Accueil > International > Grands événements : Gigantisme de l’inattendu. > L’Espagne marchande le gaz d’Algérie et le revend coûtant.

L’Espagne marchande le gaz d’Algérie et le revend coûtant.

Utilité des infrastructures aux portes de l’Europe dans le commerce.

vendredi 29 avril 2022, par Azouz Benhocine

Dans le contexte international où l’Algérie est en position de force, avec l’énorme demande de gaz à des prix attractifs sur le marché mondial, il y a moult curiosités. Le marché est soutenu par la crise russo-ukrainienne. Et l’exigence de Moscou, de paiements de ses ventes de gaz en roubles, rajoute à la situation de perturbation un plus. Qui se traduit en crise pour bien d’autres produits que ceux énergétiques. En conséquence la spéculation et la revente sont un plan commercial rentable.

Le 8 mars 2022 des médias ont rapporté que l’Espagne commence à vendre son gaz à la France où la consommation totale annuelle est estimé à 40 milliards de m3. Deux semaines plus tard d’autres informations indiquent que le Maroc allait être fourni des mêmes produits énergétiques par Madrid. A se demander d’où puise le pays du sud-ouest européen ces marchandises qu’il revend sans entraves ?

La guerre Russie/Ukraine opportunité au TGSP d’Afrique.
5 mars 2022

Les gazoducs de Irún et Larrau drainent annuellement 8 milliards de m3 par an, en provenance principalement d’Algérie. Chose d’ailleurs qui n’est pleinement exposée, en dépit des questionnements posés par les médias et certaines chancelleries. Cependant, cette première initiative de distribution prouve le rôle central que l’Espagne pourrait jouer en Europe en cas de pénurie et est déjà établie pour bien des marchandises.

Nombreux observateurs se sont demandés comment le pays ibérique puisse être une plaque-tournante dans la distribution du gaz et d’autres énergies ? La réponse qui leur est donnée coule de source. Le développement d’équipements dont s’est doté ce pays permettent, à lui et à ses partenaires ainsi voisins, de changer rapidement de fournisseurs, sans que la distribution nationale soit affectée.

Sept terminaux méthaniers qui servent à dispatcher le gaz naturel à l’arrivée dans les ports, dont la plus importante infrastructure portuaire est celle de Barcelone. En plus de ses terminaux méthaniers, l’Espagne possède une importante flotte de navires équipés de citernes servant à transporter du gaz naturel liquéfié. Comme c’est le pays européen le moins dépendant de la Russie pour ses besoins énergétiques, pour s’être tourné à la rive sud de la méditerranée.

Il va de soi que le gaz utilisé par la péninsule provient d’ailleurs actuellement en grande partie de l’Algérie. Mais les relations avec ce grand pays d’Afrique se sont perturbées lors du mois d’avril 2022, alors que la région du Maghreb vit une confrontation de l’occupation par le Maroc du Sahara occidental. L’Algérie profite d’une demande accrue pour son gaz, après des années de baisse des ventes d’énergie qui ont rongé ses réserves de devises étrangères.

Les ultra-émetteurs de méthane dans le Monde désignés.
8 février 2022

Le président algérien Abdulmadjid Tebboune a déclaré «  Nous assurons les amis espagnols, le peuple espagnol, que l’Algérie n’abandonnera jamais son engagement de fournir du gaz à l’Espagne en aucune circonstance.  » Après que Pedro Sánchez, 1er-minsitre s’est confondu de concessions suite aux pressions de Rabat.

Cependant, le ministère espagnol de l’énergie a déclaré qu’en aucun cas le gaz acquis par le Maroc ne proviendrait d’Algérie et qu’il avait discuté du plan avec Alger ces derniers mois. Fournissant cette explication : «  Le Maroc pourra acheter du GNL sur les marchés internationaux, le décharger dans une usine de regazéification sur le continent espagnol et utiliser le gazoduc maghrébin pour l’amener sur son territoire.  »

L’Algérie a averti mercredi qu’elle mettrait fin à l’approvisionnement en gaz de l’Espagne si Madrid vendait du gaz algérien à d’autres pays, citant ce qu’elle a qualifié de décision espagnole de fournir du gaz au Maroc via le gazoduc liant ce fournisseur du sud à l’acquéreur du nord.

Ce pays pétrolier a précédemment déclaré qu’elle s’en tiendrait à son contrat avec l’Espagne malgré le retrait de son ambassadeur en raison d’un différend entre les deux pays concernant le territoire marocain du Sahara occidental. C’est une histoire qui attend des rebondissements, tant le commerce du gaz est sous tension.

La géographie comme celle de l’Espagne et de l’Algérie rapproche des zones de forte consommation. L’arme du pétrole et de ses dérivés, principalement le gaz, a déjà servi comme moyen de pression dans les relations internationales. Les producteurs disposent de cet atout et s’en servent comme perturbateur des pays qui ne disposent de cette fondamentale énergie. L’épisode de la guerre russo-ukrainienne déstabilise plusieurs échanges et celle du gaz est touchée !

Infrastructure portuaire d’Espagne

Nous organisons des sondages et enquêtes. Vous êtes invités à vous inscrire à nos panels. Merci si vous participez.


Voir en ligne : Algérie

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?