POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Au Maghreb, la langue française donne qualité à la scolarisation et la réussite sociale

Les polyglottes sont les mieux formés, mais un constat : l’identité nationale les exclue

jeudi 21 février 2019
par Hugo Mastréo


La bataille épique que mène une ministre algérienne contre l’idéologie mortifère et irréductible de l’obscurantisme, se déroule dans le plus dangereux champ de bataille. Au sein du système scolaire les islamistes algériens, qui ont aussi signé la pire violence de l’époque contemporaine de l’humanité, ont un ancrage qui est bien précisé : leur idéologie nationaliste est confessionnelle !

Voir en ligne : Notre dossier sur les langues

La confrontation linguistique est plus omniprésente, même si les sages et les scientifiques comptent la rejeter. Francophones et arabophones sont désolidarisés, quoique leur même patrie a besoin de ce déni, de l’opposition entre « société qui avance et celle qui recule », pour préserver sa stabilité. L’équilibre des forces ne généralise pas comme un schéma.

Les pays du nord de l’Afrique vivent plusieurs tiraillements, dont le plus rugueux est celui de la double appartenance africaine et arabe. Leurs populations utilisent 3 langues : le français, l’arabe et Tamazyght. Particulièrement au Maroc et en Algérie que cette dernière a le vent en poupe et est plus parlée, voire aussi étudiée.

- Dans l’école algérienne, le théâtre et le cinéma se substituent aux matières civiques et religieuses 26 janvier 2019

selon un rapport du FMI publié fin 2017, citant les pays du continent africain, le taux d’abandon scolaire élevé en Algérie. Depuis les choses ont changé, dans les premiers paliers de la scolarité, d’après les nouveaux constats. Et même l’effort est plus pressant grâce à la nouvelle dynamique du ministère.

Par contre les étudiants obtiennent ont des résultats médiocres par rapport à leurs pairs aux tests internationaux. Le ministre actuel a dit qu’il n’a pas besoin de prix Nobel dans es établissements. De plus, au niveau universitaire, les étudiants se désabonnent dans les domaines des sciences sociales pour se diriger sur des matières techniques, mais les professeurs manquent...

Alors que l’hypocrisie des nationalistes convertis en fanatiques, disent encore que la langue arabe est fondatrice de l’identité, le français est considéré comme le signe d’une réussite sociale dans l’ensemble des pays d’Afrique du nord. Ces derniers sont déchirés avec une prétendue identité arabe…

Dans des sociétés assez récalcitrantes aux débats francs, comme celles du Maghreb, dire qu’il est impossible d’exprimer des concepts et même désigner des objets avec la langue arabe, c’est carrément une trahison, soit une allégeance à l’ancienne métropole coloniale.

- Et si l’éducation alternative détient l’avantage de couver l’effort qui construit l’élite 10 décembre 2018

Mais en réalité la maîtrise de la langue française aide à une ouverture sur le Monde. Notamment les autres humains qui produisent davantage de savoirs scientifiques et ont d’énormes publications notamment artistiques et médiatiques, travaillent avec des langues du moins actualisées pour avoir adopter les nouvelles solutions technologiques, entre autres connaissances.

Les problèmes linguistiques ne sont pas uniques ou spécifiques à un seul pays de cette région du Monde, où les populations quittent leur ruralité et se trouvent aliénées. Toute la région d’Afrique du nord a la même langue vernaculaire parlée par tous. Elle comme un idiome dynamique et compréhensible. Il a aussi une belle poésie que révèlent les chansons des arts lyriques populaires.

Au Maroc, en Algérie et en Tunisie particulièrement où la sécularisation a gagné du terrain, avec plusieurs avancées dans le développement, l’ancienne colonie française attire les étudiants. Qui, même dans leurs pays respectifs, ne sont pas scolarisés uniquement en arabe. Pour être accueillis à l’université et sur leur lieu de travail, c’est le français qui est plébiscité pour accentuer leur compétence.

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invité à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article