Accueil > Editoriaux / Opinion > Editorial, opinion, point de vue, déclaration, paix, pertinente, monde, (...) > L’info qui ne s’adapte pas au numérique n’a aucun avenir.

L’info qui ne s’adapte pas au numérique n’a aucun avenir.

Le Web en amont collecte l’information est aussi en aval dans la diffusion.

samedi 17 septembre 2022, par N.E. Tatem

Nous n’irons jusqu’à dire qu’il y a un nouveau vocabulaire pour la presse numérique. Le mot "digital" n’est pas tellement reconnu comme équivalent et synonyme de "numérique". Pourtant il s’agit bien de la même vocation et l’explication est que le 1er vient d’outre-Atlantique. Porter la création d’un contenu informatif destiné à Internet a des exigences. Comme l’interactivité où s’insèrent des graphiques et divers objets comme des sondages. Ce qui est une pesante différence de la presse traditionnelle.

Le format numérique d’informer le public a la particularité d’équipes qui sont composées de journalistes d’informations rapides. Ceux qui alimentent et maintiennent le flux du côté des sites utilisant généralement des "CMS" de publication (système de gestion de contenu), font un travail de diffusion rapide. C’est pour avoir la primauté afin que les moteurs de recherche du Web les considèrent comme source originelle de l’actualité en question.

Au sud, les journalistes voient le réchauffement climatique sans pouvoir agir.
1er septembre 2022

Les jeunes adorent des infos en vidéos et par Internet...
28 août 2022

Ils sont en rapport avec les reporters qui réalisent des sujets et des thèmes approfondis et qui se concentrent sur les articles d’analyse et d’investigation. Même ces qualités, d’exposé correct et de qualité ainsi que l’enquête fournie, est la tendance première. Cela fait la façade des lignes éditoriales assurant différenciation des contenus. Ce qui offre une grande fenêtre de lecture et des opportunités pour les revenus des lecteurs en ligne.

Pour mettre au point un contenu irrésistible lors de l’époque de la numérisation, les salles de rédaction, qui peuvent être à distance dans des « work-place » regroupant des collectifs. Ils ne peuvent pas demeurer avec les anciennes méthodes de gestion d’équipe et de production de matière attendue du public. La parution en ligne de Populi-Scoop date de 2006. Dans l’évolution de l’espèce, il a été précoce.

Alors que la presse imprimée sur papier devient chaque jour moins viable, même financièrement, le numérique continue de gagner en popularité et en reconnaissance. L’impact de Wikileaks est inégalé. La mutation des éditeurs pour la mise en place de structure tangible avec son nouveau modèle économique n’a pas suivi. Les anciennes matrices et stratégies n’ont pas facilement adopté les règles qui ont un engouement des internautes avides d’infos pour s’imposer.

Notre modèle n’a pas transité de l’édition sur papier à celui en ligne. Il a été directement propulsé au Web. Les salles de rédaction ont continué à travailler dans un centre de production unique, composé de réviseurs et de rédacteurs de production polyvalents et indépendants pour une même plate-forme associant Internet et papier (ou radio, TV...). De manière transparente l’association de l’impression ou du Web a foisonné. Elle bute dès 2022 à son terme, difficile de tenir sans le numérique.

Avoir une très petite équipe de spécialistes seniors des journaux sur papier (sous-chef, rédacteur en chef, sous-réviseur, gestionnaire de pages) pour simplifier et rationaliser la production d’impression, en faisant avancer les délais, ce qui termine finalement devant la fin vainement tant repoussée. Il est possible de transiter en faisant convergence au digital qui a de l’interactivité.

Du filtrage des infos par les journalistes, médias et lecteurs.
23 juin 2022

Le passage du journalisme de presse traditionnelle, écrite pour support papier, à la numérique, n’est pas fusionnel comme le contact entre amants. Ce qui fait référence qu’un même concept (d’informer) est généralement un simple rapprochement de deux modes différents. Or le second fait évoluer autrement l’original. Bien sûr ce genre de révolution ne peut laisser indifférents ceux qui campent sur des positions acquises.

Cela signifie que plusieurs champs et pratiques, auparavant inexistants et séparés les uns des autres, commencent à incorporer de nouvelles zones communes. Et forment les nouveaux supports médiatiques, là où se chevauchent l’ancien sur le contemporain, ou vis-versa. Les attitudes des domaines combinés créent cette nouvelle zone, avec des propriétés uniques où de nouvelles idées, services et fonctionnalités peuvent s’épanouir.

La transformation des rédactions qui un revirement stratégique décisif d’un ancien modèle se fait dès à présent, que cela déplaise. La création de structure dite une salle de presse du 21e siècle, réalise la jonction entre écrire un article et réaliser un contenu pour le Web, ce qui est au cœur d’une nouvelle appréhension dans un nouveau contexte.

La recherche et les données sont essentielles pour une nouvelle ère. Repenser les opérations éditoriales est également critique pour gagner en efficacité dans le centre névralgique de l’entreprise. Il s’est avéré si difficile de passer d’une approche centrée sur l’impression à une approche numérique. Le changement est difficile à comprendre. Et de nombreuses entreprises sont simplement effrayées par le mot « numérique ».

Les expériences de passage au numérique briser certains confins, pourvu qu’Internet soit accessible et la fracture numérique recule. Les nouvelles technologies de la communication fournissent un cadre valable pour la collecte d’informations à travers le Monde.

Et les villages d’Afrique, une fois connectés à la toile, trouveront leurs échos. Ce qui les fera inévitablement progresser dans ce qui est la mondialisation. Et l’acquis de renforcer le développement dans ces arrière-pays souvent isolés se fait quand leurs faits, peu couverts par les médias lourds, soient diffusés.

Utilisateurs d’Internet en Afrique septembre 2019.


Voir en ligne : Internet, Web, presse, médias, numérique

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?