POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Nos sujets : COVID-19.  ICI Vérifions les infos.

Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > Hirak algérien : agressions islamistes & insultes nationalistes.

Hirak algérien : agressions islamistes & insultes nationalistes.

Phase-2 : de rupture avec les rentiers et la menace de théocratie.

lundi 20 juillet 2020, par Damien Djamel Bouch’Raf

Le régime des cleptomanes bien présentables avec leurs cravates qui gardent le pouvoir en Algérie, après l’avoir usurpé la légitimité repartent, après Bouteflika, pour une nouvelle étape sous Tebboune. Ils jurent qu’ils ne feront pas comme leurs sinistres prédécesseurs, mais ils les ont bien accompagnés avec le pseudo-nationalisme bardé de l’hypocrisie qui affiche une cruelle piété qui a saigné l’intelligentsia.

Ecouter l’article.

À la lumière de la dernière manifestation du 19 juillet en France, donc de la diaspora, le chemin est semé d’embûches et complètement miné. Le régime des énarques scientifiquement spécialisés dans la corruption, après avoir usurpé la légitimité, repartent, après Bouteflika, pour une nouvelle étape plus rigide sous Tebboune.

- L’arbitraire s’abat contre les lanceurs d’alertes en Algérie.
16 juillet 2020

Ceux justement qui protestent encore, en dépit de l’éloignement en émigrants, sont pour nombreux locaux de l’Algérie rentière, la vraie "main étrangère". Ils sont les traîtres et même les pions de la France hostile ou bien des associés au sionisme, voire au service de la CIA...

Quand on évalue ce qui reste du Hirak, surtout dans les rassemblements de l’émigration en France qui se tiennent principalement le dimanche à Paris, on se réfère aussi à l’intérieur du pays. Là, la symphonie jouée mêle la répression et le prétexte du COVID-19. Les débats n’ont pas bougé. Les islamistes comptent caporaliser le mouvement et leurs larbins et complices cogitent encore plus.

Dans le mouvement de transformation que subit l’Algérie, il est important de savoir que les seuls à pouvoir aligner une centaine de manifestants de qualité qui soient autonomes et moins enclins à songer aux insultes, notamment de l’armée, ce sont les nouveaux militants du courant des démocrates. Ils sont conséquents avec les cruautés des criminels de la religion.

Les « Kashiristes » ruminent une revanche et les obscurantistes comptent sur les clients d’Al-Maghribiya. Les premiers ne sont même pas partis avec le parrain Bouteflika qui a persécuté les cadres par le régionalisme. Ils persistent à la surenchère nationaliste. Quant aux fanatiques, ils ont commis un assaut à place de la république le 19 juillet pour saboter et agresser les Algériens avec des lacrymogènes. Rashad, l’association des sbires...

- Reste-t-il encore le Hirak en Algérie ?
13 juillet 2020

C’est encore le cauchemar des poursuiveurs de l’ancien régime bureaucratique dont est issu Tebboune, de voir encore de nouveaux démocrates songer à juger Bouteflika et toutes castes qui lui étaient, cœurs et âmes, affidées. Avec une meilleure qualité que les "tartufferies" des reliquats du terrorisme de la décennie noire, le Hirak algérien tente de persister dans les coups de tamis pour séparer le bon grain de l’ivraie.

Les bénéficiaires de la rupture avec l’emprise du gang de Bouteflika ont pris le pouvoir le 12 décembre, avec un gouvernement récoltant ses gains de la colère qui a fait cesser le 5ème mandat. Mais ce qui continue est encore différent. Les Algériens refusent désormais les islamistes, en dépit que « des porteurs d’eau » persistent à soutenir la machine à tuer l’intelligence.

Les rentiers organisés en gangs de malfrats font la parade du changement avec un tour de passe-passe pire que celui des prédateurs dont une partie est en prison et une autre est à l’étranger à dépenser les milliards pris sur le denier public. Mais Tôt ou tard, les institutions devront chasser les escamoteurs qui brûlent encore une autre génération de la jeunesse…

Les nouveaux dirigeants savent qu’ils ne feront plus rien sous le nez des citoyens sans qu’il n’y est de riposte. Surtout pas la succession au pouvoir, ni l’oppression des libertés de base, ni la culture du tribalisme sectaire ne seront mesure de faire passer le pouvoir au même clan. Nous nous tenons en face de vous et nous sommes heureux de vous pourrir la vie. C’est parti pour durer une belle éternité !

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Notre dossier ALGÉRIE

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.L'éditeur de POPULI-SCOOP publie vos ouvrages.logo


Populi-Scoop lancera prochainement une formule de rémunération des ses rédacteurs. Inscrivez-vous via le formulaire de CONTACT.

Prenez des e-books gratuits.Offre
Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Soutenir par un don