POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Syrie, une guerre civile où les protagonistes sont à l’image du despote ou du terrorisme

L’affaiblissement du nationalisme arabe profite aux forces rétrogrades qu’aux progressistes.

 

jeudi 21 septembre 2017, par Azouz Benhocine

Pour contrecarrer les américains, l’aile nationaliste, soit tout le parti baath en Irak, a rallié l’ÉI (Etat Islamique) plus connu avec l’acronyme Daesh. Ce n’est pas le cas du chiite Bashar, même si le baath de Damas pouvait suivre l’argument qui fonctionne en Syrie. Alors que l’organisation d’Al-Baghdadi frappait sans distinction cette communauté.

Voir en ligne : Notre dossier : Syrie

Pour le régime syrien, lâcher les islamistes détruirait inéluctablement la revendication démocratique, même si la conséquence est le saccage du pays. La configuration du contexte, d’un cadre religieux similaire, renvoie aux mêmes protocoles de l’islamisme où on retrouve sa perturbation cruelle.


- Gros investissements des USA sur les FDS en Syrie

Pendant l’ère du terrorisme en Algérie, un pouvoir potentiellement déchu, a chargé les islamistes de sauver leurs maîtres. Une harmonie associe individuellement ceux qui ne ratent pas le rendez-vous fatidique de passer à l’acte, la criminalité politique est scindée à l’opposition.

La simplicité de l’équation sectaire en islam, est bien installée. Elle est exacerbée actuellement entre « Chiites » et « Sunnites ». Tellement primaire qu’elle équivaut à 1+1, l’opération enfantine prenant exemple que tout est blanc ou noir. Telles les pages du livre d’écolier contrastent l’encre qui y est gravée.


- La Chine rejoint la Russie pour l’enquête sur l’utilisation des armes chimiques en Syrie

Sur les 60 à 100 000 hommes de « Daesh », 20 000 sont irakiens et quelques 15 000 syriens. Le reste est composé de pas moins de 40 nationalités, des islamistes assoiffés de haine et justifiant leur barbarie par une alliance avec les cieux.

Dernièrement la ville historique de Tall-Afar a été médiatisée comme le dernier bastion, en Irak, des terroristes, que sont les hommes armés de l’EI. Vielle de plus de 6000 ans s, elle este citée dans la bible.


- Les tortionnaires américains en Irak recrutés pour travailler en Syrie

Moins importantes que Tall-Afar avec ses 160 à 200 000 habItants, deux ou trois autres bourgades, dans la même région attendent l’arrivée de soldats de l’armée régulière. Pour être libérées du joug de l’islamisme...

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT