POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Les écoles des USA ne veulent plus d’Halloween

Une fête attaquée par la laïcité et la santé des enfants.

jeudi 17 octobre 2013
par Hugo Mastréo


A la surprise de tous, cette année 2013 aux USA, la fameuse fête d’Halloween sera certainement interdite dans les écoles américaines, selon un article du "Times". Un mouvement qui se généralise à travers le pays. Des discussions enflammées opposent parents et pédagogues qui sont partagés sur le maintien ou la suspension.

Originaire des îles Anglo-Celtes, célébrée dans la soirée du 31 octobre, à la veille de la Toussaint, d’où la traduction de "All Hallows Eve" qui signifie "the eve of All Saints Day" en anglais « la veillée de la Toussaint ». L’argument de cette proscription dans les établissements scolaires est d’éviter les allergies dues aux bonbons ainsi que d’autres incidents qui se sont manifestées par le passé.

Elle est cependant l’un des amusements prisé par la marmaille et même les adultes. Les costumes et les bonbons sont sortis lors de ce qui est sûrement l’un des jours, de toute l’année, des plus préférés de la plupart des enfants dans nombreux pays d’Europe et des Amériques notamment au Canada.

Nom en anglais d’origine chrétienne, toutes les sources présentent Halloween comme un héritage de la fête païenne de Samain, qui était célébrée à la même date par les celtes. Elle constituait pour eux une sorte de fête du nouvel an, le 1er novembre.

Cette interdiction est jugée pour les partisans de son maintien comme une étroitesse d’esprit du système éducatif américain, voire une nouvelle séparation de l’église avec l’école. Pour d’autres, il s’agit d’un produit étranger. Car Halloween est très populaire en Irlande, Écosse et au Pays de Galles. Contrées où l’on trouve de nombreux témoignages historiques de son existence. Jack-o’-lantern, la lanterne emblématique d’Halloween, est elle-même issue d’une légende irlandaise, la citrouille émettant des lumières.

En Pennsylvanie et à Philadelphie, dès le début du mois d’octobre, nombreuses écoles ont envoyé aux parents une note expliquant que le port de costumes d’Halloween a été annulé. La raison invoquée est « la sécurité est une priorité absolue. »

Les porte-paroles gouvernementaux apprécient que l’esprit festif est important dans les paliers éducatifs du primaire, mais la santé des enfants est plus importante. Alors que les parents et certains commentateurs des médias pensent que les idées philosophiques président cette décision.

Cette fête, à l’instar de Noël ou du jour de l’an, sont plus des campagnes commerciales. Les sacs de sucreries constituent la marchandise la plus vendue lors de ces périodes.

Quant aux programmes d’études relatifs au sport ou à l’éducation sexuelle, ont souvent faits l’objet de débats aux Etats-Unis. Même tranchés, ils disparaissent pas complètement et ce quelque soi la nation les contenus des leçons scolaires font débat.

Quelques sujets que nous avons publiés sur des fêtes.

FETE DE L’HUMA 2008 : AUTOPSIE DE LA GAUCHE FRANCAISE.

PAYS-BAS : Un kamikaze endeuille la fête de la Reine

A LA VEILLE DE NOUVELLES NEGOCIATIONS, LA RASD FÊTE SON 35ème ANNIVERSAIRE !

APS -Algérie Presse Service- fête ses 50 ans

EN DIAPORAMA : Célébration du 60ème anniversaire de la naissance de l’Etat d’Israël.