POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.  ICI Vérifions les infos.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > A l’espoir des Algériens, communiquent plus des rapaces pour le (...)

A l’espoir des Algériens, communiquent plus des rapaces pour le détourner.

De la diversité profitent d’immodérés islamistes et leurs porteurs d’eau.

jeudi 30 juillet 2020

Marocains et droite française visent le pays que recommandent Chinois, Russes et Cubains dans les affaires internationales. Les médias publics d’Alger surtout les arabophones, nationalistes réactionnaires et complices du terrorisme galvaudent, avec chacun depuis son cercle prétendant à l’expertise, en une rythmique concertée, des verbiages tentés par juguler l’expression populaire acquise avec le Hirak.

Ecouter l’article.

Ce qui fomente un désordre aux esprits inadaptés aux critères d’une communication sociétale moderne, sur laquelle Populi-Scoop table pour enjoindre la clarté et la profondeur du propos. Ces contenus secs sèment une superficielle angoisse chez la jeunesse du plus vaste pays d’Afrique. Et c’est dramatique, quand un journal espagnol annonce en cet été 2020, l’arrivée de 407 « haragas »...

- Reste-t-il encore le Hirak en Algérie ?
13 juillet 2020

Alors la question se pose : Qu’est ce qui inspire tant production qui puise d’une réalité accumulée, sa sève ? D’abord il y a un déficit flagrant dans la confection de sujets qui ont l’effet contraire. Le pouvoir algérien refuse à ses journalistes d’exister autonomes et émancipés de l’inspection que le porte-parole du gouvernement aggrave en titrant son ouvrage : Par où tenir Internet ? Ce qui confirme la prétention de se prévenir des largesses de la toile du Net !

Les amalgames et les matraquages à connotations idéologiques sont en réalité juste des chamailleries de la ruralité. Des sujets comme les réalisent les TV Ennahar et Echourouk, trouvent leur terrain de prédilection, ouvertement récepteur et attractif à l’existence au complot des athées et des ennemis des constantes nationales. On utilise bien l’islam et la langue arabe à la fictive identité, alors qu’ils n’en sont pas là que pour l’appauvrir !

- 1 : Retrouvailles dans le Hirak d’aventuriers et opportunistes.

Une fois libéré, Bouregaa a été s’asseoir sur le tapis, devant les babouches posées par terre, du commanditaire du terrorisme Ali Belhadj. Avant lui, l’opinion algérienne a été maintes fois confrontée, avec les victimes des tueurs de la « décennie noire », à la présence de l’avocat Bouchachi puis de Karim Tabbou, chez celui qui refusait l’hymne nationale et insultait la démocratie.

Au début sur Hirak, dès mars 2019, une liste de parrains pour le mouvement de révolte sociale a été préconisée sur les réseaux sociaux du Web. Elle faisait figurer Zitout, Dhina et des fois des fois Rahabi ou Benbitour, avec les amis de Belhadj. Ces mains tentaient de faire avancer ces criminels aux visages connus, afin de les mêler aux profils moins anxiogènes…

- "Khaberdji" de l’Etat algérien, il donne interview à France-24
4 juillet 2020

A chaque fois que les militants algériens tentent de reconstruire le « projet national » dont ont rêvé les martyrs pour toutes les générations, les forces du mal se réveillent. Elles sont à la fois endogènes au système politique qui squatte les institutions et exogènes à ces tuteurs historiques qui ont livré le pays à la décadence, la désolation, le fanatisme et les pires haines des valeurs universelles.

- 2 : La communication d’une espèce qui pleure devant ses échecs !

La production de propagande contre le peuple algérien n’est pas discrète. Quelle que soit sa source, elle s’affiche contre les libertés et se montre dérangée des expressions qui la gratte à rebrousse poile. La panoplie des méchancetés émises, pour juguler l’appel de la fin de partie aux faux dévots, mérite d’être énumérée.

Car elle reflète un magma à la mixture dégoulinante de malveillance, où bien des milieux insoupçonnés sont dans l’hostilité envers l’idée d’une république sans les carences qui ont trop duré. Des ministres étouffés dans la compromission se liguent à étrangler le cri du peuple, pour sauver les moins mauvais prédateurs des richesses nationales. Celui parvenu au sommet de l’Etat.

Etonnant, la justice condamne des jeunes quand des pseudos intellos découvrent des agendas étrangers, des journalistes accusés de collusion et la théorie a l’emblème berbère à restituer au séparatisme. Les lectures qu’on peut se faire des idées distillées, ici et là, pour réduire l’intelligence du Hirak à un écho caverneux et dérisoire, sont égales aux reproches faits aux émeutiers.

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don