POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Les vérités de l’Arabie Saoudite enfin dénoncées !

Les câbles de Wikileaks qui analysent le pire régime arabe.

samedi 5 mars 2016
par Azouz Benhocine


Désormais l’Arabie Saoudite n’a pas bonne presse, alors que la chute des prix du baril du pétrole complique l’existence aux pays dont les économies sont basées sur cette unique ressource. En 2015, la diplomatie internationale constatait les comportements délictuels de la monarchie Wahhabite, quand aux mêmes moments les pays vendeurs d’armes, comme la France ou le Royaume-Uni, se prosternaient devant les représentants d’un régime barbare.

Voir en ligne : Notre dossier : Arabie Saoudite


L’alliance islamique antiterroriste conduite... par Populi-Scoop

En France des voix commencent à se lever pour limiter les rapports avec les monarques à la criminalité visible, notamment arabes. Mais c’est en Angleterre que les leaders de l’opposition, du « Parti Libéral Démocrate » et du « Green-Party » demandent à David Cameron de révéler si le gouvernement britannique a soutenu l’offre de l’Arabie Saoudite, pour l’aider à siéger au Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Le gouvernement britannique est accusé d’avoir été en entente secrète et ce depuis 2013.


- National-Géographic censuré en Arabie-Saoudite pour une image du pape à sa "une".
- Les épouvantables droits humains en Arabie Saoudite...

Quelques rares journalistes qui ont remonté, pendant la décennie 1980-90, les filières djihadistes destinées à l’Afghanistan, ont découvert qui était la plaque-tournante qui aiguillonnait les « combattants islamistes » ?

Depuis Juin 2015 WikiLeaks a libéré des câbles détaillés reproduisant des documents venant de l’intérieur du ministère saoudien des Affaires étrangères. Dans une entrevue du journal « New Internationalist », Julian Assange brosse un glaçant tableau, du régime saoudien, comme une analyse de sa déchéance aussi.

Nous avons rapporté sur Populi-Scoop cette diffusion massive des « SaudiLeaks » (les câbles sur l’Arabie Saoudite fournis par Wikileaks). L’aperçu des rouages internes d’un régime secret, méritait ses révélations et elles ont accéléré la compréhension de la monarchie saoudienne.

Depuis que les USA se tournent vers l’Iran, aussi bien Israël que l’Arabie Saoudite ont des craintes. Quand leur influence à l’étranger, notamment auprès de la Maison Blanche qui traque le journaliste derrière Wikileaks, a montré qu’elle a changée, la panique. De son côté, l’Etat hébreu est dans la retenue en taisant l’arrogance et, du sien, l’Arabie Saoudite est plongée dans tous les fronts des crises régionales.

Voici les 7 points soulevés par Julian Assange à propos de l’Arabie Saoudite, dans son entrevue avec le journal « New Internationalist ». ICI

- 1 Une élite dirigeante paranoïaque : Cloîtrée dans l’isolement intellectuel, l’élite dirigeante saoudienne a une vision du monde paranoïaque. Elle a créé l’idée d’une menace extérieure avec l’Iran. Et effectivement les Iraniens n’ont pas hésité d’incendier l’ambassade saoudienne à Téhéran, à cause des chiites du Yémen. Cette rivalité dans la région, entretient une culture (ou discours) interne afin de garder la cohérence et l’unité. (Les câbles saoudiens sont une conversation interne d’un ministère saoudien à des niveaux très élevés…)
- 2 Déplacement de l’ennemi en Syrie : (Un câble du ministère saoudien des Affaires étrangères parle d’un accord confidentiel, en 2012, entre l’Arabie, le Qatar et la Turquie dans le cadre de l’intervention pour renverser le gouvernement syrien). Le régime Assad ne pardonnera jamais l’Arabie Saoudite pour ce qu’il a fait pour la Syrie. Il est "brutal et belliqueux" et pensera à jamais à la vengeance. Par conséquent, il est une menace pour la sécurité nationale de l’Arabie Saoudite. C’est encore les Etats-unis qui prennent des distances avec l’Egypte et l’Arabie Saoudite, des sunnites et vont à l’Iran.
- 3 Pour la religion : C’est clair l’Arabie Saoudite voit l’islam wahhabite et sunnite comme un terrain fertile pour les intérêts de l’Etat saoudien. Directive est donnée aux chefs religieux locaux de soutenir les décisions du gouvernement… (Câbles : la religion est un outil de l’État.)


