POPULI-SCOOP : Info citoyenne & Actu critique

 


Les directives de Benladen au terrorisme en Algérie révélées...

Un document exclusif qui retrace des liaisons vérifiées

samedi 2 avril 2016
par Damien Djamel Bouch’Raf


Le site de propagande islamiste « Menastream » a diffusé un document en langue arabe, trouvé, annonce-t-il, parmi les contenus d’un ordinateur portable d’un terroriste de l’AQMI. Il révèle clairement, pour la première fois, les relations des terroristes algériens avec Benladen. Au sein de cette plateforme sur le Web dédiée à l’apologie du leader d’Al-Qaïda, ce texte comprend la chronologie des projets du passé, et du présent aussi, réservés à l’Algérie. La source rassemble des correspondances et en a fait le texte que nous vous livrons une copie

Voir en ligne : Notre dossier : Algérie

Nous avons diffusé dernièrement l’information du décès du chef de file des islamistes soudanais, Hassan Tourabi (lire ICI). Parmi les réactions, nous avons reçu celles des intégristes algériens. Contrairement aux autres qui s’en félicitaient que l’humanité s’est débarrassée d’un véritable commanditaire du terrorisme, les intégristes s’offusquent de notre sujet. Mais la vérité est là, le Soudan et Tourabi, comme l’Arabie Saoudite et les islamistes du Bosphore, sont derrière le terrorisme transfrontalier.

PDF - 3.8 Mo
Les projets de Benladen pour l’Algérie
Document exclusif de 2014, rédigé par l’AQMI, qui relate l’action du chef d’Al-Qaïda pendant les 1ères années de la décennie rouge et noire ?

Nous persistons à alerter sur le virus « djihadiste » inoculé aux islamistes, via le FIM (Front Islamique Mondial) dans la radicalisation des jeunes musulmans, où qu’ils peuvent être. Le Soudan est la plaque-tournante en Afrique, comme l’est la Turquie au Moyen-Orient. Mais le souhait que l’Algérie soit un fief produisant du terrorisme islamiste, est toujours entretenu, d’après le ton de son rédacteur. Le document date de 2014…

Le rôle de ce leader, présenté comme un islamiste de l’opposition soudanaise, dans l’existence des fanatiques africains et arabes, tient énormément de Benladen. Le chef d’Al-Qaïda avait pour 1er but, à l’époque, après l’Afghanistan, le Maghreb. Quand l’Afrique ne connaissait pas encore le moindre extrémisme.

Confectionné par islamistes algériens qui animent le FIM "Front Islamique Mondial"

Maintenant notre article est enrichi de cette matière encore plus détaillée et de source toujours active (visible sur Internet). Le Soudan, où a séjourné Benladen entre 1991 et 1994, a été le chemin d’accès à l’Algérie, via le Sahara par lequel transitaient les afghans. Nous vous donnons copie du document en langue arabe, qui retrace les contenus d’un ordinateur portable d’un terroriste…

Un nommé Abi-Akram Hisham, a produit un article de propagande pour l’AQMI, ayant pour titre : « Cheikh Oussama et son soutien au djihad algérien ». Si la relation du terrorisme avec l’islam et les musulmans n’est jamais admise, cependant l’érudition des criminels en théologie ne fait aucun doute. Et c’est cette porte qui met la verve dite péjorativement « idéologique », quand il s’agit de théologie de la canonnière sectaire.

La liaison du leader d’Al-Qaïda avec les islamo-terroristes algériens qui n’est pas tellement reconnue, mérite d’être authentifiée. Cette fois les preuves sont matérielles.

Dans de le disque dur de ce Notebook des courriers de Benladen, présentés en guide d’une lutte contre les croisés, les juifs et les renégats. En effet, le laboratoire de l’islam « djihadiste », qui a poursuivi le commencement en Afghanistan, fut l’Algérie.

Voici les principaux paragraphes du document :

- C’est dès les premières semaines de l’année 1991 que les Algériens ont été rapatriés d’Afghanistan, pour qu’ils organisent les grèves, puis déclenchent le Djihad
- L’étape du Soudan où se sont formés et regroupés les premiers des islamistes algériens.
- La relation de Benladen avec le GIA (Groupe Islamique Armé).
- L’allégeance des islamo-terroristes algériens, de la « décennie rouge et noire » à « Qaidet-El-Djihad » soit : El-Qaïda.

Participer à notre mini-sondage de moins d’une minute. Anonyme on peut exprimer, sans obligation, son opinion.

Sa question unique est : Qui après Bouteflika ?

Cinq choix ayant trait au profil, au parcours et à la personnalité du prochain président. ICI - MERCI

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invité à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.

Répondre à cet article