POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


L’Arabie Saoudite bat son propre record des exécutions à la peine de mort

Explosion des fausses accusations et d’absences d’avocats

dimanche 28 septembre 2014
par jaco


L’Arabie Saoudite a battu son propre record de tous les temps, en matière d’exécutions barbares en application de la pseudo-charia islamique, lors de cet été 2014. Au moins 22 personnes ont été mises à mort entre seulement le 4 et le 22 Août 2014, soit plus d’une chaque jour.

Voir en ligne : Notre dossier : Arabie Saoudite

L’activité de l’ONG Amnesty-International à propos de l’Arabie Saoudite.

Cette flambée a été dénoncée par les ONG, dont AMENESTY INTERNATIONAL, mais la diplomatie internationale et la protection des Etats-Unis feignent de ne rien voir... La peine de mort est appliquée en violation du droit international et des normes primaires des droits humains. Les procès de tous les cas de peine capitale sont souvent secrètement tenus et les accusés ont rarement accès à des avocats.

Avec la situation du Moyen-Orient en prise à l’explosion du Daesh, les relations internationales commencent à douter au respect réservé à ce jour pour ce royaume. La nouvelles organisation terroriste est soutenue par la monarchie gardienne des lieux saints de l’islam, pour venir à bout du régime syrien et semer des embûches aux chiites au pouvoir en Irak. Mais l’Arabie Saoudite commence a être désignée comme le bastion initiateur des terrorismes islamistes.

Cette recrudescence des exécutions aveugles et expéditives en Arabie saoudite a été établie a l’avance. Et une alerte a été lancée depuis la fin du Ramadan, le 28 Juillet. Le mois suivant, 22 peines capitales en même pas 3 semaines, entre le 4 et le 22 Août, ont été comparativement à 17 exécutions annoncées entre Janvier et Juillet 2014.

Parrain depuis plus de 5 décennies de l’islamo-terrorisme qui éclate désormais avec une ampleur inconnue depuis le début de l’année, le royaume des Ibn-Saoud devient l’un des Etats les plus dénoncés, après avoir longtemps le protégé des puissances atlantistes surtout.

Nous avons rapporté dans un de nos récents articles, les arrestations de masse des chrétiens dans la monarchie la plus réactionnaire sur Terre. VOIR EN BAS Mais le record, de décapitations de la saison estivale 2014, reste le plus insoutenable.

L’exécution de personnes accusées de délits mineurs et sur la base d’aveux souvent arrachés sous la torture, est honteusement la pratique commune et courante en Arabie Saoudite.

De même les accusations approximatives et l’exécution de lourdes peines sur simplement des soupçons, sont quasi systématiques à l’encontre des étrangers ressortissants des pays pauvres (arabes, asiatiques et africains). Alors que d’autres populations, notamment les autochtones locaux n’appartenant pas aux classes dominantes, sont massacrées selon une criarde injustice.

Certaines nationalités intouchables, des nations puissantes et alliées du régime, ainsi que les personnes relevant des castes privilégiées locales, jouissent de l’impunité. L’utilisation de la peine de mort est tellement généralisée qu’aucun paramètre juridique ne semble prévaloir.

De même, l’usage de la torture est aussi des plus fréquentes, comme aucun pays dans le monde ne la pratique. Le lundi 18 Août, quatre hommes - deux paires de frères Hadi Saleh bin Abdullah al-Mutlaq et Awad bin Saleh Abdullah al-Mutlaq ainsi Mufrih bin Jaber Zayd al-Yami et Ali bin Jaber Zayd al-Yami,ont été décapités sur la place publique.

Leurs familles essayé de faire appel aux organisations des droits de l’homme pour sauver leurs enfants de l’exécution, en vain. Ces 4 individus auraient été torturés pendant leurs interrogatoires, avec plusieurs méthodes inhumaines, y compris des coups et la privation de sommeil, afin de soutirer de faux aveux. Ils ont été condamnés à mort en grande partie sur la base de ces confessions.

Répondre à cet article