Accueil > International > Grands événements : Gigantisme de l’inattendu. > Que disent les datas sur la riposte d’Israël sur Gaza, après 7/10/23 ?

qrcode:http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article4623 TRADUIRE cette page :
Que disent les datas sur la riposte d’Israël sur Gaza, après 7/10/23 ?

Les pays occidentaux protecteurs de sionistes génocidaires.

jeudi 6 juin 2024, par Hugo Mastréo

C’est lors de la première période, de deux semaines, du conflit débuté le 7 octobre 2023, associant Israël et les deux mouvements islamistes palestiniens, "Hamas" et "Djihad Islamique", que se trace définitivement la crédibilité de l’info. Pas moins 107 journalistes physiquement éliminés par l’occupant sioniste, afin de masquer un génocide à ciel ouvert et sans recours. Auparavant, des témoins de la presse ont été éliminés.

Que disent les datas sur le dernier conflit, entre Palestiniens et Israéliens, commencé dès le 7 octobre 2023 ? Cette question devrait une réponse judicieuse quand elle est fournie avec impartialité par une (ou des) source neutre des deux parties en conflit. Les Occidentaux qui se targuent de démocratie et de liberté de leurs médias, ont montré qu’ils ont un parti-pris colonialiste.

L’Algérie requiert au conseil de sécurité "l’arrêt du bain de sang à Rafah".

L’objectif ultime de notre site d’infos est de permettre à ses lecteurs de mieux comprendre des conflits complexes comme celui de la spoliation des Palestiniens de leur patrie. Nous basons toujours notre travail sur les sources que nous les plus fiables et sur des recherches approfondies, notre data-journalisme a été mainte pratiquée pour relater des vérités à utilité sociale.

L’un des indicateurs essentiels relatifs aux datas, la connectivité Internet dans le monde de notre époque. Elle permet de présenter des informations sur les connexions Internet de Gaza. Nous insistons qu’être connecté concède à tout groupe de personnes de parvenir aux services essentiels, à l’actualité et à la coordination, soulignant ainsi sa pertinence à la fois pour les médias et les organisations humanitaires opérant dans les zones de conflit.

Les explications visuelles sur la frappe originelle, du 7/10/23, qui a déclenché la riposte de l’armée israélienne, n’ont jamais été montrés au public. Mais des montages des services secrets de l’occupant, le Mossad, a fabriqué des narrations qui fomentent des cruautés qui n’ont jamais été commises. Les grandes salles de rédaction des médias se sont mobilisées pour recueillir les données, en suivants les faits, la férocité israélienne leur a démontré la haine et la cruauté.

Résolution ES-10/23 de l’Assemblée générale des Nations Unies
Noir : État de Palestine - Vert : En faveur - Rouge : Contre - Jaune : Abstention - Bleu : Sans droit de vote - Gris : Non membre - Date 11 mai 2024
Palestine UN Membership Bid 2024.svg
By Underdwarf58 - This vector image includes elements that have been taken or adapted from this file :, Public Domain, Link

Pour garantir la crédibilité et la fiabilité des données, il fallait étudier de manière approfondie toutes les sources disponibles et consultées des experts pour filtrer les informations inexactes ou fausses. Compte tenu de la profusion, en particulier au début du conflit, ce processus de contrôle s’est avéré crucial pour fournir aux lecteurs des informations précises et fiables.

Les Français & le vote pour la gauche des solidarités objectives.

L’un des grands travaux effectués pour se consacrer au suivi, le South China Morning Post s’est lancé dans un projet global visant à créer un résumé visuel des informations entourant le conflit Gaza-Israël. Les cartes fournies par « Google Earth », entre-autres, fournissent, en temps réel, une imagerie des saccages effectués par l’armée de l’État hébreu, composée de mercenaire venus de plus de 60 nationalités.

La fréquence des frappes contre les civils de Gaza, de la riposte qui a commencé par l’élimination de ce que l’attaque de la résistance confessionnelle a laissé en fuyards déroutés et militaires ou civils paniqués, allait crescendo. Les recherches d’infos alors que la nature en constante évolution du conflit ne permettait plus de contenir le flux des médias lourds justifiant des crimes de guerre.

Il y a des sources, comme celle du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), qui garantissent la véracité des données et cette institution les enregistre. Elle dispose aussi des éléments cartographiques les plus à jour et les plus fiables. À partir de la mise à jour de septembre 2023, il y a un point de départ qui dessine les jours suivants. Et la suite est un ensemble de destructions des abris aux humains, changeant une géographie déjà à la portée de la spoliation et à la population rendue très précaire.

Le dégradé sur les déplacements des 2 millions d’habitants, commencement puis rattrapés par les armes.

Partager sur les réseaux :

Voir en ligne : Datas, Gaza, Israël et Palestine

     

Recommander cette page

GNU GPL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?