Accueil > Humanité > Monde, actualité internationale, politique, relations, diplomatie, (...) > Politique, France, francophonie, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique, monde (...) > nationale, fait politique, une et première page, médias, actualité, pays, (...) > Le POLISARIO revendique les attaques sur Smara du 29 octobre 2023.

Le POLISARIO revendique les attaques sur Smara du 29 octobre 2023.

L’impuissance de l’ONU, et la MINURSO pour l’autodétermination, mène au conflit.

lundi 4 décembre 2023, par Rebel Kazimir

Suite aux faits du 20 octobre de l’année 2020, le Maroc a mis fin le 13 novembre à son engagement envers le cessez-le-feu, signé en 1991, pour son conflit du Sahara occidental, lors de la même année. Les manifestations ont eu lieu à Guerguerat, zone tampon située à la frontière mauritanienne, en sont la raison. Mais la vraie cause est le statuquo, durant des décennies, alors que la population de la région attend un référendum d’autodétermination.

Selon plusieurs rapports de médias, le POLISARIO a revendiqué l’attaque du 28 octobre 2023, contre des sites d’occupants marocains dans la ville sahraouie de Smara et sa région. Une déclaration proclamée par la voix de l’agence de presse sahraouie a été rendue publique. Elle a été diffusée la veille du jour où les Nations unies devaient décider du renouvellement du mandat de la Minurso.

Le prochain rapport de la MINURSO est des plus attendus pour ce qui se passe la région d’Afrique du Nord. Il devait commenter cette récente attaque du POLISARIO, sur la ville de Smara, qui a fait des victimes. Son contexte est celui d’une réunion du conseil de sécurité de l’ONU, dont est directement concernée la mission pour l’a tenue d’un référendum au Sahara occidental. Lequel ne semble pas venir. Alors la colonisation fait moult subterfuges pour s’ancrer davantage, car le temps joue à une occupation indémontable.

Pour le Sahara Occidental, De Mistura croit à la révision de la diplomatie aux USA.

Nombreuses chancelleries et cercles médiatiques ne croient pas que le Sahara dit Occidental du nord-ouest africain est une zone de guerre. Pourtant, le conflit est resté sans solution depuis plus d’un demi-siècle et est assez agité depuis que les Sahraouis ont provoqué la rupture de l’accord de paix qui s’avère factice. Mais qui permettait à l’occupant de réaliser l’extension de sa domination-assimilation du territoire.

L’organisation indépendantiste assume être à l’origine de quatre explosions dans la nuit du 28 au 29 octobre à Smara. L’attaque a eu lieu alors que le Conseil de sécurité tenait sa réunion à ce sujet et prorogea le mandat de la MINURSO jusqu’au 31 octobre 2024. Il ne fallait pas que le fait passe sous silence, sur le terrain la guerre continue alors que les Fake News du Maroc chantaient victoire !

En adoptant par 13 voix pour et 2 abstentions (Fédération de Russie et Mozambique) la résolution 2703 (2023), le Conseil de sécurité a fait éloge des efforts de l’actuel Envoyé personnel, M. Staffan de Mistura. Ses consultations du 27 au 31 mars 2023, avec les belligérants le Maroc et le Front POLISARIO, ont aussi associé l’Algérie et la Mauritanie.

Nous avons publié dernièrement un article (à lire à partir du lien en haut) sur le travail de l’émissaire onusien qui présume que l’échec de Donald Trump au vote des USA, modifierait le rapport de force pour cette crise coloniale en Afrique du Nord. L’Envoyé de l’ONU, dans un esprit de réalisme et de compromis, en vue de le faire aboutir ses démarches, a sollicité plus d’engagement des acteurs régionaux à contribuer.

Ce que les Américains risquent d’abandonner : A Alger, les USA confirment leur soutien au Maroc pour le Sahara.
9 janvier 2021

Des « tirs de projectiles » ont fait un mort et trois blessés, dont deux grièvement, selon diverses sources qui, depuis des années, ne croyaient pas à une reprise des hostilités. En effet, divers supports d’informations ne tenaient pas compte des opérations « minimales » qu’effectuaient les combattants du POLISARIO auprès du mur de sable qui sépare les zones occupées de celles dites libérées.

Les autorités marocaines ont fait état de quatre explosions dans la nuit du 28 au 29 octobre à Smara. Ces déflagrations dues au lancement de projectiles, et non à des engins posés localement, ont visé trois quartiers de la localité et « causé des dégâts matériels à deux maisons », ont précisé les autorités d’occupation.

Le conseil de sécurité de l’ONU, proroge le mandat de la MINURSO jusqu’au 31 octobre 2024, en dépit que son travail n’a débouché après des décennies tractations qui s’avèrent vaines. Alors que son débat de fin octobre a été vraiment d’une discussion rarement si profonde.

En effet, au même moment de la tenue de la réunion du Conseil de Sécurité, le mouvement indépendantiste du POLISARIO pourra frapper encore d’autres fois prochaines. Car ses hommes sont plus décidés de faire entendre leur cause.

Au cœur du Sahara en guerre dans le nord-ouest africain, ce conflit sert à une continuelle production marocaine de Fake News visant le voisin algérien qui accueille des réfugiés sahraouis fuyant la monarchie du Cannabis.

Le mur du Maroc qui se prolonge au nord pour l’Algérie, quand la monarchie présume l’ouverture des frontières.

Partager sur les réseaux :

Voir en ligne : POLISARIO & Maroc

     
GNU GPL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?