Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, affaires (...) > écologie, planète, mer, sauvegarde, générations futures, avenir, verts, (...) > Données sur les migrations : éternel & millénaire mouvement des (...)

Données sur les migrations : éternel & millénaire mouvement des peuples.

Les faits politiques font les départs rejetant les réductions des libertés.

mardi 4 octobre 2022, par Hugo Mastréo

C’est la Chine qui a la plus grande diaspora, avec environ 49.5 millions, ayant séjourné à l’étranger de 2011 à 2021. Elle est disséminée à travers quasiment tous les pays du Monde ou presque. Cette population exilée a beaucoup contribué à l’ouverture de sa patrie sur le Monde et à son essor économique, selon une lecture pragmatique du "CAPITAL" de Marx. Et son fabuleux apport dans les terres d’accueil est multiforme.

Cet article a diverses sources. Il s’inspire de compétences scientifiques qui s’expriment sur cet épineux sujet. Voici une filière de plusieurs études qui l’ont inspiré.

Le mouvement d’individus ou de populations assez importantes d’une région géographique à une autre est une migration. Quand elle est humaine, distincte de celle des animaux d’Afrique cherchant des herbes grasses, les refoulements lors des accueils ressemblent, à s’y méprendre, à l’affût des prédateurs de la savane. L’étude de cette pérégrination douloureuse relate que les migrations se différencient selon les composantes des groupes et leurs projets.

Faut-il croire les chiffres des décès de migrants lors de leur voyage ?
20 décembre 2020

L’incertitude de la rente pétrolière & la peur de l’islam rigoriste font la migration
13 décembre 2018

L’exil n’est pas nouveau pour toutes les espèces où pour certaines est un instinct inné. Volailles et insectes changent de territoire chaque saison. La quête d’une meilleure vie est l’objectif principal, voire commun à tous les cas, de cette réalité humaine d’aller vivre ailleurs. Afin d’échapper à la misère disent les politiciens que les gens partent. Mais souvent le choix du mode de vie, pour fuir des traditions obsolètes et archaïques, pousse à changer de territoire.

Les études sociologiques sont fermes sur les raisons des départs Elles les classent de différentes manières. En fonction de la cause ou bien de l’ampleur, les personnes peuvent migrer pour divers facteurs d’incitation et d’attraction. Les facteurs de préférence attirent les gens vers une région et ont tendance à être plus positifs, tels que les opportunités économiques ou d’éducation.

Interne aux pays...

Par ailleurs traditionnellement, ce qui a été la forme de migration la plus courante est dite interne aux pays. Historiquement des nations voient leurs habitants changer de lieux pour saisir les opportunités en s’installant, avec de déconcertantes facilités, dans des régions florissantes de richesses et d’autres caractéristiques aimables.

C’est particulièrement vrai à mesure que les sociétés s’industrialisent et provoquent des demandes de main-d’œuvre. Alors les populations des zones rurales sont réduites. Et grâce aux améliorations de la technologie agricole cette tendance est aussi encouragée. Ce qui pousse à l’urbanisation qui augmente à mesure que les gens se déplacent à la recherche de travail dans les villes et les cités.

Accablée pour l’accueil des migrants, que dit l’Algérie des "haragas" ?
9 octobre 2020

2007 a marqué la première année où une plus grande partie de la population mondiale a vécu en milieu urbain qu’en milieu rural. La part de la population urbaine mondiale devrait atteindre près de 70 % au cours des trois prochaines décennies. Par rapport à la migration internationale, les motivations de la migration interne sont généralement économiques. Egalement elles sont plus susceptibles d’être affectés par l’éducation, le logement ou les opportunités sociales.

... et aussi poussés à partir, sans regarder derrière !

Il n’y a pas de définition juridique fixe d’un migrant car il existe diverses catégories. L’émigrant économique est la personne qui se déplace pour survivre. La fuite des cerveaux par manque de bien-être. Et enfin le réfugié climatique ou environnemental. Ces cas se chevauchent aussi. Le déplacement causé par les conflits a rendu la catégorisation statistique plus difficile.

L’aperçu des tendances migratoires dans le monde montre le solde migratoire annuel (arrivées moins départs) de tous les pays et territoires, par rapport à la taille de leur population. Entre 2017 et 2021, les régions du monde qui ont perdu la plus grande part de personnes via l’émigration étaient les Îles Marshall et les Samoa américaines dans l’océan Pacifique, suivies du Liban et du Venezuela.

Durant cette période, ces quatre territoires, dont certains connaissent de graves difficultés économiques, ont connu une perte nette moyenne de 28 à 42 habitants pour 1 000 habitants par an. En Afrique c’est le Soudan qui voit plus de départ.

En revanche, les régions qui ont attiré le plus de migrants par rapport à leur taille de population étaient l’archipel des Tokélou administré par la Nouvelle-Zélande, le paradis fiscal des Caraïbes des îles Turques et Caïques et, en Europe, Malte. Pour ces trois localités, le solde migratoire annuel moyen se situait entre 22 et 45 personnes supplémentaires pour 1 000 habitants.

Arabie Saoudite : expulsion massive des émigrés
15 NOVEMBRE 2013

Quelques datas disparates sur la situation des migrations dans le Monde.
MIGRATION INTERNATIONALE
Nombre de Chinois vivant à l’étranger : 49,3 millions Pays européen avec le solde migratoire le plus élevé : Russie (320 617) État américain avec la plus grande part de sa population née à l’étranger : Californie (27%)
REMISES
Pays avec le plus grand flux sortant de fonds : États-Unis (72 milliards USD) Région recevant la plus grande somme de transferts de fonds : Asie du Sud (147 milliards USD)

Part du PIB de la Somalie constituée des envois de fonds : 35% |

DÉPLACEMENT FORCÉ
Pays avec le plus de nouveaux déplacés : Éthiopie (5,1 millions) Voie la plus courante de migration illégale vers l’UE : Méditerranée centrale (35 673 traversées) Proportion d’immigrants d’Amérique centrale au Mexique qui ont fui en raison de la violence, de l’insécurité et des conflits : 81%
MIGRATION CLIMATIQUE
Région avec la part projetée de migrants climatiques la plus élevée en 2050 : Afrique du Nord Nombre de personnes déplacées suite à des catastrophes : 23,7 millions Projection pessimiste du nombre de migrants climatiques déplacés internes en Afrique subsaharienne en 2050 : 71 millions

Le phénomène des "Haragas" partants du Maghreb sur des embarcations de fortune concerne des déplacés majoritairement pour raison économique. Mais aussi par conviction d’insoumission à des existences ressenties sans perspectives attractives. C’est l’archétype de migration qui se dirige vers des cieux plus cléments se trouvant au nord. Et souvent au Moyen-Orient, un simple et instantané boulot attire aussi.


Voir en ligne : Migration - Exil - Haraga

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?