Accueil > International > Grands événements : Gigantisme de l’inattendu. > Confédération de Terre Sainte (CTS), solution au conflit israélo-palestinien.

Confédération de Terre Sainte (CTS), solution au conflit israélo-palestinien.

Seule la solution à 2 Etats à la fois souverains et en cohabitation.

jeudi 10 mars 2022, par Rebel Kazimir

L’idée de 2 Etats, Palestine et Israël, a de nombreux partisans, y compris des chancelleries diplomatiques. Cette initiative souligne la nécessité de séparer les deux peuples vivant en Terre Sainte. Ce qui présente souvent un tel projet, de 2 nations, comme un « divorce ». Or cette solution appelle aussi à une « cohabitation » des deux États entièrement souverains et doivent collaborer dans une plus grande coopération entre elles…

Des négociations qui n’existent pas ou du moins personnes n’y croit à leur faisabilité, tel est le stade imaginaire des pourparlers qui n’existent plus, en 2022, dans le conflit israélo-palestinien. L’impuissance des instances internationales, précisément de l’ONU, est le reflet exact de la panne où l’occupant songe uniquement à l’expansion et le colonisé adopte, génération humaine après une autre, à la violence.

Derrière l’impunité d’Israël, l’hégémonie criminelle des USA qu’il faut juger.
19 mai 2021

La "Confédération de Terre Sainte" en tant que facilitateur pour la Solution à deux États.
Une proposition, comme initiative citoyenne, particulièrement claire, précise, humaine, réfléchie et irréprochable.

Nous avons découvert un document, petit ouvrage (voir document joint en langue anglaise), co-signé par les 2 parties qui nous semble intéressant du fait des explications et du travail de fond qu’il comporte. Surtout il convient de nous souvenir de ceux qui travaillent avec persévérance pour faire la paix, comme IDI. Il s’agit du projet de Confédération pour la Terre Sainte (CTS).

L’impasse actuelle du processus de paix ne saurait arrêter les malheurs que vivent les populations directement concernées et celles de la région. Alors cette proposition arrive comme une initiative citoyenne, assez énergique pour être écartée. En ce qui concerne, chez Populi-Scoop, nous en faisons nôtre et lui donnons en soutien ce modeste sujet.

La cause palestinienne recule lors du vote présidentiel aux USA.
12 septembre 2020

Ce projet vient de Hiba Husseini, ancien conseiller juridique des négociateurs palestiniens, Yossi Beilin l’un des architectes israéliens du processus d’Oslo et une équipe d’autres experts palestiniens et israéliens. Il n’est pas tombé avec les dernières averses mais inspiré du parcours des entreprises antérieures faites autour de ce problème.

Cependant il y a des préalables pour le climat idoine. Outre la création de l’État palestinien, d’autres conditions sont obligatoires. Le but est d’instaurer ce qui termine la colonisation et parachever le conflit qu’elle alimente. C’est-à-dire substituer définitivement la paix à la guerre. Rares sont les initiatives judicieuses et équitables pour que cesse ce conflit qui rend cette zone du monde explosive.

Parmi les conditions nécessaires à une avancée de la fin du conflit il y a qu’Israël devra désarmer et contrôler les colons radicaux et leurs partisans qui saboteraient l’accord. La Palestine, de son côté, devra mettre fin à l’existence des factions politiques armées et désarmer sa société, de sorte que la lutte violente pour le reste de la terre prendra fin.

Crime contre les droits de l’homme à Gaza , Par Jimmy Carter.
12 mai 2008

Si ces exigences sont établies, le résultat à deux États peut être politiquement attrayant. Et la confédération qui associera 2 entités voisines pourrait être le meilleur moyen pour les deux nations distinctes prospèrent.

Une éventuelle union palestino-israélienne serait idéale et serait une sorte de confédération de Terre Sainte (CTS). Ceci est proposé comme un moyen de faciliter une solution à deux États, en fournissant un nouveau cadre pour négociation d’une solution permanente entre les deux États souverains d’Israël et la Palestine, et non comme un substitut.

Dans ce scénario, les dirigeants officiels de la Palestine et d’Israël signeraient un accord de paix qui résout toutes les questions relatives au statut final. L’État palestinien serait immédiatement créé sur les zones indiquées dans ce document. Le CTS serait établi au terme d’une période de mise en œuvre de 30 mois. Cet État palestinien engloberait alors 22,5 % de la Palestine historique, soient 6 205 km2.

Yossef Beilin dit Yossi (en hébreu : יוסי ביילין), né le 12 juin 1948, est un homme politique israélien de gauche. Parlementaire à la Knesset et ancien ministre de la Justice, il dirige le parti Meretz-Yachad. Son nom reste associé aux accords d’Oslo de 1993, aux pourparlers de Taba en 2001, à l’initiative de Genève et au processus de paix israélo-palestinien en général.

Illustration.
Par Yossi Beilin - יוסי ביילין — Received by email, CC BY-SA 1.0, Lien


Voir en ligne : Israël & Palestine

     

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?