée s’inquiète. Le front intérieur qui sert en pelure protectrice des corrompus et incompétents bureaucrates qui se revendiquent, avec même les "islamo-fascistes", du noble Hirak, se délite et se déchire. Donc la menace est bien réelle. Même l’armée qui a été l’avant-garde, est entrainée dans le litige à qui se prêtent de véreux populistes.

Ecouter l’article.

Ceux qui savent comment la sociologie appréhende l’actuelle époque de sécularisation que traverse l’Algérie dans ces 3 vecteurs qui composent l’Etat, à savoir : peuple, territoire et institutions, nous disent que c’est le crépuscule de la génération libératrice. Le transit vers une seconde république, qu’espéraient la jeunesse du Hirak, a été détourné par les bureaucrates qui se revendiquent aussi, avec les aventuriers et d’autres opportunistes, du soulèvement, de 2019, qui a été trahi, voire détourné !

Maintenant le moindre souffle de la vie démocratique est perçu comme une menace. Alors que la région d’Afrique du nord est perturbée, un avertissement de l’armée est exprimé dans son journal. «  La détérioration de la situation régionale le long de notre bande frontalière et la menace que font peser certaines parties ennemies sur la sécurité de la région ces derniers temps, ces menaces, même indirectes, nous concernent et nous devons nous tenir prêts à y faire face…  », écrit l’éditorial d’El-Djeich.

Tellement la gabegie a indiscipliné la société des croyants...


Dans sa nouvelle livraison du 7 décembre 2020, la revue El-Djeich (voir en bas), organe de l’armée algérienne appelle ouvertement les Algériens à « se tenir prêts » à faire face à la menace sur la sécurité de la région. L’éditorial de l’organe officiel de l’institution impliquée dans la vie politique, dès lors que des crises compliquent davantage la sinuosité du parcours de la « nation en formation », reprend une formule préparatoire à l’avènement d’une épreuve.

Le truchement des faits actuels, donne entière vérité à cette alerte. Quand le changement, espéré de la destitution houleuse de Bouteflika, n’est pas en place et n’a pas été mis en route, la colère populaire gonfle encore et risque d’éclater avec plus de vigueur. Et ce n’est guère au jeu d’enfants que les citoyens ont contribué, lors du dernier mouvement appelé « Hirak ». Ce n’est pas uniquement le président qui a ruiné la patrie que les citoyens se sont adressés, le régime est aussi indiqué !

Alors que les franges rentières et bureaucratiques qui tablent sur les militaires pour les protéger, sont devenues de plus arrogantes et aveugles, en s’employant à de nouvelles exclusions comme la formule « Celui qui n’est pas content, il quitte l’Algérie ! », les jeunes continuent d’être en mer, pour rejoindre les rives européennes qui leur sont hostiles et peu accueillantes.

C’est à l’armée de manager des pans de l’industrie publique livrée aux mains chipeuses.


Dans le jargon usité, depuis des générations, par les « tuteurs historiques », la main étrangère et l’ennemi intérieur ont pris position contre le pays. Mais à bien peser les choses qui tentent à accroître les difficultés, les tendances lourdes viennent des principaux bloqueurs psychologiques que sont la gouvernance « voyoucratique » et les théologiques prétentions bardées de valeurs désuètes qui malmènent ce qui est réellement le « Projet Nationale ».

Mais au point que le pays vive plus de 40 jours sans président, parce qu’il est hospitalisé en Allemagne, sans qu’aucune image de lui ne soit donnée au public, la nouvelle épreuve à laquelle se prépare l’Algérie commence par cette insoutenable opacité. C’est dans la même verve de nébulosité que l’auteur de « l’appel au renforcement du front interne », qui évite de désigner nommément les parties hostiles, persiste dans son plaisir à alimenter la confusion des enjeux et des manigances menaçantes.

L’ANP a obéi au peuple en liquidant Bouteflika, mais cette opération a pris la tournure d’une guerre de clan et d’hégémonie idéologique. L’armée croit « surmonter tous les aléas et contraintes objectives urgentes », alors que des slogans, certainement trompeurs et manipulés par les islamo-fascistes, genre « madaniya machi 3askariya  » laissent entrevoir un manque d’acceptabilité de la cohésion entre la société et l’institution militaire.

Cependant le texte réitère des perceptions érodées. «  … conforter et de renforcer le front interne et de faire ainsi échec à tous les complots ennemis et aux campagnes médiatiques tendancieuses orchestrées par des parties hostiles connues, visant à saper l’unité du peuple et, par-delà, à l’orientation nationale sincère, juste et courageuse adoptée par les hautes autorités du pays…  » Il est indéniable que les bureaucrates se servent de toutes les institutions dont les partis politiques et l’armée…

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don