POPULI-SCOOP

Info citoyenne & Actus critiques  Sujets : COVID-19    S'inscrire & publier.   Articles en podcasts

Accueil > Editoriaux / Opinion > Editorial, opinion, point de vue, déclaration, paix, pertinente, monde, (...) > La désinformation n’est pas née avec Internet qui la colporte.

Temps de lecture estimé : 2 mn

La désinformation n’est pas née avec Internet qui la colporte.

L’info alternative produit le "sans-buzz" des localités nié des lourds médias.

mardi 29 décembre 2020, par N.E. Tatem

La maladie de la désinformation qui s’est emparée des institutions habituellement servant le "prince" (l’employeur) ne date pas de 2019. Elle n’est pas de l’ère d’Internet et encore moins de la faveur des réseaux sociaux du Net. Avec ces derniers, les confrontations idéologiques qui n’ont pas d’identités philosophiques, la partition et la territorialité des groupes se limite à qui peut s’emparer des rouages du pouvoir.

L’avant-goût de désinformation, de l’élection présidentielle de 2016 aux USA, nous donne maintenant le temps de revoir de près la crise médiatique, où s’opère l’effondrement des moyens classiques, traditionnels et corporatistes. Et c’est la dimension « réseaux sociaux » du Web qui nous montre que les faiseurs d’opinions ne sont plus les mêmes. Les mains du public sont influentes aussi.

Modiques contenus d’Algérie sur Internet sous félonie bureaucratique.
24 décembre 2020

La désinformation a obligé les grandes entreprises technologiques à prendre de nombreuses demi-mesures cette année qui se termine. Eliminant des comptes d’utilisateurs, mais sans freiner le flux d’une actualité originellement obéissante à des chapelles et officines plus résistantes que jamais à l’avènement de nouveau médias dits alternatifs. Les accusant de colporter des « fake news ».

Ce n’est pas parce que Trump revendique des sources dites alternatives qu’elles sont dévoyées. Il a repris à son compte l’expression « fake news » aussi. Mais parce qu’elles s’adonnent à la véritable communication sociétale, où les sujets méprisés par les gros et lourds médias sont mieux rapprochés et appréhendés car relevant de l’environnement des citoyens avides d’expression, tels les blogueurs.

Alors il faut se questionner comment et pourquoi, les sources d’information « non fiables » ont gagné en popularité en 2020 ? Mais de quelle crédibilité parle-t-on ? Quand on sait que les entreprises médiatiques appartiennent aux gosses fortunes, sinon elles relèvent des fonds d’investissement, alors qu’aucun journaliste jugé de gauche ne soit taxé d’être au service de forces occultes.

Finalement le simple consommateur de l’information est confronté à une même pièce à deux faces. Il s’agit de 2 modes principaux de production des « fake news ». D’abord il y a la propagande effective au moment des grands événements, comme l’invasion de l’Irak où les médias professionnels imposent des mensonges. A ces moments de guerre, l’Etat hégémonique s’implique.

Facebook ferme nombreux faux comptes russes et français.
19 décembre 2020

Et les décideurs, en même-temps, instituent des « blacks listes » de journalistes et de titres de presse, voire de médias, bannis de l’espace d’expression et de diffusion. Ensuite il le parasitage des mercenaires, à la solde des dominateurs en politique, qui prennent en main les supports qui fournissent les informations, afin de faire d’extravagantes actualités ayant leurs partisans aussi pour les soutenir.

Il n’y jamais eu de journaliste qui se dit être du sens traditionnel du métier et du terme. C’est-à-dire qui sous l’idée de l’impartialité perd son objectivité, tronquant les conséquences du fait qu’il rapporte, alors que visiblement l’effet est inévitable selon le contexte. Dire qu’on est toujours journaliste d’opinion et de plaidoyer de ses idées serait plus juste.

Donc c’est pour une question d’enjeux que la place des médias est lié au public. Il y a le but de s’emparer de la puissance des Etats, ce qui est interne aux communautés d’un pays. Mais aussi la guerre, entre les Etats qui se livre pour influencer, ou piéger, les citoyens à changer ce qui ont les ressorts publics. Le jeu du rapport de force maintient ou modifie qui dirige !

Vous voulez utiliser un stockage en ligne, du cloud de Microsoft, cliquer ICI.


Voir en ligne : Fake news & désinformations

  -¤-  S'inscrire pour publier.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


  Nos sujets : COVID-19.   -¤-  S'inscrire pour publier.

Articles les plus lus.
  1. Fetwa d’Ahbab Errassoul en Mauritanie contre Aminatou 2014-06-23 19:28:50 - 119104 visites
  2. Wikileaks avertit sur 140 choses que les journalistes ne devraient pas dire à propos d’Assange 2019-01-09 19:58:33 - 35763 visites
  3. Carte professionnelle aux artistes et auteurs algériens, un acquis social... 2015-02-16 23:42:03 - 35652 visites
  4. Guerre sans issue contre la Russie accusée d’avoir la main sur la Maison Blanche 2018-12-18 18:04:55 - 33058 visites
  5. Les USA quittent les instances de l’ONU pour les violations des droits de l’homme 2019-01-05 14:26:17 - 30125 visites
  6. Grève des enseignants algériens, l’incurie des sous-valeurs traditionnelles 2015-03-04 15:01:37 - 29847 visites
  7. MALI (Maroc) : Mouvement alternatif pour les libertés individuelles 2010-01-08 11:04:24 - 29147 visites
  8. Les horreurs scientifiques de la CIA, même Frankenstein n’avait pas tant imaginé 2018-12-12 12:52:26 - 27924 visites
  9. Gaza totalement clôturée, le but du bagne à ciel ouvert est atteint par les sionistes 2019-01-03 20:25:59 - 27258 visites
  10. Etats-Unis et France : plus de visiteurs du sondage sur présidentielle 2019 en Algérie 2019-01-03 16:28:55 - 26560 visites
Soutenir par un don