POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Les besoins croissants des humains en énergie, le pétrole tiendra à moyenne échéance

Plus d’énergie et moins de carbone, tout un programme pour le dire et vraiment le réaliser.

vendredi 15 février 2019
par Rebel Kazimir


Révolution énergétique sur la surface de la Terre. Environ 75% de l’augmentation de la consommation énergétique provient des besoins des grandes populations de l’Asie particulièrement où ce qui est l’émergence économique est bien présente. La nécessité d’alimenter l’industrie et les bâtiments accentue une demande, à laquelle répond maintenant toutes les possibilités existantes, y compris les plus anciennes. Mais, les perspectives de nouvelles ressources sont déjà visibles...

Voir en ligne : Notre dossier Pétrole

Sous nos yeux, la manière dont l’énergie est consommée est en train de changer temps réel, notamment dans les pays développés, qui sont hautement énergivores. En attendant qu’arrivent sur le marché de bien nombreux peuples, le monde s’électrise pour abandonner les plus polluantes. L’énergie devient de plus en plus une partie de des services plus larges qui sont achetés et vendu dans toujours plus concurrentiel et des marchés numériques efficaces.

- En Chine et aux USA, le credo du nucléaire, pour zéro gaz à effet de serre, est solution 18 octobre 2018

La société BP vient de publier un rapport sur les perspectives, consulter ICI. Dans ses données et exposés, il est mis en avant la forte demande particulièrement de la Chine et de l’Inde, sans omettre de croire aussi à d’autres régions du Monde dites émergentes et pouvant même faire des découvertes de gisements avantageux. Mais le changement est globalement en marche en prévision de l’épuisement des ressources actuelles.

L’énergie pétrolière a encore de l’avenir devant elle, mais seulement à moyenne échéance, d’ailleurs relativement éloignée par rapport à tout le règne de la lumière faite par les huiles terrestres. D’ici 2040, les nouvelles technologies aspirant à maîtriser tant la production énergétique, soit en trouvant de nouvelles sources soit en réduisant la consommation, génèrent des machines nouvelles pour ça.

La majeure partie de cette période, moyennement longue, le monde continuera à consommer davantage du pétrole. Mais d’année après année, jusqu’à ce que la demande atteigne un pic d’environ 108 millions de barils par jour dans les années 2030, selon les analystes s’exprimant dans les les médias. Cette année, de 2019, l’OPEP s’attend à ce que la demande mondiale de pétrole atteigne 100 millions de bpj, elle est encore légèrement en dessous en ce début de l’année.

L’énergie renouvelable deviendra, d’ici moins de deux décennies, la plus grande source de production d’énergie au monde. Avec les investissements humains et matériels qui planchent à trouver les possibilités attendues, dans un avenir pas si lointain la consommation sera encore plus grande proportionnellement à chaque individu, mais surtout les bases qui la fournissent se multiplieront.

De nouvelles obligations sont favorables aux objectifs climatiques qui se présentent comme une urgence ne pouvant aller au-delà d’un quart de siècle pour amoindrir l’effondrement des milieux écologiques nécessaires à la vie. Le côté réduction des émissions des gaz nuisibles a ce double défi, de limiter les émanations dans l’air et de sauver les milieux naturels qui entretiennent le mode d’existence diversifié actuel. Et qui déjà lésé par rapport au passé.

- Réchauffement climatique : scientifiques contre politiciens lobbyistes 21 juin 2017

Ce qui signifiera le passage à un système énergétique à plus faible teneur en carbone. C’est ce que le monde cherche à passer à une voie compatible avec le climat. Donc il lui faut une gamme de produits énergétique qui sont actuellement en élaboration par plus des scientifiques, dont la mobilisation est motivée par l’état de l’urgence climatique, que des commerçants ou des explorateurs.

Beaucoup plus de progrès et de changement est nécessaire sur ce front, alors que le monde est tenté d’avoir une chance de passer une telle voie inhérente aux besoins beaucoup plus importants d’énergie afin de répondre à une demande croissante, à mesure que la prospérité augmente, dans plusieurs régions du Monde.

Le recrutement des nouvelles énergies est celle des technologies. Ce qui fait que des populations resteront encore dépourvues des lumières, malgré la diversité des offres, sauf si elles bricolent pour surmonter leurs besoins. La demande en énergie continuera d’augmenter dans le secteur des transports. Cette croissance ralentira fortement à mesure que les véhicules deviennent plus efficaces et que plus de consommateurs optent pour les voitures électriques.

Les deux tiers de la population mondiale vivront encore dans des endroits à consommation d’énergie relativement faible par habitant. Le monde devra générer plus d’énergie, mais la livraison à des territoires éloignés et enclavés, pouvant être des lieux de vie améliorée et propre sur le plan écologique, est plus chère. Selon le rapport de BP, la consommation de gaz naturel augmentera de 50%, au cours des 20 prochaines années, tous les coins du monde verront leur demande s’élever.

Répartition de consommation des différentes énergies de 1970 à 2040.

Répondre à cet article