Accueil > International > Grands événements : Gigantisme de l’inattendu. > Palestine & Israël, même dessein de solution finale : extermination.

qrcode:http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article4595 TRADUIRE cette page :
Palestine & Israël, même dessein de solution finale : extermination.

Le 7 octobre, une répétition de la méthode de décolonisation.

jeudi 11 avril 2024, par Azouz Benhocine

Peu importe les réactions du Monde et au sein de l’ONU, la politique américaine à l’égard d’Israël n’a pas changé. L’administration Biden a approuvé le transfert de milliers de bombes vers Israël le jour même des frappes du WCK, l’ONG qui a perdu sept de son personnel international. Les pays occidentaux qui apportent leur approbation à la vengeance de l’Etat hébreu à l’égard des habitants de Gaza, suivent la Maison Blanche qui campent sur son impérialisme impénitent.

Depuis des décennies, l’État hébreu comptait établir son hégémonie sur la région du Moyen-Orient et plus encore, comme en Afrique. Mais Israël n’a pas rétabli sa supériorité stratégique et déploie des activités diplomatiques sous protection de son mentor américain. L’idéologie occidentale de colonisation, pratiquée par la spoliation des autochtones, sert de matrice contre la Palestine.

L’extermination des Palestiniens de Gaza avec une bombe finale ou la famine ?

Le bilan de six mois de guerre à Gaza, après le 7 octobre 2023, les deux objectifs n’ont pas été atteints. Une centaine d’otages restent et sont encore détenues par l’ennemi qui rêve de libération de sa patrie. Et cet adversaire, le Hamas, n’a pas été éradiqué. Il est affaibli, notamment sa popularité chez les palestiniens persécutés, mais militairement sa résistance tient et sa survie politique est même renforcée.

La crise humanitaire passant par la protection des travailleurs humanitaires, à Gaza, se conjugue aussi par la présence des journalistes de la corporation des reporters de guerre. Il a fallu la mort de sept humanitaires d’une ONG qui se consacre à fournir des repas, à la suite de catastrophes naturelles, fasse lever des voix et non les 32 000 massacrés dont 15 000 enfants et 8000 femmes…

Les officines qui bassinent l’opinion mondiale de la « grave erreur », de l’armée la plus morale et de la meilleure démocratie au Moyen-Orient, qui a coûté la vie à sept humanitaires à Gaza, s’apparente à moult participations au génocide. Le convoi World Central Kitchen à Gaza en début de semaine constituait du mois d’avril 2024 est les autres bavures criminelles.

L’enquête rapide et la décision ultérieure de prendre des mesures disciplinaires contre des officiers supérieurs montrent que l’État hébreu compte satisfaire les protestations de ses alliés. Ces derniers collaborent avec les fournitures des armes et des positions conniventes au conseil de sécurité de l’ONU dans des actions d’élimination systématique de ce toutes les sources des aides aux victimes palestiniennes.

De même, l’affabulation que « le vent tourne brusquement contre la guerre d’Israël à Gaza », galvaudée pour la consommation des partisans du sionisme, justifie bien plus que la volonté d’extermination. L’assassinat par Israël de plus d’une centaine d’humanitaires et plus d’une autre centaine de journalistes est une besogne affligeante et macabre pour neutraliser l’information et l’aide.

Un rap pour Gaza inspiré des rythmes algériens de Khaled & Dahmane.

L’indignation face aux frappes israéliennes qui ont tué des membres de l’organisation à but non lucratif de renommée mondiale de José Andrés a éclaté mardi, 4 avril, a poussé à la publication par Biden d’une déclaration laconique, mais néanmoins incendiant Israël, pour son incapacité à protéger les civils et les travailleurs humanitaires.

Aux États-Unis, le FBI passe « chaque jour et toute la journée » à interroger des gens sur leurs publications sur Facebook. Des témoignages ont été rapportés par des médias indépendants et alternatifs. Au domicile d’un citoyen, trois agents du FBI se sont rendus et ont déclaré qu’ils avaient reçu des « captures d’écran » de ses publications sur Facebook. Son avocat, Hassan Shably, a mis en ligne mercredi une vidéo de l’incident.

La politique officielle de Meta est de transmettre les données de Facebook aux forces de l’ordre américaines en réponse à une ordonnance d’un tribunal. L’entreprise a reçu 73 956 demandes des forces de l’ordre américaines et a transmis des données dans 87,84 % des cas au cours du premier semestre 2023, selon le site de Facebook.

L’attaque surprise, composée de plusieurs engins, a renversé le logiciel sioniste qui n’a pas tenu le 7 octobre 2023. La démonstration des islamistes palestiniens, de résistance à la colonisation, a montré la méthode pour démolir la suprématie militaire de l’État hébreu qui a pour finalité la spoliation des Palestiniens.

Ce qui a été qu’une démonstration, pour que les prochaines frappes se déroulent entièrement et en profondeur et d’Israël, ne peut avoir des victimes qui ne soient de vrais acteurs de la colonisation. Mais ce qui justifiera les prochaines atrocités et génocides plus féroces, que l’humanité regardera sans aussi pouvoir régir pour des guerres et des vengeances.

Photo : AFP via Getty Images

Partager sur les réseaux :

Voir en ligne : Israël, Palestine, Gaza

     

Recommander cette page

GNU GPL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?