- L’Arabie Saoudite bat son propre record des exécutions à la peine de mort
- Une vidéo d’Arabie Saoudite où l’image écornée de l’islam


- 4 Terrifié que l’influence chiite prend le dessus : La paranoïa est visible, alors qu’il n’y a aucune preuve que quelque chose qu’ils devraient créer une telle haine.
- 5 Comment corrompre les médias étrangers ? : (Les câbles qui montrent que les ambassades saoudiennes soudoient les médias sunnites ou arabes dans les pays étrangers). Ils prennent le contrôle du discours par rapport à l’Arabie Saoudite et ses intérêts. Par le biais d’investissements directs : par exemple, en achetant un million d’actions en dollars dans une chaîne de télévision libanaise ou établir des relations avec les journalistes. Acheter des milliers d’abonnements à des magazines de langue arabe afin d’incliner leur couverture. C’est une bonne astuce, car elle ne nécessite pas de relation ou d’intermédiaire. Le ministère des Affaires étrangères saoudien achète seulement des milliers d’abonnements, jusqu’à la moitié du total, dans certains cas. S’ils aiment ce qu’ils écrivent, ils achètent plus. Sinon, ils arrêtent pour donner le bon signal.
- 6 Le lien Arabie-Israël et l’Occident : (Très visibles dans les câbles américains et peu dans les saoudiens, e-mails de directeur de la CIA John Brennan de retour en 2008-09) Le lien israélo-saoudien au Moyen-Orient a au moins 10 ans. L’Arabie Saoudite considère la Syrie un champ de l’influence iranienne. Israël occupe le plateau du Golan, revenant à la Syrie. Mais la relation des États-Unis pour cette entente israélo-saoudienne, n’inspire pas les stratèges américains intelligents. Y compris le chef de la CIA, nombreux sont d’avis que l’Arabie et Israël obtiennent plus d’intérêts stratégiques que les États-Unis. Et même l’industrie d’armement européenne, notamment britannique, est principale bénéficiaires de l’argent saoudien. C’est les cas des banques et le marché immobilier britannique.
- 7 Les aides financiers aux programmes pour avoir les votes aux Nations Unies : (câbles, pour "la charge de la campagne que le FCO devra" faire en sorte que l’Arabie est élue au conseil DH.) Il y a un peu de trafic intéressant par rapport aux transactions effectuées pour les votes des Nations Unies. Le Royaume-Uni a fait un vote-échange avec l’Arabie pour son siège au Conseil des droits de l’homme. Le cadeau au Royaume-Uni de l’Arabie Saoudite est de 100 000 $ à la section du FCO (Foreign & Commonwealth Office qui a mené une vraie campagne) pour l’élection au Conseil des droits de l’homme. L’Arabie saoudite a fini avec le soutien de plus de 100 pays, (du Commonwealth) avec des pots de vin payé à chaque vote. Il y a un certain nombre de câbles sur la façon dont l’Arabie gère les Nations Unies et les paiements allant aux fonctionnaires, déguisés en « aide à votre programme ».

New Internationalist (magazine) February 2011 cover art.jpg
By Source, Fair use,

Le magazine existe depuis plus de 40 ans et est actuellement le plus grand magazine de ce type en circulation dans le Royaume-Uni. Avec des bureaux de rédaction et de ventes à Toronto - Canada, Adelaide - Australie, Christchurch - Nouvelle-Zélande et New York - États - Unis.

Répondre à cet article