POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Connexion Membre - ou - Inscription

Le comité des droits de l’enfant de l’ONU examine la candidature de l’Algérie

A la lumière du conflit armé où les fanatiques ont égorgé et mis aux fours des bébés

 

dimanche 13 mai 2018, par Hugo Mastréo

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) consultera la demande d’adhésion de l’Algérie au Comité des droits de l’enfant. Ce dernier qui se réunira à Genève du 14 mai au 1er juin 2018, examinera, le Jeudi 17 mai de 10h00 à 13h00, la situation de ce pays d’Afrique du nord, au regard de l’implication d’enfants dans les conflits armés. Vu que les turbulences politiques et de violence que traverse encore cette nation.

Le protocole étant facultatif, mais néanmoins il est suivi et pris en compte, comme indicateur. Il permet de considérer et d’évaluer l’appartenance aux instances internationale et la conformité à la protection des plus jeunes, par les pays qui entrent dans l’instance..

L’assurance que les enfants savent comment appeler à l’aide en cas de danger, est due à une formation civique, voire comportementale. L’application des règles essentielles des premiers secours constituent déjà un apprentissage nécessaire aux citoyens qui aspirent à vivre aux normes d’harmonie. Elle est basée sur l’éveil accordée aux enfants.

Principalement, le Comité des droits de l’enfant, composé de 18 experts indépendants, surveille la manière dont les États qui ont ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE), se conforment à leurs obligations. Ce "CDE" tiendra ses sessions dans la salle de conférence du Palais Wilson à Genève.

Ainsi les États qui sont parties à part entière de la Convention et / ou à ses deux premiers Protocoles facultatifs, doivent soumettre des rapports écrits réguliers et périodiques au Comité. Généralement des compte-rendus annuels doivent être soumis aux partenaires. Ainsi que des réponses doivent être obligatoirement fournies en cas de questionnaires sur des cas spécifiques.

Voici les principales observations quant à ces nouvelles adhésions :
- Lors de la réunion à Genève qui se tient du 14 mai au 1er juin 2018, l’Argentine, l’Angola, le Monténégro, le Lesotho et la Norvège seront examinés au titre de la convention en vigueur.
- Pour la demande d’adhésion de l’Angola et de la Fédération de Russie, elles seront évaluées concernant la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie qui met en scène des enfants (OPSC).
- Quand l’Algérie, avec revient aussi l’autre pays africain, elle sera observée sur plan de la présence des enfants dans les conflits armés (OPAC).

Le déroulement de ces séances marathons de Genève, les membres du Comité tiennent des réunions où seront posées des questions aux délégations gouvernementales respectives. Ces dernières répondront pour que le Comité fonde puisse dresser son évaluation. La présentation d’un rapport de l’État partie doit comporter des explications écrites à la liste des points à traiter par la CDE.

Outre les réponses des délégations des pays concernés, le "Comité des Droits de l’Enfant" se référera à d’autres sources d’informations. Outre les experts qui peuvent présenter des rapports de presse ou des enquêtes spéciales, des indications peuvent provenir d’autres parties comme les organes des Nations Unies et des ONG.

La CRC publiera ses conclusions, connues sous le nom d’observations finales, le mercredi 6 juin 2018. Une conférence de presse pour présenter les conclusions est prévue pour 12h30 le même, jour dans la salle de presse 1 au Palais des Nations à Genève.

Voir le communiqué du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies : ICI

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invité à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article

UNE SERIE D'ARTICLES SUR LE MONDE DU TRAVAIL.

De notre rédacteur : T O U R E T.

Forum de discussion : Stress - Discrimination - Harcèlement et Suicide à cause du BOULOT